AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Flânerie dans les rues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-12, 19:14

Le sourire et l'approbation de Lykalaïla rassénérèrent Ereenu qui n'était pas vraiment à l'aise jusque là. En fait, elle n'était jamais particulièrement à l'aise en public. Un trait de caractère bien souvent handicappant. La jeune fille attendit la suite des évènements, ayant conscience que Lykalaïla était bien plus compétante qu'elle.

- Nous reviendrons, dès notre retour, et je vous rembourserais jusqu'au dernier centime. Merci pour tout. Mais si vous pouriez m'aider à la seller, je vous serais reconaissante ...

La femme accepta de bonne grâce et les deux adolescentes purent partir rapidement. D'abord à pied, il était plus simple pour Ereenu de se repérer et aussi d'éviter les ennuis face à débuts dans l'équitation. Ce fut d'abord elle qui guida Lykalaïla dans les méandres des innombrables ruelles d'Al-Jeit.
Pendant le chemin, elle ne put s'empêcher de penser à ses parents. Est-ce qu'ils réagiraient à son abscence ? ou croiraient-ils qu'Ereenu s'était finalement décidée à fuguer, à les laisser tomber pour de bon ? S'inquiéteraient-ils ? dans le fond, ça n'avait pas vraiment d'importance étant donné le peu de contact qu'elle avait eu avec eux en vivant pourtant sous le même toit... Elle soupira et se reconcentra sur le chemin. Les deux jeunes filles arrivèrent en quelques minutes à la sortie de la ville. Après quelques mètres, il fut temps de se servir des montures. Ereenu, grâce à l'aide de Lykalaïla se débrouilla sans trop de mal et elles partirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-12, 22:08

Lykalaïla sella sa nouvelle mouture avec l'agilité de l'habitude, mais avec l'aide de la vendeuse, car son bras lui faisait toujours mal. Ereenu eut aussi besoin d'aide, bien qu'elle ne l'exprima pas à vive voix, Lyka le comprit et elle se porta à son secours. Une fois les chevaux sellés, elles partirent. Sur ce terrain, Ereenu dominais, et comme elle avais l'air de savoir ou elle allais, la jeune fille ne perturba pas ses pensées.
Elles débouchèrent à la sortie de la ville lorque le cieil commençait à rougeoiyer. C'était magnifique. Mais elles n'avaient pas le temps de s'aréter, et Lyka sauta sur sa selle avec agilité, malgré son bras. Elle toucha son dos par habitude et se maudit. Elle était désarmée. Elle avais oubliée qu'elle n'avais pas d'armes avec elle, et elle se sentais extrèmement vulnérable. Elle se tourna vers sa compagnionne pour partager ses soucis quant elle se rendit compte qu'elle n'était pas montée en selle.
Lyka décendit, lui montra comment faire et s'assura qu'elle étais à l'aise avent de retourner vers son propre cheval.


- Je n'ai pas mon sabre. Si nous sommes en danger, je n'ai qu'un coutelas pour nous défendre.


Elle lui montra les bases de l'équitation, la façon de placer les étriers, de tenir les rênes, et bien qu'elle n'avais pas l'air très à l'aise, Ereenu se débrouillais bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-12, 22:43

La remarque de Lykalaïla ne paniqua pas Ereenu autant qu'elle l'aurait cru. Elle réfléchit quelques instants à ce qui se passerait en cas d'attaque... en premier lieu, est-ce qu'une attaque était vraiment à craindre ? Gwendlavir pouvait être une terre hostile aux dires de certains, mais certaines zones étaient assez pacifiques, et les alentours d'Al-Jeit en faisait partit. C'était du moins ce qui était dit... Si malgré tout le pire arrivait, selon l'adversaire, les chances seraient différentes.

- C'est mieux que rien... Moi j'ai toujours mon poignard et je sais plus ou moins dessiner. Je n'ai pas encore un don très développé, mais il peut servir. Tu crois qu'on risque vraiment quelque chose ?

Autant se préparer psychologiquement à ce qui pouvait les attendre... Ca éviterait peut-être une panique totale... Quoique dans le fond, c'était encore plus inquiétant de penser qu'il pourrait arriver quelque chose de terrible. Autant se vider l'esprit. Avant que Lykalaïla réponde, Ereenu reprit la parole :

- Au fait, simple curiosité, tu m'arrêtes si tu ne veux pas répondre, mais d'où viens-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-14, 12:14

A la grande surprise de Lykalaïla, Ereenu ne semblais pas s'en préocupée ... Mais ele se rendit compte qu'elel se fesait toujours du souci pour rien. Elles n'auraient surement aucun problème.

- C'est mieux que rien... Moi j'ai toujours mon poignard et je sais plus ou moins dessiner. Je n'ai pas encore un don très développé, mais il peut servir. Tu crois qu'on risque vraiment quelque chose ?

- Non ... tu as surement raison.

Elle n'était aps apaisée pour autant, elle n'avais pas l'habitude de se promener sans rien pour se protéger.
Elle talonna légèrement son cheval, et elle accéléra légèrement le pas.


- Au fait, simple curiosité, tu m'arrêtes si tu ne veux pas répondre, mais d'où viens-tu ?


Lyka marqua une brève pause avant de répondre, hésitant à tout lui dévoiler, mais elle se rendit vite compte qu'elle ne risquait rien.


- J'ai grandi à Al-Chen, avec mes parents et mon frère, jusqu'à mes 8 ans, j'en garde très peu de souvenirs, mais c'est là que j'ai apris à dessiner. Ma mère s'est sucidée après avoir donnée naisance à deus jumelles, et mon père a décidé de m'envoyer à la Citadelle, là ou ma mère avait vécue toute son enfance.J'y suis restée jusqu'à mes 17 ans, dans une famille de 5 garçons et leurs parents, et puis je suis partie me fonder ma propre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-15, 13:39

Ereenu se mordit la lèvre en se traîtant d'imbécile. Elle ne s'était pas vraiment attendue à cette réponse et espérait que son interlocutrice ne lui tiendrait pas rigueur de sa curiosité. Mais cette réponse expliquait néanmoins certaines choses, notamment la résistance impressionante et l'habilité au combat de Lykalaïla. Après tout, les frontaliers n'étaient-ils pas parmi les combattants les plus redoutés de Gwendalavir ? Ereenu se demandait vraiment pourquoi l'autre fille avait accepté qu'elle la suive. En tant que Fronalière, elle n'avait pas vraiment besoin d'elle...
Ereenu secoua la tête pour chasser ces pensées parasites et dit à Lykalaïla :


- Je suis désolée pour ta mère. Ca n'a pas du être facile pour toi.

Elle hésite puis ajouta :

- Et puis désolé aussi pour ma curiosité mal placée.


(euh, juste comme ça, d'après le livre, le don du dessin n'arrive qu'à environ 17-18 ans ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-15, 20:40

La réponse de Lyka parut trouble Ereenu, qui se mordit la lèvre.

- Je suis désolée pour ta mère. Ca n'a pas du être facile pour toi. Et puis désolé aussi pour ma curiosité mal placée.

Lykalaïla regarda la jeune fille, surprise. Elle n'avais pas l'habitude de recevoir de la compassion ... Et puis sa mère ... tout celà dattais de telement longtemps, son souvenir ne lui fesait plus de peine, mais de la joie. C'était son père à qui elle en voulais, mais elle était heureuse de ne pas l'avoir évoqué, car à la réaction d'Ereenu, elle n'aurais surement pas suportée.
Elle baissa les yeux, légèrement génée.

- Oui, au début c'était dificile; j'étais très proche de ma mère, mais ce ne sont que des souvenirs lointains. De bons souvenirs.

Lyka la regarda, avec un léger sourire pour la rassurer. Elle hésita un moment à l'intéroger sur sa propre enfence, mais se ravisa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-16, 19:01

- Oui, au début c'était dificile; j'étais très proche de ma mère, mais ce ne sont que des souvenirs lointains. De bons souvenirs.

Lykalaïla eut un sourire rassurant et sembla vouloir dire quelques chose. Ereenu la regarda en attendant qu'elle parle, mais l'autre cavalière avait l'air de s'être ravisée. Ereenu reprit donc la parole :

- Je comprends. Moi j'ai perdu mon père. Je devais avoir sept ou huit ans. Il était soldat, il a été tué au nord par les Raïs mais je n'ai jamais eu plus de détails. Ma mère a toujours refusé d'évoquer le sujet.

La jeune fille fronça le nez comme si la pensée de sa mère lui était déplaisante et reprit :

- Mais je sais qu'il m'aimait beaucoup et que moi aussi je l'adorais.

Ces paroles firent monter en Ereenu une vague de nostalgie qu'elle repoussa rapidement. Elle n'avait aucune envie de s'apitoyer sur son sort. Elle aurait tout le temps pour ça à un autre moment... non, en fait, elle n'avait pas envie de s'apitoyer ni maintenant ni plus tard. Ces dernières années lui avaient amplement suffit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-16, 20:13

Lyka la regarda, songeuse. Elle avais eu raison, Ereenu n'avais pas eu une enfance facile non plus ... était-ce impossibles aux enfants de ce pays de vivre normalement ?
Elle ne voulut pas gêner Ereenu, alors elle se pencha sur l'encolure de son cheval, le tapota un peut, puis se tourna pour vérifier que sa compagnionne n'avais pas de problèmes. Non, elle avais l'air de s'être habituée à sa monture, et s'était adaptée aux mouvements réguliers de ses pas.


- Ca te dirais que l'on accélère un peut ? Je ne pense pas que nous arriverons avant la nuit ... mais il vaut tout de même mieux avancer le plus possible.


Elle talonna Flocon, et partit au trot. Il lui obéissait à contre coeur, et avais un fort caractère, mais Lyka s'était déjà enmormément atachée à lui, et elle se plaisais à le monter. Elle leva la tête, se délectant de l'air frais qui fouaitais son visage, du son régulier des sabots du cheval dans l'herbe, et de l'imensité du paysage qui l'entourais. Elle se calal sur le rythme du cheval, l'accompagniant dans sa course. Elle acéléra, l'air fouétant son visage, et elle rit aux éclats, allant de plus en plus vite, se penchant sur le cou de Flocon, son bras blésé oublié, elle traça juqu'à une coline proche ou elle s'aréta, essouflée, riant avec son cheval. Elle contempla le paysage autour d'elle. Des plaines herbeuses à perte de vue ... et la silhouette d'une montagne se découpant à l'horison. Un bois se tenais là, tranquille, à leur gauche, et un ruisseau à droite.
Elle se tourna pour voir ou en était Ereenu, qui arrivais sans se presser. Lyka mit pied à terre et commença à inpecter son cheval, le caressant, et le sentant frisonner sous ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-17, 20:17

Plongée dans ses pensées, Ereenu ne prit pas garde à la réaction éventuelle de Lykalaïla, aussi sursauta t'elle légèrement lorsque cette dernière lui proposa d'accélerer.

- Ca te dirais que l'on accélère un peut ? Je ne pense pas que nous arriverons avant la nuit ... mais il vaut tout de même mieux avancer le plus possible.

Ereenu accepta avec un sourire sans pour autant pousser sa monture -une jument à la robe couleur terre et à la crinière dorée, elle s'appellait Topaze - à l'allure de Flocon. Elle n'était pas assez aguerie pour se le permettre et elle n'avait pas envie que les rêveurs se retrouvent à lui soigner une commotion ou une autre blessure de cet acabis alors qu'elle était venu pour accompagner Lykalaïla. Cette dernière était d'ailleurs largement devant, sur une colline à inspecter les environs. Ereenu la rejoint en quelques minutes.

Bien que peu élevée, la colline l'était suffisamment pour qu'un vent glacial souffle sans discontinuer, pas très violent cependant, ni désagréable sous la chaleur du soleil qui ne tarderait pourtant pas à se coucher. Il agita les longs cheveux d'Ereenu et elle pesta en les rammenant en arrière avant qu'ils ne lui cachent la vue et s'emmêlent de trop. La jeune fille détacha le lacet de cuir qu'elle avait au poignet et les attacha rapidement, dans un geste façonné par l'habitude. Puis elle se retourna vers Lykalaïla qui s'occupait de Flocon et lui demanda :


- Où sommes-nous ? je suis incapable de me repérer au milieu de tout ça, dit-elle en désignant vaguement ce qui les entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-17, 21:37

Lyka passa une main sur le visage de Flocon, lui enlevant la poussière acumulée pendant le voyage, et le soigant comme une mère aurait soignée un bébé. Elle s'atéchais vite aux personne ou aux animaux qui lui correspondaient, et une certaines chimie passait entre elle et la monture. Elle plongea ses yeux dans les grands yeux noirs du cheval, chasant quelques mouches, soupirant de plasir. Elle aimais les belles choses, les grandes villes, les beautés artificielles, mais elle avais un côté sauvage, que reflétait ses cheveux blonds en bataille après la course, et ses yeux bleux un peut fous.
Elle regarda Ereenu et Topaze. C'était une belle bête, et Ereenu se débrouillais bien, mais Lyka ne sentais pas ce courant passer entre eux, cette magie folle qui unisait deux êtres comme elle et Flocon. C'était normal. Topaze était un cheval d'emprunt. Une vieille jument qui avais fait sa vie, fatiguée d'avantures.
Elle ragarda la pleine, puis le soleil qui se couchais. Al-Jeit était déjà loin dèrière elles, et le soleil était maintenant leur unique repère.


- Oui. Je suis venue une fois, c'était il y a longtemps, mais, si Ferianne n'as pas bougé, c'est à l'Ouest que nous allons.

Elle sauta à nouveau sur Flocon, et grimaça lègèrement à cause de son épaule.
D'une main elle ramassa les rênes.


- Nous camperons près de ce ruisseau là bas. J'aimerais explorer les environs avant la nuit.

Elle soupira, espérant ne pas se tromper. En effet, la seule fois où elle était venue, elle avais 8 ans, sa mère venais d'essayer de se sucider, et ils avaient chevaucher jusqu'à Ferriane. Elle étais morte pendant le trajet, mais elle avais apercue le lieu saint des rêveurs du haut d'une colline comme celle où elles se trouvaient actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-18, 22:54

- Oui. Je suis venue une fois, c'était il y a longtemps, mais, si Ferianne n'as pas bougé, c'est à l'Ouest que nous allons. Nous camperons près de ce ruisseau là bas. J'aimerais explorer les environs avant la nuit.

- Entendu.

Les deux jeunes filles reprirent leur chemin, Ereenu redoutait le moment où elle devrait descendre de cheval... Elle ne sentait déjà plus la partie inférieure de son corps. Mais un peu d'exercice de temps en temps ne faisait pas de mal... enfin presque pas. Les deux cavalières ne mirent pas longtemps à arriver au bord du petit ruisseau. Ereenu observa les lieux avec curiosité, elle n'était jamais sortie d'Al-Jeit, ou du moins n'avait jamais passé l'Arche et les terres de Gwendalavir lui étaient aussi étrangères que fascinantes. L'endroit où les deux filles se trouvaient était paisible et paraissait désert, si ce n'est les divers chants d'oiseaux (et autres sons provenant de la faune) qui résonnaient plus ou moins loin d'elles.
Ereenu descendit de Topaze en prenant mille précautions pour ne pas tomber, ce qui ne l'empêcha pas de trébucher pour autant. Ce que ces chevaux pouvaient être haut ! Se redressant un peu mieux, elle grimaça en sentant les courbatures s'étendrent dans ses jambes. Enfin, ça passerait...


- Comment va ton bras ? interrogea-t-elle Lyka. Si je peux faire quoi que ce soit pour aider, n'hésite pas, ajouta l'adolescente avec un timide sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Lykalaïla Sil'Käylle
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-19, 18:18

Quant elle mit pied à terre, Lyka grimaça légèrement de douleur. Son bras ne s'étit pas améliorer, il ne mettait pas sa vie en danger, certes, mais elle avais besoin daide, et vite.
Avant de se préocuper de sa propre doouleur, elle décéla Flocon, l'amena boire au riuseau et l'atacha à un arbre pour la nuit.
Ensuite, elle revint vers Errenu qui avais déjà commencé à s'instaler elle aussi. Elle avais dessiné un feu, et Lyka s'asit à côté d'elle.


- Comment va ton bras ? Si je peux faire quoi que ce soit pour aider, n'hésite pas.

Lykalaïla haucha la tête.

- Oui, je pense qu'il faudrais changer le bandage ...


Elle comenca à enlever sa tunique déchirée puis à défaire le pansement imbibé de sang coagulé sur son épaule. Elle dessina un bol d'eau et comenca à laver la plaie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereenu Jiyuu
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Al-Jeit
Camp : Empire
Métier : Apprentie dessinatrice
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   2008-03-23, 00:21

Ereenu détourna les yeux, légèrement incomodée par la vue du sang. Non pas que celle-ci la gênait vraiment au point de la rendre malade, mais elle n'aimait tout simplement pas ça.
Lorsque Lykalaïla eut défait le bandage qui entourait son bras, Ereenu le saisit et s'éloigna pour aller le laver dans le petit ruisseau. "Mieux valait prévenir que guérir" comme on disait. Autant éviter que la plaie ne s'infecte à cause de la poussière du voyage et du sang qui l'imbibait. Une fois que le pansement fut propre... enfin, lavé de ce qui pouvait l'être, Ereenu revint vers Lyka.


- Ca saigne toujours ?

Elle lui tendit le bandage encore un peu humide.

- Désolé, il n'est pas tout à fait sec, mais ça mettrait un moment à sécher avec l'humidité qu'il y a ici... Ca devrait aller quand même je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecrivain.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flânerie dans les rues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flânerie dans les rues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Le canada dit à Martelly : enlever les fatras dans les rues de PAP
» Missions diplomatiques dans l'eau chaude !
» Dans les rues de Pré-Au-Lard
» Promenade dans les rues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Les boutiques-
Sauter vers: