AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Flânerie dans les rues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Flânerie dans les rues   2008-02-24, 17:28

Ereenu flânait dans les rues d'Al-Jeit. Invisible, au milieu de toutes ces boutiques, elle se sentait à l'aise. Elle aimait à observer les gens, leurs attitudes, leurs gestes, parfois même leur maladresse. Al-Jeit était pleine de surprises. Elle avait le sentiment que passer une vie dans la capitale ne suffirait pas à la découvrir.

Après quelques minutes de marche, elle décida d'entrer dans une boutique, elle avait un peu d'argent à dépenser. Elle l'avait prit le matin même dans la bourse de son beau-père sans que celui-ci ne s'en rende compte. Cependant, elle ne se sentait aucunement coupable. Après tout, il n'avait qu'à la ranger...

Elle hésite avant de rentrer dans une petite boutique. Celle-ci vendait des armes. Non pas qu'elle aimait se battre, mais Ereenu savait que les rues pouvaient être dangereuses. Elle finit par pénétrer, ne prenant pas garde au vendeur qui l'observait avec un certain étonnement, se méprenant probablement sur son âge, comme beaucoup d'autres. Cependant, elle sentit une chaleur familière sur son visage, comme à son habitude, elle rougissait pour un rien.

La jeune fille se dirigea vers un étalage où s'alignaient des petits poignards. Bien qu'intéressée, elle hésitait encore. Elle ne savait absolument pas se servir d'une arme, et elle se demandait si cela pouvait vraiment lui être utile. Dans le fond, elle n'avait jamais eu de problème. Mais d'un autre côté, mieux valait prévenir que guérir.
Observant les poignards, elle en aperçu un façonné tout en finesse. Il était très simple, sans fioriture d'aucune sorte, elle tendit la main, le saisit et le souleva. Il était plus léger que ce à quoi elle s'attendait, elle posa le doigt sur la pointe de la lame et la retira vivement. Elle s'était coupée. Etrangement, cela ne la dégoûta pas et ce fut comme si l'infîme quantité de sang de la coupure avait scellé un accord. Elle acheta le poignard ainsi qu'un fourreau de cuir extrêmement simple.

Elle ressortit de la boutique, son arme dissimulée sous ses vêtements. Elle ne souhaitait pas se faire remarquer même si les armes étaient monnaies courantes dans la capitale. De plus, ce poignard serait utile durant le temps qu'il lui faudrait pour apprendre à maîtriser son don.
Dehors, le soir tombait, il n'y avait plus grand monde dans les rues et certaines boutiques commençaient à se fermer. Un courant d'air frais fit frissonner Ereenu. Mais elle n'avait pas envie de rentrer. Elle s'écarta du chemin de passage, et s'appuya contre un mur, rêvassant en prenant à peine garde aux passants.
Elle ne vit donc pas une silhouette s'approcher d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-02-28, 21:02

Lykalaïla était décendue dans les rues marchandes d'Al-Jeit par cette fin d'après-midi de vacances. Elle était encore jeune, et, n'ayant pas encore trouvé de maitres daignant lui enseigner l'art, elle assistait aux cours de l'école publique du quartier. Pourtant, pendant les congés, elle était libre. Elle rentrais d'une semaine passée à la Citadelle des frontaliers avec sa famille adoptive, les Himmïls. Elle vivait avec eux depuis ses 8 ans, après le suicide de sa mère. Les Himmïls avaient 5 fils, âgés de 23, 19, 14 et 9 ans.
Elle portais sur son dos une épée enveloppée dans un grand pan de tissu. Elle l'avais trouvée chez sa mère, c'était une arme magnifique, d'une légèreté étonnante avec une poignée délicatement sculptée et incrustée de joyaux. Malheureusement, elle était ébréchée, et Lyka voulait l'amener chez un professionnel pour la réparer.
Elle aperçut une jeune femme sortir d'un magasin et serrer quelquechose sous ses vêtements, avant de s'addoser contre un mur ave cun air distrait.
Lyka s'parocha discrètement, ne voulant pas trop la déranger ...


- Heu ... excusez moi, pouriez-vous m'indiquer ou je pourez trouver un marchant d'armes. Je ne suis pas d'ici, et je suis légèrement perdue ...


En la voyant sursauter et porter sa main à l'endroit ou elle avais retiré sa main quelques instants plus tôt, Lyka se recula, craignant l'avoir perturbée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-02-28, 22:27

Ereenu avait l'esprit ailleurs, lorsque soudain, elle entendit une voix. Sans trop savoir pourquoi, elle porta la main à son poignard. Se faisait-on si vite à une arme ?

- Heu ... excusez moi, pouriez-vous m'indiquer ou je pourez trouver un marchant d'armes. Je ne suis pas d'ici, et je suis légèrement perdue ...

Prenant alors conscience des paroles de son interlocutrice, et de son mouvement de recule face à sa réaction, Ereenu rougit brusquement. Quelle idiote elle faisait par moment. Puis elle avisa l'épée sur son dos et se sentit soulagée de ne pas avoir commis d'impair. Essayant de dissimuler son malaise (mais en vain), Ereenu répondit à la fille qui l'avait abordé :

- Je suis désolé, je ne voulais pas vous faire peur, j'ai juste été surprise... Pour le marchand d'armes, il y en a un juste là.

Elle désigna la boutique de laquelle elle venait de sortir.

- Mais s'il ne convient pas, je peux vous conduire ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-02-28, 23:34

Lykalaïla fut surprise de voir son interlocutrice rougir.

- Je suis désolé, je ne voulais pas vous faire peur, j'ai juste été surprise... Pour le marchand d'armes, il y en a un juste là. Mais s'il ne convient pas, je peux vous conduire ailleurs...

Elle regarda dans la direction dans laquelle elle avait pointé. En effet, un petit magasin se tenais là, et des gens en entraient et en sortaient autant que de toutes les autres boutiques. Elle remarcia la jeune fille, qui ne devais pas être plus âgée qu'elle.


- Je vais aller voir ce qu'ils proposent. Merci tout de même pour votre offre.

Elle se dirigea vers la boutique, essayant de voir le plus de choses possibles qui se déroulaient autour d'elle. Cette ville recelait des mystères de plus en plus nombreux. Elle était rarement sortie le jour, mais en voyant le nombre de personnes présentes ce jour là, elle se demandais comment une ville pareil pouvais en contenir autant, avec autant de boutiques et autant de surprises.
La porte était ouverte, et le magasin bien rempli. Elle dut se frayer un chemin à la force de ses mains jusqu'au comptoir ou déjà de nombreuses personnes attendaient.
Le vendeur occupé, elle sortit son sabre de sa caisse improvisée et commença à l'examiner.


- Heum. B'jour Mam'selle. J'peux quelq'chose pour vous ?


- Oui, s'il vous plais, je suis venue car la lame de ce sabre, qui est plutôt ancien, est abimé, et j'ai bien peur qu'elle ne se brise si je ne la fais pas réparer.

- Voyons c'la

Il lui prit l'arme des main et la posa sur le comptoir de bois. Il l'examina à son tour pendant quelques moment et pui jetta un coup d'oeuil admiratif à sa propriétaire.

- Eh beh !! C'est un beau bijoux c'que vous avez là ! Oui, ce n'devrais pas être trop difficile. Rev'nez dans trois jours et c'sera fait.


Elle remercia l'homme et commença à se diriger vers la sortie. En chemin elle examina les quelques poignards, dagues et couteaux mis en exposition. Ils étaient tous très fins, mais aucun n'était une oeuvre d'art, pourtant, chacun avais comme une différente résonnance, et quant elle en ramassa un pour le peser, elle fut étonnée par son poids et la façon qu'il s'adaptais à sa paume.
Elle le reposa plus délicatement qu'elle ne l'avais pris et sortie, heureuse à l'idée qu'elle avais encore toute l'après-midi pour explorer cette ville extraordinaire.
Elle jetta un coup d'oeuil autour d'elle pour essayer d'apercevoir la jeune fille à qui elle avais parler plus tôt ...


Dernière édition par Lykalaïla Sil'Käylle le 2008-03-05, 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-02-29, 14:05

L'interlocutrice d'Ereenu regarda la boutique et déclara :

- Je vais aller voir ce qu'ils proposent. Merci tout de même pour votre offre.

Puis elle partit, Ereenu la regarda s'éloigner. Lorsqu'elle fut dans la boutique, Ereenu sortit de son fourreau son poignard. Elle l'observa en se demandant si elle avait eu raison de l'acheter. Elle aurait pu blesser quelqu'un sous le simple effet de la surprise... ou plutôt être blessée car la fille (qui devait avoir son âge) semblait bien plus habituée qu'elle aux armes.
Peut-être devrait-elle le rammener et se faire rembourser...
Elle réfléchit quelques instants puis secoua la tête pour chasser ses idées négatives. Elle replaça l'arme dans son fourreau avec l'intention de la garder.

Alors qu'elle allait quitter la rue, elle vit que la jeune fille de tout à l'heure arrivait dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-01, 23:23

Elle la vit de loin, visiblement, elle n'avais pas l'intention de trainer ... dommage, Lyka aurais aimé un peut de compagnie pour découvrir les mille et unes merveilles de cette citée. Elle décida d'adonner son après midi à cette rue, dans les boutiques et les stands, observant les vas et viens des divers habitants ou visiteurs de l'impressionnante capitale.
Elle décendait la rue, savourant bruits et odeurs, observant la grande variété des passants, allant de la femme de maison faisant ses courses à d'immenses guerriers intimidants venus faire le plein d'armes ou de vêtements chauds, ou juste pour boire une chope de bierre dans une taverne acceuilliante.
Elle décida de s'assoir à la terrasse d'un bar agréable ou elle commanda un sirop et un pain sucré. Elle observa les allés venues des gens, totalement satisfaite quant une bagarre commença à faire surface entre un marchand et un chevalier, qui prenais du plaisir à maltraiter les passant, surtout les jeunes filles.
Elle observa la scène, prête à intervenir si nécessaire. Elle posa la main sur l'endroit où se tenais habituellement son sabre. Elle lâcha un juron réalisant qu'elle étais désarmée, ayant sur elle qu'un simple couteau. En plus, la acène avais l'air de mal tourner, la rue était bloqué et plusieurs personnens avaient sortis les armes. Lyka se sentait nue sans son sabre, désarmée et vulnérable. Elle n'était pas une experte en dessin, mais tentant le tout pour le tout, se glissa dans les Spires et dessina une arme robuste et efficase, adaptée à son utilisatrice comme elle seule pouvais le savoir. Lorsque son esprit rejoint son corps, elle se saisit de l'arme, mais la fabrication d'un objet aussi délicat lui avais pris plus de temps que prévu, et les affrontements avaient déjà commencés.
Elle se leva, ne sachant pas trop quoi faire, cherchant une personne ayant besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-02, 02:34

Ereenu se rendit compte que la fille quittait en fait la rue. Elle la suivit quelques instants des yeux et la vie s'installer plus bas dans la rue à la terrasse d'une taverne.
Elle semblait s'en sortir plutôt bien malgré le fait que les lieux lui soient inconnus.
Ereenu s'apprêtait donc à faire demi tour pour vaquer à ses propres occupations, même si en vérité elle n'avait pas grand chose de prévu, lorsqu'elle entendit des éclats de voix plus fort que les autres suivit d'un son plutôt bruyant et d'éclats de verre. Ereenu se retourna et vit qu'une bagarre avait éclaté dans la rue. Elle accourut pour voir ce qui se passait et réalisa qu'une dizaine de personnes étaient mêlés à cette lutte. D'autres curieux arrivaient et quelques uns se mettaient à se battre également, excités par l'alcool pour certains ou simplement par l'ambiance pour d'autres. La situation était en train de dégénérer. Ereenu voulut partir mais elle se retrouva prise au milieu de la bagarre. En fait, quiconque s'approchait menaçait de s'y retrouver malgré lui.
Le jeune fille observa les lieux d'un air affolé. Elle ne savait pas se battre et avait des capacités physiques déplorables. Elle sortit son poignard en se bénissant de ne pas l'avoir rendu et esseya d'éviter les poings, pieds ou objets qui surgissaient brusquement.
Elle plongea alors dans les spires à la recherche d'une aide quelconque. Elle remarqua alors que quelqu'un était déjà en train de dessiner ici. Mais qui ? elle tourna la tête et aperçut la fille qu'elle venait tout juste de quitter. A croire que le destin cherchait à les réunir. Mais elle aurait tout de même préféré une autre situation. Pour le moment, les conditions étaient mauvaises au possible.
Ereenu tenta à nouveau de s'extirper de la masse, mais sans y parvenir. Pire, elle bouscula un homme au passage. Celui sembla furieux et se retourna vers elle. Ereenu ne put s'empêcher de laisser échapper un cri en voyant son visage barré d'une large cicatrice qui allait de son oeil à son cou.


- Dégage de là sale gamine.

Il n'eut aucune difficulté à bousculer la frêle adolescente qui eut du mal à garder son équilibre. Elle avait l'impression que jamais elle ne sortirait de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-02, 13:53

Lykalaïla bondit. Elle avais suffisamment perdu du temps à réaliser son dessin, et maudit son don médiocre. Elle appercut plusieurs personnes à même de se faire couper un membre, et se dirigea, avec peine, à travers la foule grandissante. Plusieurs passants étaient à terre, sans moyen de se défendre. Elle ramassa un vieillard par le bras et para de son épée le coup qu'allais lui porter son assaillant.
Une fois l'homme hors de danger, elle se remit dans la masse. Elle entendit un cri derrière elle. La jeune fille de tout à l'heure !


- Dégage de là sale gamine.


Son assaillant était immense, un titan aux yeux maléfiques et aux cheveux gras. Elle se dirigea vers elle pour lui venir en aide quant à son tour, un homme vint se planter devant elle.

- Bonjour mademoiselle. Tu veux jouer à ce que je vois !


Il portait une épée lourde et une armure d'amateur. Elle se plaça en garde, étudiant le moindre de ses mouvements. Quant il leva son épée, elle se glissa d'un geste souple à son côté et lui entailla légèrement les côtes avec le fil de son sabre. Il se tordit de douleur et elle l'assomma avec son coude. Cherchant la jeune fille des yeux, elle se remit en mouvement. Elle était tombée à terre, serrant fort un petit poignard contre elle. Lyka la ramassa et se tourna vers les quelques hommes qui les encerclaient. Avec plusieurs coups dangereux mais pas mortels, elle réussit à se frayer un chemin jusqu'à une ruelle déserte, trainant la fille par le bras.
Tout d'un coup, Lyka sentit un violent élan de douleur à l'épaule gauche. Elle faillit tomber mais se retint à temps pour voir un homme petit qui maniait un poignard et qui dansait parmi les colloses sans se faire toucher. Il la gratifia d'un sourire, et dans ses yeux elle sentit une lueur malveillante. Pressant sa main à son épaule elle sentit un liquide chaud couler entre ses doigts.
Haletante, elle poursuivit sa route vers la ruelle. Quant elle l'atteint enfin, elle glissa le long d'un mur et se retrouva au sol. Son épaule la faisait énormément souffrir, et elle perdais à toute vitesse du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-02, 22:09

Ereenu cru qu'elle était perdue lorsqu'elle sentit une poigne de fer saisir son bras. Sur l'instant elle paniqua et voulut se dégager, mais elle se rendit compte que c'était la fille de tout à l'heure. Elle leur fraya un chemin à travers la foule à l'aide de son sabre et elles se retrouvèrent dans une ruelle à l'abri. Enfin presque. Alors qu'Ereenu se retournait pour remercier la fille, elle s'aperçut que celle-ci avait glissé contre un mur en se tenant l'épaule. A travers ses doigts crispés, du sang perlait.
Ereenu poussa un juron et s'agenouilla vers la fille.
Elle entreprit de dessiner un bandage pour essayer d'enrayer le flux de sang en attendant de trouver un médecin ou un rêveur. Lorsque le bandage bascula dans la réalité, elle regarda la fille et lui dit :


- Je suis désolé, je ne peux pas faire grand-chose pour le moment. Je vais également essayer de nettoyer un peu ta blessure avec de l’eau avant de la panser, mais il faudra rapidement trouver un médecin car mon dessin risque de disparaître rapidement. Ca ira ?

Le tutoiement était venu naturellement sans qu’elle s’en rende compte. Ereenu attendit la réponse de la blessée.


(Hj : si t’as besoin de faire agir mon personnage, tu peux, ça me gène pas ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-02, 23:10

Elle hocha la tête, le visage crispé de douleur. Elle tenta de bouger le bras et toucha du bout des doigts le sabre qu'elle avais dessiné quelques secondes avant qu'il ne disparut.
Haletante, elle s'aida de sa bonne main pour se lever.
Le monde autour d'elle tournais, elle en avais mal au cœur et ses membres ne lui répondaient plus.
Elle ferma les yeux, essayant de trouver l'équilibre.


- Il faut ... partir.


Elle expira profondément.


- Quelqu'un ... mauvais.


Elle secoua la tête et tenta de marcher quelques pas. La douleur la déchirais mais elle savais que si elle s'arrêtait ici, elle mourais surement.
Le pansement dessiné par la jeune fille l'avais quelque peu soulagé, mais la douleur était toujours présente, enflammant son épaule et affaiblissant son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-03, 22:44

- Il faut ... partir. Quelqu'un ... mauvais.

La fille avait l'air vraiment mal en point et il lui fallait d'urgence des soins. Ereenu s'approcha pour la soutenir et l'aider à marcher.
Bon sang, pourquoi avait-il fallu qu'une bagarre éclate si soudainement ? Et puis c'était quoi cet histoire de quelqu'un de mauvais ? ça ne présageait rien de bon. Loin s'en faut...
Ereenu commençait sérieusement à se remettre à paniquer. Elle inspira un grand coup pour essayer de retrouver son calme et demanda à la blessée :


- Est-ce que quelqu'un à Al-Jeit peut t'aider ? il faut que tu rejoignes quelqu'un ? autrement, je n'habite pas très loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 00:04

Lyka s'accrocha à la jeune fille, lachant le mur. Elle repensa aux yeux noirs de l'homme qui l'avais blessé. Elle savais qu'il ne lui en voulais pas personnellement, mais elle ne voulais pas trainer das les parages tant qu'il serait là.

- Est-ce que quelqu'un à Al-Jeit peut t'aider ? il faut que tu rejoignes quelqu'un ? autrement, je n'habite pas très loin...


Elle fit un non de la tête, elle n'avais personne, elle était seule, et personne ne pouvais l'aider.
Elle essaya de regarder le pansement imbibé de sang sur son épaule mais en eut un haut le coeur.


- Il me faut ... rêveur. Je tiendrais.


Quelques jours à cheval et elle y serais, d'ici là elle devra supporter la douleur.
Elles marchèrent un peut, Lyka apuyée sur les épaules de la jeune fille.
Au bout de quelques minutes, elle demanda à faire une pause.
Elle s'asit, et enleva le pansement. En voyant la paie, elle constata que si elle atteignait un rêveur à temps, elle pourais récupérer l'usage de son bras, mais la blessure n'était en rien mortelle.
Elle enleva le pansement provisoire et examina la plaie. Elle dessina un seau d'eau et tenta de la nettoyer au mieux, puis elle se refit un bandage.
Une fois sa blessure pandée, elle avais un aspect bien moins terrible, mais Lyka était toujours afaiblie.


- Sais-tu ou je pourrais acheter un cheval ? Il me faut partir vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 12:39

- Il me faut ... rêveur. Je tiendrais.

Un rêveur ? il y en avait à Al-Jeit ? c'était peu probable. D'après ce qu'elle avait entendu dire, ils restaient la plupart du temps dans leur monastère.
Tandis qu'Ereenu réfléchissait, la fille refaisait son pansement. Ereenu y jeta un coup d'oeil distrait... Une fois lavée, elle ne paraissait plus aussi grave, mais il était vrai qu'il n'y avait qu'un rêveur pour la guérir complètement. Mais si elle ne se trompait pas, les rêveurs les plus proches se trouvaient à Fériane, à au moins 30 kilomètres de là...C'était vraiment jouable ?


- Sais-tu ou je pourrais acheter un cheval ? Il me faut partir vite.

Ereenu releva la tête. Cette fille avait l'air de considérer que oui... Bon, bah il fallait faire avec.

- Oui, par ici.

Elle se tut un instant puis dit :

- Au fait, je m'appelle Ereenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 16:32

Lyka se leva, posa le seau et le bandage dans un coin, ils disparaitraient bientôt de toute façon, et commença à marcher. Après la courte pause, lle arrivais à marcher, doucement mais elle y arrivais, sa tête tournais moins et elle avais retrouvé son équilibre.

- Oui, par ici. Au fait, je m'appelle Ereenu.

- C'est un beau nom. Moi je suis Lykalaïla.


Elle suivit Ereenu à travers les ruelles. Marchant doucement, mais progressant bien, elles arrivèrent très vite dans des rues plus étroites, où étaient plutôt les boutiques d'artisans. L'écurie se trouvais au bout de la rue. Lyka hésita, elle ne savais pas si elle aurais asses d'argent pour un cheval ...
Mais il tel voyage n'étais pas envisagable à pied, elle expliquerais sa situation et payrait le reste à son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 18:24

- C'est un beau nom. Moi je suis Lykalaïla.
- Merci. J'aime beaucoup ton nom moi aussi.

Le cours chemin menant à l'écurie se fit rapidement malgré le fait que Lykalaïla devait avancer doucement pour se ménager. Lorsqu'elles arrivèrent dans une rue d'artisants de toute sorte, Ereenu désigna l'écurie où l'on voyait quelques têtes dépasser par instants et où henissements et coups de sabots se faisaient entendre. La jeune fille se souvint que lorsqu'elle était enfant, elle adorait venir ici pour admirer les puissants animaux.
Elle se retourna vers Lykalaïla pour lui montrer l'écrurie et remarqua qu'elle semblait hésiter.


- Quelque chose ne va pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 19:05

- Quelque chose ne va pas ?

Elle sourit et fit non de la tête.
Ensembles elles avancèrent jusqu'à l'écurie, où se tenais une femme bien bâtie, aux cheveux libres sur les épaules qui lui donnaient l'impression d'être tout juste sortie d'une tempête violente.
Elle était souriante en voyant les jeunes filles s'aprocher, et vint à leur rencontre.


- Bonjour mesdemoiselles ! Que puis-je pour vous aujourd'hui ?


Lyka fit un signe de tête vers les chevaux, puis lui montra son épaule.

- Il me faut une monture d'urgence pour me rendre à Fériane, mais je n'ai pas beaucoup d'argent.


La dame haucha la tête et amena les deux jeunes filles à l'intérieur des écuries, leur montrant les différents chevaux.
Il y en avais une vingtaine, et elle mentionna que si elle pourraient attendre, elle leur aurait montré les autres qu'elle gardaient à l'extérieur de la ville, où ils avaient des champs et de plus grandes écuries. Tous étaient plus beaux les uns pour les autres, dressés soit pour être doux et calmes, soit de féroces montures de guerre, ou encore des chevaux de traits, des chevaux rapides et fins de courses ou de simples chevaux de voyages.
Elle s'aréta devant le boxe d'un magnifique cheval noir, à la stature musclée mais très fine et de grands yeux marrons. Il avais une étoile blanche entre les yeux, et, contrairement aux autres chevaux, il ne fesait pas de bruit.
La femme l'informa qu'il s'appelait Flocon, et qu'il étais en vente depuis déjà presque un an, et que personne n'en voulais car il était très timide.
Elle voulais s'en débarrasser car il n'avais pas eu de petits, et n'était pas un animal exceptionnel. Elle en proposais un bon prix, mais qui étais toujours largement au dessus des moyens de Lyka.
En négociant, elle accepta de lui prendre tout l'argent qu'elle avais à ce moment là, puis, à son retour, que Lyka lui paie le reste.
Elle se tourna ensuite vers Ereenu, qui n'avais pas parlé beaucoup, mais à ui Lyka était profondément reconnaissante.


- Merci pour de m'avoir sauvé la vie, Ereenu. Il est grand temps que je me mette en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 19:38

Face à sa question, Lykalaïla hocha négativement la tête et pénétra dans l'écurie. Ereenu la suivit, pas totalement convaincue par sa réponse mais sans pour autant dire quoi que ce soit.
Une femme vint à leur rencontre et elle laissa Lyka s'expliquer avec elle.
La femme sembla comprendre et lui faire confiance. Elle les emmena voir les chevaux.
Ereenu suivit Lyka dans l'écurie en admirant les chevaux. Ils étaient tous magnifiques et elle était quelque peu impressionnée. Après quelques mètres, Lyka s'arrêta devant un magnifique étalon noir qu'Ereenu trouvait absolument... magnifique. Flocon, un cheval timide et peu rentable aux dires de la propriétaire. Après quelques négotiations, elle accepta de le céder et d'accepter un paiement en deux versements.
Puis, Lykalaïla se retourna vers Ereenu :


- Merci pour de m'avoir sauvé la vie, Ereenu. Il est grand temps que je me mette en route.
- Toute seule ? enfin... je veux dire..., la jeune fille rougit, dans ton état je ne suis pas sûre que ce soit très prudent. Je ne doute pas que tu sois forte mais...

Plus elle parlait, plus elle s'embrouillait dans ses paroles. Elle songea qu'il y avait des moments où elle devrait se taire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 20:20

Lykalaïla ne comprenais pas ou Ereenu voulais en venir. Essayais-elle de la dissuader d'y aller ?
Elle la regarda, étonnée.


- Que veux-tu que je fasse d'autre ?

Sa blessure était toujours là, et elle la fesait énormément souffrir, mais elle n'avais pas les moyens de se payer un docteur en ville, et il ne serait de toute façon pas aussi efficase qu'un rêveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 21:11

Lykalaïla la regardait avec incompréhension.

- Que veux-tu que je fasse d'autre ?
- Tu dois y aller mais...

Ereenu prit alors conscience de l'incohérence de ses paroles et de ses actions. Elle chercha ses mots et reprit :

- Ce que je veux dire c'est que c'est dangereux pour toi de partir seule comme ça. Tu ne serais pas à Fériane avant demain, même si tu ne t'arrêtes pas cette nuit. Et puis d'après ce que j'ai compris, il y a quelqu'un de dangereux pas loin d'ici. Je... tu comprends ce que je veux dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-05, 22:16

Lyka sourit et fit oui de la tête.
[color=brown]
- Ta présence serait la bienvenue, mais je crains que nous ne tenions pas à deux sur un cheval ...[/color]

Lykalaïla pensa au voyage qui les attendais ... après Ferianne, elle devrais bien sur revenir à Al-Jeit rembourser le cheval, mais après avoir vu une ville si meirveilleuse, le désir d'arpenter le pays était né en elle. Elle voulais voyager ... d'un bout à l'aure de Gwendalavir, et au delà de ses frontières ...
La pensée d'un tel voyage lui tira un sourire, mais la vendeuse de chevaux la tira de ses pensées.


- Les rênes et la selle sont par ici.

Elle s'adressa ensuite à Ereenu


- Si tu veux rester ici, ne te gêne pas.

Elle leur adressa un sourire et Lykalaïla commença à partir avec elle vers une salle au bout de l'allée.


Dernière édition par Lykalaïla Sil'Käylle le 2008-03-07, 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynn
¤PAF le chien / Slipman PowaAa¤
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 24
Localisation : Dans la campagne, entrain de chevaucher Ombre vers Ondiane
Camp : Les marchombres sont libres de tout engagement
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 07/10/2006

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-06, 10:32

Wooooowww *_* Ereenu et Lykalaïla, le nombre de ligne minimum est 7 alors on fait marcher les méninges et on fait des posts plus consistant que sur msn ^^'

Ps Erenuu : Des lignes pleines et non des quarts de lignes cohol

_________________
Merci Enayoute Very Happy


si tu conpren se msg cè qe tu n'a r1 a fèr sur un Rpg lol xpldr mdr pwnd tro 1 noob

VIVE LE NUTELLA !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblog-a-mimile.spaces.live.com/
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-08, 19:08

(sorry Cynn, vais faire attention ^^)


- Ta présence serait la bienvenue, mais je crains que nous ne tenions pas à deux sur un cheval ...

Là, il fallait avouer qu'elle n'avait pas tort... Pas tort du tout même... Le cheval, bien que magnifique, n'avait pas de capacités particulières aux dires de la vendeuse. Et puis Ereenu ne savait absolument pas monter à cheval. Le seul qu'elle avait jamais monté était celui à bascule qu'elle avait lorsqu'elle était enfant. Cette pensée lui fit monter aux lèvres un fugace sourire. Mais elle se reprit rapidement. De toute façon, même si elle avait su monter, elle n'aurait jamais eu les moyens de se payer une monture. Comment faire ? en fait, dans le fond, Ereenu n'avait vraiment pas le choix. Elle devait laisser partir Lykalaïla toute seule, mais était-ce vraiment prudent ?

Elle fut tirée de ses pensées quelques secondes par la vendeuse qui les emmena dans un autre coin de l'écurie où se trouvaient selles et rênes. Il régnait dans cet endroit une forte odeur de cuir qui, mêlée à celle des animaux, montait à la tête. Pas désagréable, mais pas vraiment agréable non plus. Lykalaïla prit l'équipement nécessaire et se tourna vers Ereenu :


- Si tu veux rester ici, ne te gêne pas.

Elle ne répondit pas immédiatement, cherchant encore une fois la limite entre ce qu'elle devait et ce qu'elle pouvait faire. Puis elle répondit finalement :

- Je crois que tu dois partir. Je n'aime pas l'idée de te laisser partir blessée, mais je ne te serais d'aucune utilité. Bien au contraire. Mais s'il te plaît, je veux juste que tu sois prudente et que, quand tu reviendras à Al-Jeit, tu me tiennes au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-09, 23:29

C'est à ce moment là que la vendeuse, qui jusqu'à là s'était montrée discrète, parla.

- Je comprend votre situation, et je pense que j'ai les moyens de vous aider. Une de mes vieilles juments n'est plus en vente, je pense que je peux vous la prêter jusqu'à votre retour.


Lykalaïla qui portais la selle et les rênes, n'en croyais pas ses oreilles, mais elles n'avaient vraiment plus le temps de trainer. Son épaule la faisait souffrir, et la perspective de passer le reste de sa vie avec un bras en moins ne l'enchantais guerre.
lle lança un coup d'oeuil à Ereenu, pour voir sa réaction, puis reporta son attention sur son nouveau cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-10, 19:32

- Je comprend votre situation, et je pense que j'ai les moyens de vous aider. Une de mes vieilles juments n'est plus en vente, je pense que je peux vous la prêter jusqu'à votre retour.

Face à la proposition de la vendeuse, Ereenu écarquilla les yeux. Il était rare que les commerçant de la capitale fassent preuve d'une telle bonté à l'égard de leurs clients... et encore moins d'une telle confiance. Elle n'avait aucune preuve que les jeunes filles reviendraient mais pourtant elle leur cédait un cheval.
Ereenu glissa un regard vers Lykalaïla et celle-ci semblait également étonnée. Elle la regarda puis se détourna pour son propre cheval.


- Je vous remercie. Et si Lykalaïla est d'accord, j'accepte votre proposition.

Elle observa à nouveau Lykalaïla pour voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-12, 16:42

Ereenu semblais étonnée. Lyka, elle, n'y avais pas percue de mauvaises intentions, et les personnes qu'elle avait connue au long de sa vie avaient toutes été aimables et généreuses, mais en y pensant, elle se rendais compte qu'elel était peut être naïve ...
Elle s'était détournée car elle ne voulais pas prendre la désision à la place d'Ereenu. Cette dèrnière était discrète, et Lyka se rendais compte qu'elle était facile à manipuler pour quelqu'un avec de mauvaises intentions, mais Lyka voulais la laisser prendre ses propres décisions.


- Je vous remercie. Et si Lykalaïla est d'accord, j'accepte votre proposition.


Elle la regarda et sourit. Bien sûr qu'elle était d'acord ! Mais il faudrait bien entendu s'occuper deux fois plus des chevaux, mais ca ne devrais pas poser de problèmes.
Elle aprouva de la tête.


- Nous reviendrons, dès notre retour, et je vous rembourserais jusqu'au dernier centime. Merci pour tout.


Elle se tourna vers sa compagnionne, il était largement temps de partir.


- Mais si vous pouriez m'aider à la seller, je vous serais reconaissante ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flânerie dans les rues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Le canada dit à Martelly : enlever les fatras dans les rues de PAP
» Missions diplomatiques dans l'eau chaude !
» Dans les rues de Pré-Au-Lard
» Promenade dans les rues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Les boutiques-
Sauter vers: