AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'acier rencontre l'or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Quand l'acier rencontre l'or   2007-12-05, 20:08

Le forgeron était un petit homme auquel il était impossible de donner un âge. Ses cheveux étaient chatains et il les portait courts tandis que son visage semblait se résumer à la pureté de ses yeux gris comme l'acier dont il était passé maître au maniement. Son atelier était situé face à l'armurerie qui écoulait ses produit bien que l'artisan préféra le terme "d'oeuvre". Pas moins de trois employés s'affairaient auprès des soufflets, des fours, des enclumes et des fins instruments qui servaient aux finitions les plus habiles. Dans la chaleur étouffante de cet endroit confiné, il n'était pas aisé de se déplacer malgré la disposition de chaque élément visant à optimiser l'espace. Néanmoins, l'atmosphère qui y régnait était particulièrement agréable et rien ne distinguait cet atelier - mis à part le nombre d'ouvrier - de n'importe quel autre de la ville. L'artisan, Tamir Silmen, l'un des plus réputé de tout l'Empire observait avec un interêt proche de la jalousie l'objet ou plutôt la merveille qu'il tenait entre ses mains. Ses yeux d'expert couraient avec ravissement le long d'un poignard qu'il aurait été plus judicieux d'appeler couteau étant donné son extrème petitesse à savoir 7 cm.

Le manche était d'un bois cuivré dans lequel était incrusté de fins filigrammes d'or qui se croisaient et s'éloignaient avec une harmonie infinie. Légèrement évasé à son extrémité il permettait à la main de saisir l'arme superbe sans craindre de le perdre au moindre choc. La lame était tout aussi remarquable et c'est d'ailleurs elle qui suscitait son admiration et même sa jalousie de n'avoir pas été son concepteur. Elle était aiguisée aux deux tranchants, et s'essayant à les tater, Tamir se coupa le pouce bien qu'il l'eut caresser en un geste d'amour. Ils étaient parallèles puis se rejoignaient subitement mais avec esthétisme en une pointe mortelle et fascinante. Là aussi les filigrammes dorés se mouvaient avec un talent exquis donnant à l'arme davantage valeur d'oeuvre d'art. Sa petite taille aurait pu surprendre n'importe qui mais pas quelqu'un d'aussi habitué à leur contact que le forgeron. Elle était merveilleusement équilibrée et dans un combat au corps à corps, aiguisée comme elle l'était, nul doute qu'elle rendait mortel quiconque savait s'en servir. Il poussa un soupir qui est tout à la fois signe de son admiration, de sa jalousie et de son impuissance.


- Je crains mon ami que cette fois ci mes talents ne te soient d'aucune utilité.

- Cette arme m'est très chère, tu es sûr que tu ne peux rien faire.


S'arrachant à sa contemplation à contre coeur et levant vers le jeune homme qui lui faisait face un regard de profonde déception qui témoignait de son orgueil bafoué, Tamir écarta ses mains tenant dans l'une le manche et dans l'autre la lame l'un et l'autre resplendissant en captant le moindre éclat de lumière. Insolent, l'acier se plaisait à les éblouir d'un éclat blanc et pur tandis que Doryan tiquait devant cet état de fait. Le couteau était bel et bien brisé à la base même de la lame empêchant au forgeron de la retravaillé. Pourtant il avait espéré que son vieil ami saurait venir à bout de cette difficulté et il voyait bien qu'il s'en voulait de ne pouvoir rien y changer.

- Ou l'as-tu trouvé ? C'est une arme admirable, toute en finesse à l'image de son usage.

Pour toute réponse, Doryan se contenta de sourire avec malice. Tamir savait depuis longtemps qu'il était marchombre mais il se gardait quand même le droit de taire certain de ses secrets. Néanmoins, il tendit, résigné, ses mains pour reprendre le superbe et mortel objet. Tamir pourtant ne lui rendit pas l'arme brisé et son visage prit ses plis soucieux que Doryan lui connaissait lorsqu'il réfléchissait intensément. Lorsque son visage s'éclaira, Doryan sut qu'il avait trouvé une parade.

- Laisse-la moi quelques temps, je pense savoir comment la reforgé. Si je m'en révèle incapable, je m'engage personnellement à t'en forgé une nouvelle et sans paiement.

- Comment comptes-tu t'y prendre ?
Demanda Doryan intéressé.

Le forgeron lui sourit de connivence, lui aussi avait ses secrets ! Estimant cela de bonne guerre, Doryan n'insista pas et s'éloigna avec grâce et discrétion dans la rue follement bondé à cette heure d'affluence et s'approcha de la vitrine de l'armurerie d'en face histoire de se rassurer sur le talent toujours aussi admirable de Tamir.


Dernière édition par le 2007-12-22, 09:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2007-12-05, 21:23

Le soleil était haut et il était bientôt midi.
Les rues étaient bondées,Lisys se faufilait entre les passants, les marchands, les colporteurs qui criaient pour essayer d'attirer du monde devant leurs marchandises.
Il faisait doux, un vent assez vigoureux fouettait les grandes toiles tendus au dessu des étales de marchands avec des bruits inquiètants.
Soudain, un claquement sec retentit dans la rue et une corde singla l'air, une toile arrachée volait dans le vent,indifférente aux cris et aux jurons que poussait son propriétaire, un homme sans doute respectable mais qui était devenu presque fou lorsqu'il s'était rendu compte que la toile déchirée avait renversé les trois quarts de sa marchandises, des précieux pots de terre, de faïence provenant, assurait-il, de pays faël.
La corde qui s'était rompue battait l'air sans arrêt et elle était devenue dangereuse pour les passants qui avait du mal a éviter sa rapiditée surprenante.
Lisys expira longuement, la marchombre marcha d'un pas rapide devant l'étale renversé du marchand et sauta sur le mur, elle s'aggrippa a des prises imperceptibles et indifférente à la gravité, elle continua son ascension, elle s'éleva de quelques mètres en deux secondes, et d'un souple mouvement de poignet, lança un petit poignard sur la corde qui continuait de se balancer.
La lame du poignard trancha net la corde et alla s'enfoncer profondément sur un panneaux de bois posé devant un...armurier.
Lisys fit un roulé-boulé, se releva souplement et se hâta d'aller rechercher son poignard.
Devant la vitrine de ce commerçant était prostré un jeune homme aux allures peu communes.
Il était vêtu d'habits de cuir noir, semblable a ceux de la jeune femme qui se trouvait à côté de lui ( c'est à dire Lisys ).
Elle devisagea l'inconnu sans aucune gêne.
Le jeune homme fit de même.
Elle fut tout de même suprise lorsque celui-ci s'approcha un peu plus et lui adressa la parole.


[HJ: Hellooow red ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2007-12-09, 12:37

- Je crois que des félicitations s'imposent devant le talent dont vous avez fait preuve et qui n'a d'égal que votre beauté. J'ignore duquel ces demoiselles vous jalouses mais je suppose qu'il s'agit des deux.

Il accompagna ses paroles d'un sourire et d'un léger signe de tête en direction d'un groupe de jeunes femmes éperdue d'admiration mais dans les yeux desquels brillaient la jalousie pour la jeune femme qu'il venait d'aborder. Elle devait avoir une vingtaine d'année. Sa silhouette était fine et féline à l'image de ce qu'elle était, à n'en pas douter : Marchombre. Ses cheveux blonds étaient nattés et battaient dans son dos au rythme de ses mouvements tandis que ses yeux gris dardaient sur lui une curiosité sans retenue, agrandis par une surprise qu'il pensa provenir de son apparence. Il était certes de taille moyenne et son allure était fort sensable à celle de la jeune femme, mais ses cheveux longs, ses yeux noirs ses traits asiatiques l'intriguaient peut être.

Rapidement vint auprès d'eux le propriétaire de l'armurerie, un homme grand et fin aux gestes fébrils mais à la voix très douce bien que pour l'heure elle tremblait alors que l'homme se remettait de ses émotions.


- Merci, merci beaucoup mademoiselle. Existe-t-il une façon de vous remercier ? Demandez-moi, je suis votre obligé.

Doryan avait jugé bon de s'effacer un instant dans l'encadrure de la porte, jugeant qu'il n'avait pas à prendre part à cette conversation.


Dernière édition par le 2007-12-22, 09:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2007-12-09, 20:15

Ce jeune homme qui lui parlait était captivant.
D'une apparence surprenante, un peu l'air " sauvage " farouche, mais en même temps calme, limpide et astucieux.
Ses gestes étaient tous empreints de grâce et il n'y avait aucune hésitation sur son identité : un marchombre.

Lisys le juega interéssant et fut curieuse de le connaître un peu plus.
Lorsqu'il montra d'un signe de tête l'attroupement de jeune filles qui lorgnait devant le marchombre, et qui regardait également Lisys mais avec un oeil différent, Lisys tourna la tête et les observa avec son regard gris soudain glacé.
Les sourires niais qui s'étiraient sur leur visage s'affacèrent d'un seul coup. Lisys se mit à un rire, un rire frais.

Elle regarda de nouveau le jeune homme qui lui fesait face, et son compliment qu'il lui avait fait précédemment la ravissait.
Elle lui adressa un franc sourire dévoilant ses dents blanches.
L'homme qui tenait l'armurerie s'aprochait d'eux.


" Merci, merci beaucoup mademoiselle. Existe-t-il une façon de vous remercier ? Demandez-moi, je suis votre obligé."


Lisys se retourna vers lui et se remit à rire devant son visage et ses yeux remplis de gratitude et d'admiration innocente.
Elle lui répondit avec une voix enjouée et trés.. "aimable" [ xD]


" Vous n'avez pas à me remercier de la sorte, je suis ravie d'avoir pu vous rendre ce service. Aurevoir et gardez vous bien."

L'Homme adressa un sourire béa sur son visage et adressa un signe de la main à la marchombre qui commençait à s'éloigner.
Lisys éspérait pouvoir continuer à parler avec le jeune homme, et sans attendre une quelquonque proposition, elle le fit elle-même.


" J'avoue être curieuse de mieux vous connaître, accepteriez-vous aller prendre une boisson dans une auberge avec moi ?"

Toujours souriante, elle leva les yeux et regarda le soleil, directement.
Elle détourna son regard de l'astre et regarda a nouveau le marchombre, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2007-12-11, 16:31

Doryan aimait sa façon de se comporter. Elle manifestait avec une classe indéniable son mépris pour qui le méritait et son amusement face à ceux qui ne comprenait pas ce que seuls ceux de leur guilde pouvait comprendre. Passer de l'un à l'autre lui était aussi naturel que respirer et ce tempérament qui ne s'encombrait d'aucune barrière lui correspondait autant qu'il lui plaisait.

- J'avoue être curieuse de mieux vous connaître, accepteriez-vous aller prendre une boisson dans une auberge avec moi ?

- Parler et boire en si charmante compagnie ? Il faudrait être fou pour refuser.

Avec sa fluidité habituelle, il se fraya un passage dans la foule à ses côtés aussi aisément que s'il avait été seul dans la rue. Puis, lui vint une idée qu'il pensait particulièrement oppurtune. Ayant quitté l'artère principale, les rues étaient nettement moins bondé, mais ce cadre et ses règles n'étaient pas tout à fait au goût du Marchombre qu'il était.


- Une merveilleuse petite auberge tout ce qu'il y a de plus conviale à environ trois rues d'ici, on monte ?

Joignant le geste à la parole, il attrapa une prise imperceptible sur un mur et s'immobilisa avec aisance à un mètre de hauteur, posant sur sa jeune comparse un regard proche à la fois du défi et de la taquinerie.


Dernière édition par le 2007-12-22, 09:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2007-12-11, 18:59

L'amitiée, si l'on puis dire, qui venait de s'installer entre les deux marchombres [si je peux le dire ^^] était d'une complicitée rare lorsque elle vient de se crée en 5 minutes.
Lisys était émerveillé par la façon de parler du jeune homme qui était à ses côtés, il se déplaçait avec des mouvements fluides, tout n'était qu'harmonie.Un sourire illuminait le visage de la jeune fille.
Alors qu'ils se mouvaiait avec grâce entre la foule qui se pressait autour d'eux, ils arrivèrent dans une rue adjacente à la principale qui, bien qu'un peu occupée par quelques marchands et des passants, était nettement plus calme.
Sans trop savoir où ils allaient,alors que Lisys allait proposer une auberge, le jeune homme lui proposa autre chose.
.

" Une merveilleuse petite auberge tout ce qu'il y a de plus conviale à environ trois rues d'ici, on monte ? "

Joignant le geste à la parole, il attrapa une prise imperceptible sur un mur et s'immobilisa avec aisance à un mètre de hauteur, posant sur sa jeune comparse un regard proche à la fois du défi et de la taquinerie.Ne prenant pas la peine de répondre ( elle ne savait poyqruoi) Elle lui rendit son sourire et alors qu'il était en 2 seconde perché en haut du mur, Lisys était à côté de lui, lui souriant avec un regard espiègle et sauvage.

[HJ: désolée, pas finie mon post parceque je dois y aller !
Tu peux répondre si tu veux, j'éditerais pour enrichir plus tard ^^
[Trés agréable de rp avec toi Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2007-12-16, 12:51

[hj : merci, je te retourne le compliment]

Le jeune homme s'élança sans plus attendre sur le mur vertical faisant preuve de tout son talent. En un clin d'oeil, il parvint au toit du batiment, mais il ne doutait pas que sa jeune amie faisait preuve d'autant d'agilité et de vélocité que lui. Ne perdant pas de temps à la chercher du regard, il parcourut en quelques enjambés à l'autre extrémité du toit, se laissant glissé sur les tuiles dans une chute parfaitement contrôlée, puis sautant dans le vide et ne se rattrapant qu'à la force du poignet à un fil servant à étendre le linge. Bandant ses muscles, le corps dans le vide, il s'en servit pour rejoindre le toit du bâtiment suivant. Ce n'est qu'à ce moment, en un équilibre parfait, qu'il se retourna pour chercher la jeune fille. Ne la voyant pas, il se redressa. Elle était déjà de l'autre côté du toit. Elle l'avait dépassé.

D'un sourire, il se redonna courage en se donnant pour objectif de reprendre l'avantage dans cette course pour le moins instructive aussi bien sur le plan sportif que sur l'humilité. Dans les rues du dessous, nul ne songeait à lever les yeux vers le ciel où pourtant, le spectacle méritait d'être vu. Ensemble, ils posèrent le pied sur le troisième et dernier toit :

- C'est la dernière ligne droite. Prête à perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-01-18, 12:17

[Désoléééé j'arrive é_è]

Cette course effrénée remplissait le coeur de Lisys d'un bonheur indicible.
Ce jeune homme était comme elle : rempli de fougue et de passion.
Certainement marchombre.
Au cours de toute cette "poursuite", Lisys l'avait devançé en se servant de ses atouts et de ses qualitées les plus marquées.
Lorsqu'ils arrivèrent sur le troisième toit, le jeune homme lui dit une phrase qui relança son enjouement encore plus que d'ordinaire.


"Prête à perdre ?"

Lisys ne répondit pas, elle se contenta de lui adresser un sourire sauvage et dans ses yeux, une lueur farouche lui illumina le visage.
Le dernier toit était plat, sans obstacle, ce serait donc une course à pied, à moins que...
Il ne fesait aucun doute que le marchombre qui se trouvait à côté de la jeune femme courait plus vite qu'elle.
C'était un homme, d'assez grande taille.
Dans un accord parfait, ils s'élançèrent apres s'être adréssé un sourire complice.

Lisys, rapide et silencieuse commençait déjà à se faire dépassée par le jeune homme, mais celui-ci ralentit lorsqu'il découvrit [eurk, jcrois que jme suis trompée dans la grammaire...] que Lisys n'était plus là.
A sa place galopait une grande louve qui "ressemblait" étrangement à Lisys.
Lorsque la louve tourna la tête dans sa direction et que, sans ralentir, lui adresse un clin d'oeil, il ne put s'empêcher de ralentir un peu.
Reprenant ses esprits, il courut avec encore plus d'ardeur mais l'animal avait sur lui un bon mètre.

Le bout du toit était proche et il fallait seulement sauter la goutière pour arriver sur le petit toit de la taverne.
Lequel aurait posé ses pieds sur ce petit toit aurait gagné cette joute amicale.
Lisys, ou plutôt la louve, arriva un peu la première mais c'est lorsqu'elle franchit le vide d'un bond formidable qu'un claquement retentit.
La louve rata la dernier partie de son saut et elle s'afaissa sur le bord du petit toit ou était répandue un peu de verre cassé pour éloigner les oiseaux et maraudeurs.
Bléssée et inconsciente ou presque, elle roula hors du toit et tomba sur le sol avec un bruit mat.
Sa belle fourure lumineuse tachée de sang.
Elle geignait doucement et respirait avec difficulté, les yeux clos.

Surgit hors d'une ruelle perpendiculaire aux deux toits, deux hommes s'approchèrent et s'ésclaffèrent devant la marchombre qui était à leur merci.
Vêtus de vêtements sombre en cuir noir, l'un possedant une splendide arbalète et l'autre un immense poignard, ils étaient trés certainement des mercenaires du chaos.
Un et son apprentis.
Le plus jeune ( l'apprentis) avait tiré avec son arbalète sur la jeune femme et maintenant, son mentor le félicitait de sa "touche".
Il était clair que si Doryan ( est-ce que Lisys connait ton nom ? Jsais plus :s ) ne venait pas à son secour.. Lisys ne serait plus.

Reprenant des forces, la louve entrouvit ses yeux gris et fixait les deux hommes, impuissante.
Un grondement sourd d'échappait de sa gueule mais ni cessa d'un seul coup.
Surpris leur deux hommes ecarquillèrent leur yeux et soudain, le mentor du jeune homme hurlait de douleur, car la jeune louve qui, avant, gisait à leur pied avait été remplacée par une jeune femme, le regard sauvage et les cheveux lachés sur ses épaules, elle tenait dans sa main une dague, sur la lame goutait du sang.
Tendons de la cheville tranchés net et le mollet ouvert jusqu'à l'os, le plus âgé des deux hommes ne pouvait plus marcher.

Le jeune apprenti qui quelques instants plus tôt se moquait de l'impuissance de la louve, maintenant, ouvrait de grand yeux terrifiés, perdu car son mentor était furieux..mais bléssé.
Dans un but d'attaque parfaitement stupide, il fonca sur la marchombre pour lui assener un coup de pieds dans les côtes.
Son cris se perdit dans sa gorge lorsque deux dagues lui transperçèrent le ventre dans un accord parfait.
Tombant sur elle, Lisys le poussa faiblement avec le bras et retomba en arrière, épuisée par ses blessures dont le precieux contenu coulait par terre, la vidant de ses derniers forces.
L'apprenti gisait mort, à côté d'elle mais restait le mentor, le plus dangereux, bléssé mais encore bien plus vif qu'elle ne l'était elle même.
Elle se demanda si le jeune homme marchombre viendrait l'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-01-18, 18:09

La vérité c'est que Doryan s'était élancé à son secours dès qu'il avait compris ce qui se passait et que la louve qu'était devenue la jeune femme tomba sur le sol. Evidemment, il aurait une foule de question à lui poser dès qu'elle aurait repris apparence humaine comme : "j'ignorais que c'était la nouvelle mode chez les marchombres de devenir des animaux sauvages, enfin, je veux dire plus que d'habitude." ou encore "pourquoi ces deux rigolos t'ont planté une flèche dans les côtes ?" Mais pour l'heure, ce n'était franchement pas le moment de tergiverser. Fluide et rapide, il l'avait rejointe en peu de temps mais c'était déjà suffisant pour que la jeune femme blesse le mercenaire et tue son apprenti. Alors qu'elle s'épuisait inutilement, Doryan lui lança :

- Tu me diras quand je cesserais de jouer les potiches pendant que tu t'amuses.

Bien sûr elle ne s'amusait pas, mais Doryan était véxé qu'elle ne lui laisse pas la primeure dans cette bataille que même blessée, elle remportait haut la main. Il n'eut pas à attendre longtemps de prouver qu'il n'était pas tout à fait inutile. Lysis, épuisée, tomba en arrière sur le sol mais il eut le temps de retenir sa tête avant qu'elle ne heurte le sol. Le mercenaire avait rampé sur le sol jusqu'au mur qui l'aida à se relever. Doryan eut un sourire mauvais il détestait les mercenaires du chaos surtout ceux qui s'en prenaient à ses amis. Il s'avança sans prendre la peine de sortir son poignard. Le mercenaire, lui, lança un couteau dans sa direction mais Doryan le rattrapa au vol et le laissa tomber au sol. Il n'avait pas besoin de l'arme d'un homme pour le tuer. Lorsqu'il l'eut rejoint, le mercenaire lui opposa une résistance légère du fait de sa blessure et du peu de sang qui lui restait dans les veines. Lysis avait touché l'artère. Le jeune Marchombre mit fin à sa vie en lui tordant le cou puis se désintéressa totalement de son sort pour se précipité vers la jeune femme.

Elle perdait beaucoup de sang et Doryan s'occupa de casser la hampe de la flèche avant de comprimer la blessure. Il la prit dans ses bras et courut comme il le put dans la rue voisine. Il y avait une petite communauté de rêveurs présents à Al-Jeit et par chance, leur lieux de vie ne se trouvait qu'à quelques centaines de mètres. Doryan leur confia son précieux fardeau et ne put réprimer son inquiétude en voyant la paleur de son visage. Néanmoins, il ne lui fut pas permis d'assister au déroulement du rêve et il fut contraint d'attendre dans une salle adjacente. Cette fois il en était certain, il venait de faire une singulière rencontre. Il se rendit soudain compte qu'il ne connaissait pas le nom de son amie qui se révêlait être pleine de surprises. Un jeune homme vint le prévenir qu'elle le demandait à son chevet et Doryan entra dans la salle.


[hj : tu sauves la vie des passants en début de Rp, là tu es meilleure que moi à la course, tu règles son compte à un apprenti mercenaire avec une flèche dans le ventre et tu blesses un mercenaire de façon presque mortelle. Tu as bu de la potion magique pour être aussi super puissante ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-01-18, 18:57

[HJ: heuu non...désolée Embarassed mais pour la course, c'est toi qui a dis que je te dépassé et pour la dernière ligne droite, c'est juste paske mon perso se transforme, sinon pour la transformation, depuis que j'ai le perso ( des mon inscription ) il se transformait déjà et je suis désolée que ça devienne la mode sur Ewie Rp. u_u Pour le meurtre de l'apprentis, c'est rien d'extraordinaire, j'ai dis qu'il fonçais stupidement sur Lisys et qu'elle lui enfonçait juste une dague dans le ventre, il s'empalle lui même quoi.
Pour l'autre, ben j'l'ai mis c'est tout.
Je vois bien que t'es véxé, désolée u_u
Je continuerais demain ou plus tard...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-02-04, 05:35

Lysis ? Je crois qu'il faut que nous revoyions la notion de demain ou de plus tard. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-02-04, 18:13

[HJ: Je sais trés bien que je dois continuer mais vois-tu, je n'ai pas le temps pour le moment de répondre à n'importe quel rp.
Pendant les vacances ( qui commencent ce week-end pour moi ) j'aurais surement le temps.
Et juste une chose ; si je ne répond pas, ce n'est pas la peine de me dire qu'il que nous revoyons n'importe quelle notion,parceque en l'occurence même si je n'avais pas une "bonne raison", pour moi le rp est secondaire, et en plus là j'ai pas le temps du tout.
Point barre Wink
( Sinon, "plus tard" signifie pour moi, plus tard et pas "dans les jours qui suivent" Wink )

Donc merci de patienter un peu ^.^
( Et merci de lire correctement mon nom, au bout de quelques messages rp ensemble, j'aurais pensé que tu saurais l'écrire correctement Wink )

Wuala xD
Donc, je ne te dis aucune certitude, je continuerais quand j'aurais le temps ^^
Et désolée, mais la patience est une vertu importante =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-02-13, 00:36

Les rêveurs...
Ce sont des prêtres, du moins ils y ressemblent.
Il forment une guilde secrète et détachée de la population alivarienne, dotées de "pouvoirs" particulièrement impressionant, ce sont eux, qui peuvent guérir les pires blessures même lorsque l'on est à l'aune de la mort.
Leur art ? Le rêve...
Et ce rêve peut de développer sur n'importe qu'elle personne, n'importe quand, même sur une marchombre.
Une jeune marchombre aux yeux gris clos, aux longs cheveux blonds éparts autour de son visage illuminant la pâleur de ses traits.

Elle était arrivée evanouie, portée par un jeune homme à l'allure imposante, fait de sa grâce et de l'harmonie qui se dégageait de chacun de ses mouvements, "un marchombre " pensa aussitôt le vieux rêveur qui leur avait ouvert la lourde porte de bois.
Aussitôt, une petite bande de rêveurs au capuchon relevé sur leur tête, couvrant ainsi leur visage et cachant leur identité, étaient arrivé pres d'eux et s'étaient empréssé d'emmener la jeune femme pour la guérir.

Une heure apres, un rêveur alla chercher le jeune homme qui attandait dehors, dans une cour sous un ciel azur, car la jeune femme s'était réveillé et desirait le voir.
En entran dans la chambre, il découvrit la jeune marchombre, le regard brillant, extrememnt lucide, qui lui souriait d'un air malicieux et réjoui.
Sa blessure ? Une fine cicatrice blanche sur sa peau bronzée...


" Mon dieu ! Tu m'as sauvé la vie ! comment vais-je pouvoir te le rendre ? "

Le jeune homme surpris par le timbre de sa voix ( pas du tout endormi ) sursauta légèrement et haussa les sourcils.
La jeune fille éclata de rire, un rire frais.
Redevenant sérieuse, elle planta son regard gris dans celui de son nouvel ami et dis d'une voix posé.


" Je te remercie."

Il fesait beau, les oiseaux chantaient dans un arbre pres de la grande fenêtre ouverte sur un grand jardin verdoyant.
L'air était doux et le soleil chauffait doucement les joues de la marchombre.
Elle lui adressa un franc sourire et son regard se perdit dans le lointain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-02-13, 14:50

L'angoisse de Doryan, bien qu'elle fut totalement maîtrisée, était retombée d'un coup en apercevant la voix malicieuse de la jeune marchombre. Elle venait de subir tour à tour une course effrénée, une blessure grave, un rêve compliqué et pourtant avait l'impudence de paraître aussi fraîche et rayonnante que si elle avait eu une bonne nuit de sommeil. Décidément, elle était étonnante.

- Si tu veux vraiment me le rendre, je ne veux que ton nom.

Le jeune homme s'assit au bord du lit de la miraculée et l'observa avec autant de curiosité que de respect. Plusieurs question le pressaient : pourquoi ces mercenaires s'en étaient-ils pris à elle ? pourquoi avait-elle pris l'apparence d'une louve ? etc... Mais il savait que ce n'était pas le moment de la troubler par un interrogatoire aussi désagréable que déplacé, aussi se permit-il juste cette constatation, un sourire aux lèvres :

- Un jour, il faudra tout de même que tu m'expliques.


Mais il lui semblait que la jeune femme était ailleurs, attentive à la caresse du soleil et au concert des volatiles chatoyants perchés sur un arbre proche. En tendant l'oreille, on pouvait même entendre le son cristallin de l'eau sur la pierre de la fontaine au centre de la petite cour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-02-18, 16:08

" Si tu veux vraiment me le rendre, je ne veux que ton nom."

Son nom ? Oui, elle ne lui avait pas dit. Lui non plus d'ailleurs.
Le regard dans le vague, elle releva la tête et lui souris.


" Je suis Lisys "

C'était une jeune fille de 19 ans, elle était marchombre, elle s'appellait Lisys.

" Puis-je savoir le tiens ? "

Lisys aimait savoir à qui elle parlait, qui elle fréquentait, autrefois, le nom de ses conaissances était primordiale pour elle.
Etrangement, elle n'avait pas ressentit le besoin de connaître le nom de son nouvel ami.
Le nom ou le prénom, c'était une preuve d'identité de la personne avec qui elle se trouvait, elle confirmait sa confiance la plupart du temps.
Mais pourquoi elle ne lui avait pas demandé cette fois ?

La réponse était simple à donner ; Lisys avait déjà confiance en ce jeune homme parceque'elle avait senti qu'ils étaient pareils.
Dans un accord commun silencieux, ils se levèrent du grand lit aux draps blancs et Lisys s'approcha de la fenêtre, elle observa longuement le vent balancer paresseusement les branches basses du saule pleureur qui se trouvait en décalé de la fenêtre.
Ce mouvement tranquille et continu rassénéra la marchombre qui avait senti son coeur s'accéléré lorsqu'elle lui avait dévoilé son nom.

Mais pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-03-02, 11:09

- Doryan.

Le jeune homme avait eu plus de surprise en quelques heures qu'il n'en avait connu depuis des mois. Lisys, singulière et imprévisible, s'était levée et il l'avait imiter bien qu'il soit convaincu qu'on avait du lui dire de se reposer dans son lit. Il s'adossa au mur avec nonchalance en croisant ses bras, préférant garder un silence respectueux de sa contemplation de la vision enchanteresse que la jeune marchombre observait à travers la fenêtre.

Lui-même n'était pas réellement fatigué mais appréciait cet instant de calme à sa juste valeur. Et puis, il ne voulait pas abandonner si vite Lisys qui, il en était persuadé, était en danger. Si des mercenaires du chaos les avait pris en chasse pour la tuer, qu'est ce qui leur disait que d'autres ne suivraient pas ? La tête baissée vers le sol, Doryan crut tout de même nécessaire d'évoquer le sujet.


- Je ne pense pas que tout soit terminé. Si des mercenaires du chaos te cherchaient, d'autres les suivront. Il faudra partir d'ici dès demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisys
.:/ Modératrice en Or \:.
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 23
Localisation : Inconnue
Camp : Le mien
Métier : ~ Marchombre expérimentée ~
Date d'inscription : 17/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-03-06, 23:32

Une amitiée solide semblait se construire entre les deux marchombre.
Doryan, elle venait d'aprendre son nom, était captivant, pour diverses raisons, elle était curieuse d'en savoir plus sur lui, mais respectant tout comme lui ce moment de calme, elle prefera se taire louant le soleil qui réchauffait doucement ses épaules dénudées.
Elle poussa un long soupir et souria, le regard dans le vague.
Elle émergea cepandant et releva la tête lorsque Doryan lui demanda quelque chose.


" Je ne pense pas que tout soit terminé. Si des mercenaires du chaos te cherchaient, d'autres les suivront. Il faudra partir d'ici dès demain matin."

Lisys haussa les épaules, mais consciente qu'il ne s'agissait pas vraiment d'une réponse, elle chercha ses mots et dis d'un ton neutre.

"Inutile de t'inquiéter, il ne se passe rien.
Je pense que ces mercenaires étaient parceque l'apprenti suivait sa formation à Al-Jeit, rien de plus..
Ce n'est pas là peine de s'occuper de ça, je ne pense pas qu'il y ait de danger."


Elle s'interompit, n'ayant plus rien à dire.

" Cela dit, je suis tout à fait d'accord pour partir "

Elle le regarda dans les yeux et lui souria.
Bizarrement, il lui sembla qu'il lisait en elle, cette sensation aussi bizarre fut-elle que la jeune marchombre détourna le regard, pour la première fois de sa vie, ses joues se teintèrent legerement et elle regarda a nouveau par la fenêtre pour se donner une contenance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan Sherlis
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 42
Camp : Empire
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   2008-03-16, 07:17

Doryan doutait fortement que ce qui c'était passé était un concours de circonstances mais il estimait que Lisys avait su se montrer digne de confiance jusqu'ici et qu'il n'avait aucune raison valable, si ce n'est son instinct, de remettre sa parole en doute. En revanche, les paroles qui suivirent le surprirent légèrement.

- Pour aller où demoiselle ?


Un fin sourire était réapparu sur ses lèvres. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas parti à l'aventure et cela lui manquait. De plus, un voyage avec Lisys promettait d'être riche en surprise en tout genre tant elle était imprévisible et semblait attirer tous les ennuies. Il y avait un sacré nombre de Marchombres à Al-Jeit et il avait fallu que ce soit elle qu'ils aient essayé de tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'acier rencontre l'or   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'acier rencontre l'or
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Les boutiques-
Sauter vers: