AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lyarm Tyale

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Lyarm Tyale   2008-11-28, 20:26

[Il manquait un p'tit truc au forum...]

¤ Identité du personnage ¤


Nom : Tyale ( se prononce Ti-ialé)
Prénom : Lyarm
Age : 16 ans
Sexe : Féminin
Métier : Apprenti marchombre


¤ Structure du personnage ¤

Physique :

Bien que sa croissance ne soit pas finie et que la plupart des filles de son âge espère encore glâner quelque centimètre en hauteur et/ou tour de poitrine, Lyarm se fiche éperdument de sa petite taille, qui a d'ailleurs l'avantage de l'aider à se faufiler partout. Il est pourtant rare, même avec son entrainement, qu'elle arrive à passer inaperçu. Sa peau, d'un chocolat très prononcé, chose rarissime dans Gwendalavir, et sa rapidité la font parfois passer pour une Faëlle. C'est tout de même une humaine, qui tient d'ailleurs plus de la jeune fille que de la femme, avec ses courbes à peine esquissées. Mince voire maigre, Lyarm pourrait passer pour fragile, et nombreux sont ceux qui se trompent et ne remarquent pas ses muscles fins mais saillants.
Cette finesse se retrouve sur les traits de son visage. Sa bouche, petite mais charnue, s'étire rarement en un sourire de bonheur, mais lorsqu'elle le fait, celà illumine son visage. Lyarm possède un menton volontaire et un petit nez busqué, souvent oubliés car lorqu'on observe son visage, seuls ses yeux comptent. Grands à lui bouffer le visage, il ont la teinte mordorée du miel et reflètent souvent l'état d'esprit de l'apprentie marchombre, qui peste parfois de la facilité qu'on les gens à lire ce qu'elle pense. Elle possède également une longue cascade de cheveux ondulés, souvent natés par pragmatisme plus que par souci d'apparence, d'un blond étonnant pour la couleur de sa peau.
Lyarm marche de manière décidée, les yeux fixées sur son objectif, comme elle avance dans la vie, avec de petites enjambées très rapides. Elle a besoin d'une grande liberté de mouvement, et porte pour celà quelque pièces de cuir lacées, renforcées de métal aux poignets et aux épaules, et qui cachent à merveilles la dizaine d'armes qu'elle dissimule sur elle. Elle porte parfois par dessus d'amples vêtements de tissus fins qui n'entravent pas ses actions. Etant curieusement très peu sensible au froid, il est rare qu'elle se couvre énormément, même si elle n'irait pas jusqu'à se rouler nue dans la neige. Loin des phénomènes de mode et de la coquetterie, Lyarm ne comprend pas le côté esthètique d'une robe et reste bouche bèe devant la torture que s'infligent les femmes le matin, se levant 30 min avant tout le monde pour s'étaler toutes sortes de peinture sur la figure. Naturelle, le seul bijou qu'elle porte est un oeil de tigre, une pierre couleur ocre-brun, qu'elle porte nouée avec un cordon de cuir, le plus souvent en collier.
Il se dégage d'elle une véritable aura de confiance, mais aussi... d'évanescence. Comme si elle était ailleurs. Mais fais attention, qui que tu sois, car ses coups sont bel et bien réels...

Philosophie de la vie :
"Tu es née sauvage, ne les laisses pas te dompter" [Isabella Duncan]

Dans le cas de Lyarm, prénom qu'elle déteste par ailleurs, car il est lent et rappelle la tristesse, sentiment qu'elle se refuse d'éprouver, cet avertissement n'a pas lieu d'être. Son caractère impulsif la rend incontrôlable, sauf par les personnes qu'elle respecte et admire réellement. L'affection lui a causé trop de tort pour qu'elle lui accorde encore un quelconque crédit, et toutes les relations qu'elle entretient avec les autres se pose sur le respect que ces personnes lui inspirent. Même si elle admet, après tous les préjugés qu'apporte avec elle la couleur de sa peau, qu'un jugement ne doit pas se faire au premier regard, là encore tout est question d'honneur et de respect, et si la personne lui paraît d'abord méprisable, elle aura bien du mal à changer d'avis.
Obstinée, rare est celui qui parviendrait à lui faire changer d'avis, et il faudrait pour celà égrèner une longue liste d'arguments. Lyarm refuse la plupart du temps d'obéir, pas forcément par rébellion ou orgueuil, mais surtout parce qu'il faut que l'utilité de la chose lui soit prouvée avant qu'elle puisse envisager de la faire.
"La perfection ne s'acquiert qu'à force d'erreur"

La perfection, le but principal de l'apprentie marchombre. Pas réellement par vanité, plutôt par souci de prouver aux autres, et surtout à elle même, que ce n'est pas une incapable, et qu'elle peut réussir. Son caractère se base quasiment essentiellement sur ce besoin de reconnaissance, sur la confiance qu'elle n'a pas en elle même, parce qu'aucun autre ne lui a donné. Son comportement suffisant, ses remarques moqueuses et son attitude insolente ne sont qu'une barrière qui cache une âme bien trop tourmentée. Se remettant perpétuellement en question, Lyarm est très rarement satisfaite de ses actes. Paradoxalement, elle est toujours sûre de ses choix, peut-être parce qu'elle refuse de les mettre en doute, se mentant une fois encore, et essayant de se persuader que l'image de fille sûre d'elle, voire même fière qu'elle envoie est son véritable reflet.

Compétences :

Bien qu'officiellement Lyarm ne soit pas une marchombre, étant donnée qu'elle n'a pu être présentée au conseil ni passer les épreuves, elle possède la plupart des qualités requises pour dépasser le stade d'apprentie. Il faut dire que celà faisait à peu près 3 ans qu'elle s'entrainait sans relâche avec son maître, sillonant le continent dans son entier, et que c'est en l'amenant dans la capitale pour la perfectionner. Dire qu'elle est rapide est un euphémisme, et même un guerrier aguerri pourrait se faire surprendre par la promptitude de ses mouvements. Cependant, quoi de plus normal pour un marchombre ? Celà lui permet d'être particulièrement habile en combat corps à corps. Précise au lancer, elle est également bonne au tir, que ce soit avec flèches, poignard ou étoiles. Dans sa quête de la perfection elle a parfois négligé les autres formes de combat, mais son niveau est tout de même acceptable : son maître ne l'aurait jamais laissé rater quoi que ce soit, par "bienveillance" mais aussi par orgueuil. C'est une assez bonne cavalière, mais le bruit d'un cheval l'horripile et elle préfère la discrétion de la marche, ne se résolvant à monter seulement quand la distance est vraiment longue. Elle rêve de chevaucher la brume, comme la mythique Ellundril Chariakin. Elle admire la poésie marchombre mais n'ose pas en écrire par peur de la médiocrité.
Elle possède également un talent de dessinatrice, et bien qu'intérieurement elle s'en doute, elle le refoule tout au fond d'elle même, et refuse d'y penser.

Histoire :

[Un peu plus bas...]

¤ Exemple de message rp ¤


"C'est bien, je n'en attendais pas moins de toi..."
Lyarm exultait. Finalement, cette semaine à travailler nuit et jour, astreignant son sommeil à 2 heures au lieu des 5 que lui autorisait son mentor, avait porté ses fruits. Balayant la forêt du regard du haut de l'hêtre où elle s'était niché, elle vit clairement les petites flèches noires plantées dans les différentes cibles indiquées par Dervim, oiseaux arrêtés en plein vol, fruits lointains, écureuils, une famille de daims s'étant mis à fuir en voyant l'écureuil chuter, et même un coureur, qui n'aurait décidément pas dû quitter sa plaine natale. La flèche-po, technique dernièrement découverte qui venait des Archipel Alines, et qui consistait à lancer la flèche à l'aide d'une corde enroulée au poignet, avait été difficile à maîtriser mais comme le disait son maître...
"On pourrait presque dire que tu te débrouilles bien maintenant. "
Souriante, l'apprentie se laissa chuter au sol, et atterrit sans un bruit sur le tapis de feuilles mortes qui tapissait le sol, et qui témoignait de l'automne déjà bien avancé. Elle eut à peine le temps songer à ce que celà signifiait que Dervim l'appela, ayant déjà monté, parti rejoindre les chevaux sans qui quiconque soit capable de l'entendre.
"Ne crois pas que tu vas te reposer sur tes lauriers. Et d'ailleurs tu tombes aussi lourdement qu'un siffleur octogénaire. Une feuille a volé. Quand je dis qu'un marchombre est indécelable, ça veut dire indécelable. Tu serais incapable de passer inaperçu même dans un tripot de campagne peuplé exclusivement d'ivrognes à un stade avancé."
Lyarm ne répondit rien, sachant par avance que ce serait inutile de rétorquer qu'elle avait pourtant volé l'objet principal de la vitrine dans chaque boutique de la rue principale d'Al-Vor et l'avait replacé à chaque fois dans un autre magasin. Elle savait par avance ce que son mentor allait répondre.
*Le passé reste le passé, et tu ne peux ni l'effacer ni le modifier. Il compte, mais ne vaut rien devant le présent*
Le présent allait d'ailleurs lui apparaître, sous la forme d'une immense cité dont elle ne voyait pour l'instant que les les toits colorées et les tours dont l'éclat réfléchissait le soleil. Malgré l'exploration que son maître et elle faisait depuis bientôt 5 ans, sillonnant le continent en long, en large et en travers, elle n'avait rien vu d'aussi beau. Cette description parut bien sommaire à Lyarm, mais elle ne trouvait aucun mot, magnifique étant trop faible, pour décrire ce qu'elle apercevait.
"C'est...."
"Al-Jeit ! Tu verras, tu ne seras pas déçue..."
Dervim la laissa ensuite digérer la vue d'une telle splendeur en silence, pendant que leurs chevaux galopaient vers la capitale.


Dernière édition par Lyarm Tyale le 2008-12-04, 23:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike
Esclave.


Nombre de messages : 587
Age : 24
Métier : Rédempteur
Date d'inscription : 05/10/2006

Curriculum Vitae
Métier: Rédempteur
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-28, 20:39

J'ai pour une fois, du moins si mes souvenirs son bon, le mérite d'être le premier à te souhaiter la bienvenue !

_________________
Crash, crash
Burn!



₪ ø lll ·o.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahyra Fenhago
./¤Admin
avatar

Nombre de messages : 1990
Camp : Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Métier : Vivre
Date d'inscription : 28/12/2006

Curriculum Vitae
Métier: Faëlle
Rang: Au même que tous les autres qui pensent et qui respirent.

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-28, 20:48

Bienvenue jeune marchombre !
Tout d'abord, j'aimerais faire une petite remarque... excellente marchombre, dessinatrice, et insensible au froid. Je trouve que ça fait un peu beaucoup, non ?

Excepté cela, j'aime beaucoup ton personnage, et aussi ta façon d'écrire.
On attend plus que l'histoire. ^^

_________________

Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-28, 22:13

[Me permets juste un message et après, promis, je poste mon histoire et attends le check...]

Kahyra, quand je dis insensible au froid, je veux pas dire en bikini au Pôle Nord non plus (^.^) Juste en général peu couverte car n'en ressent pas le besoin...
Quant à "mon" don de dessinatrice, je ne l'utiliserai pas (je ne dirais pas jamais car je ne peux prévoir les interactions avec les autres en RP', mais ça m'étonnerait, et en tout cas je ferai tout pour éviter, même si la preuve en est qu'elle est douée)
Pour l'excellente marchombre, on a toujours à apprendre, et celà dit, je me cherche un nouveau maître...Vous en saurez plus dans l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amethyst
Admin en Sommeil
avatar

Nombre de messages : 298
Age : 25
Localisation : In my world. Where no one can find me. xD
Camp : Le mien
Métier : apprentie Marchombre
Date d'inscription : 31/10/2007

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-28, 22:49

Je te fais confiance essaye juste de ne pas créer un "super perso" hors du commun et absolument bon en tout, oki?

Et pour finir, Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Alison Gil' Duncan
Membre habitué
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Quelque part, mais jamais loin de vous
Camp : Qui vous a dit que je ne sombrerai pas dans le mauvais côté ?
Métier : Maitre marchombre &' dessinatrice
Date d'inscription : 31/10/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-28, 23:19

Bienvenue. Voilà une jeune fille qui me ressemble beaucoup ^.^

Au plaisir de RP avec toi, un jour ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-29, 00:37

Merci à tous pour vos messages de bienvenue...
J'avais déjà fait des RP, mais pas vraiment sur thème d'Ewilan.
J'espère que ma présentation ne fait pas trop WonderWoman, en tout cas ce n'est pas le cas de mon personnage, mais si vous préférez que je la modifie, dites moi, je me suis un peu emballée..
Pour ce qui est de l'histoire, je suis pas du tout vraiment satisfaite et je pense que je vais l'améliorer. Le rapport quantité/qualité est pas vraiment là, et je me suis encore emballée. Mais, bon, trop envie de RP donc sûrement un peu bâclée.
Pour prise comme apprentie à 11 ans, vraiment pas crédible ? Même si maître un peu dégoûté de la tournure que prend la Voie, et du changement que subit la guilde et décide de l'entrainer personnellement à travers le continent afin de perpétuer le vrai ?
Je vous laisse avec mes suppositions idiotes.


Histoire :

Il paraît que les premiers mots qu'entend un nouveau-né trace son destin. Il faudrait mieux pour Lyarm que celà soit faux car la phrase qui retentit à 21:32 ce jour là fut :"J'ai une mauvaise nouvelle à vous anoncer..." Et pourtant, 3 minutes plus tôt, on entendait : "C'est un ravissant petit garçon, il a vos yeux Madame, si je puis me permettre..."
Comme dans notre Japon, les jumeaux sont encore mal acceptés dans la bourgade où viennent de naître les huitème et neuvième enfants de la famille Tyale, ville principalement hôtelière, située sur les rives du Lac Chen. En effet, les jumeaux sont signes de mauvais sort dans les croyances populaires, et même si il est maintenant interdit de tuer le deuxième, qui est censé être un concentré de mal, ils sont toujours vu d'un mauvais oeil. "D'ailleurs on voit bien que cette enfant n'est pas normale. La couleur de sa peau est foncée comme la boue, et ses yeux clairs comme la bière" grommelle son père lorsque la sage femme lui amène ses deux enfants "Le petit gars, par contre..."

Et l'enfance des benjamins Tyale a souvent été marquée par cette préférence pour le petit Evan, gamin à l'air toujours sérieux, alors que Lyarm faisait "sa bohémienne", comme aimait à le dire sa mère.
Pourtant les deux jumeaux s'entendaient à merveille, inventant une langue connue d'eux seuls, propre à enrager tout le monde, partageant leurs jeux, leurs bêtises. D'égal à égal. Quasiment toujours fourrés ensemble, sauf lorsque les parents , décidant de les punir, les séparaient.
Lyarm devait alors aider sa mère à la cuisine, ou nettoyer les chambres de l'auberge familiale, ou étendre le linge avec sa soeur, toutes les activités barbantes auquelles elle faussait habituellement compagnie, s'éclipsant discrètement quand on la croyait en train de faire son boulot sagement. Elle allait alors voir si Evan était dans leur cachette, lieu de rendez vous derrière la murette délimitant leur terrain. Mais la plupart du temps, il n'y était pas, car lui s'intéressait aux entrainements de ses frères, aux comptes de l'auberge, ou à la carrière de rêveur à laquelle se destinait un de ces aînés, orgueuil de la famille bourgeoise.
Et peu à peu il assimilait inconsciemment les sermons de ses parents, de ne plus suivre sa vaurienne de soeur dans ses escapades, et ils le persuadèrent même que c'était elle qui le poussait à faire des bêtises...

Mais ce n'est qu'à l'âge de 9 ans que les relations entre nos jumeaux changèrent brusquemment. Lyarm regretta longtemps d'avoir été malade ce jour là, car elle était sûre que celà se serait passé autrement. Evan fit son premier dessin. Oh, rien de bien extraordinaire, un chemin dans les spires les plus basses, mais assez pour projeter le gamin au rang de génie. Il est vrai qu'il y avait peu de dessinateurs à Lassiott, et qu'ils étaient seulement de passage, ou en train d'étudier le lac. La famille s'étant enrichie avec son auberge et son commerce, et le bourg étant relativement petit, elle était déjà reconnue à Lassiott, mais cet enfant dessinateur aussi jeune, fût la consécration. Evan devint le point de mire, ce qui n'était pas pour lui déplaire. N'ayant quasiment aucune convenance, les Tyale l'exhibaient comme un animal de foire, et lui demandait dessin sur dessin. Si au départ il eût quelque difficultés, il se perfectionna vite et il était impossible de nier qu'il était doué. Fier, il cessait de traîner avec Lyarm, qui apprivoisa difficilement la solitude.
Quelques mois plus tard, Monsieur Tyale et Evan partirent à Al-Jeit, pour le grand marché. Quand ils revinrent, leurs sourires orgueuilleux firent peur à la jeune jumelle, qui avait d'ailleurs raison car son frère ne revenait plus que pour quelque jours, repartant ensuite dans une école qui lui apprendrait à se servir de son don.
Après son départ, Lyarm dût se plier à la vie dans l'auberge ou dans le commerce attenant, ayant l'âge d'aider plus sérieusement ses parents, même si elle esquivait la plupart des tâches qu'on lui confiait, préfèrant se battre avec les gamins du voisinage qui se moquait de "la noiraude" ou observer silencieusement le lac. La vie n'était plus aussi drôle, et elle avait de plus en plus de mal à s'en accomoder.
Une de ses soeurs, voyant son besoin d'affection, la prit sous son aîle, profita de son ascendant pour la conseiller et la commander, y arrivant bien mieux que ses parents. Ses intentions n'était pas réellement méchantes, elle voulait que le gamine devienne comme elle, malgré son implusivité, mais en la contraignant sans cesse elle l'empêchait d'être heureuse. Lyarm, recherchant le lien qui l'unissait à son frère, apprit à obéir et suivait son aînée, même si leurs activités ne l'intéressaient absolument pas. Voulant se conformer au moule de son modèle, elle lui échappait souvent cependant, ne pouvant agir contre son besoin de liberté, même fugitive.

Un jour, un homme demanda une chambre à l'auberge. Lyarm dut partir la préparer, et, lente en besogne, elle n'avait pas fini lorsqu'il entra. Curieuse, elle ne put s'empêcher de lui poser des questions, enfantines mais insidieuses. L'homme y répondait tout en souriant, mais ne lui révéla pas ce qu'il faisait. Il lui demanda de parler d'elle, et fut intéressé lorsqu'elle lui raconta ses escapades et ses bagarres, avec le naturel d'une gamine de 10 ans. Sans qu'elle s'explique pourquoi elle contait tout à cet étranger, elle lui fit part du manque de son frère, de son envie de tout connaître, où sourdait celle, impérieuse de partir...
Il resta une semaine, durant laquelle Lyarm ne se lassait pas de l'observer. Tout en l'étranger la fascinait, depuis son port altier à ses gestes vifs et précis. Une nuit où ses insomnies la réveillèrent au bon moment, elle le vit rentrer dans l'auberge à l'aube. Se promettant de découvrir ce qu'il faisait, elle voulut le suivre les autres nuits, mais elle avait beau veiller et les cernes avaient beau s'accumuler son ses grands yeux, aucun bruit n'aurait pu signaler le mouvement de l'étranger. Ce n'est qu'en campant devant sa fenêtre qu'elle parvint à le voir, la veille de son départ. Quand elle lui demanda où il allait, il lui répondit qu'elle était bien trop jeune. Redressant le menton d'un air fier, elle lui annonça que 10 ans, c'était bien assez vieux.
L'homme la regarda d'une manière que Lyarm n'apprécia pas, car c'était le regard avec lequel lui parlait tout le monde, le regard compatissant qu'on a envers une enfant qui croit pouvoir décrocher la lune. Elle soutint alors son regardn avec un air bravache qui fit finalement sourir l'homme, qui déclara "Tu y arriveras, tu deviendras marchombre... Mais va dormir maintenant, voilà trop de nuits que tu veilles" Le mot était lâché, marchombre. Tout à sa joie, la gamine ne le vit pas partir.
Elle courut, excitée comme une puce, et alla réveiller cette soeur qui avait pris tant d'ascendant sur elle, et dont le réveil forcé n'avait pas amélioré le caractère. Lyarm en subit d'abord les reproches, mais y rétorqua qu'elle avait à lui dire quelque chose de capital. Quand elle finissait, triomphante, sur le pronostic de leur hôte, sa soeur la gifla.
La fillette la fixa sans comprendre, les larmes aux yeux, et c'est toujours incrédule qu'elle essuya le sermon que lui fit sa soeur et ensuite ses parents le lendemain, alors que l'étranger était parti dans le courant de la nuit. Ses géniteurs lui dépeignaient les marchombres comme des voleurs lâches et nuisibles, même si le comportement de celui qui venait de séjourner chez eux avait été impeccable, et que l'argent pour la chambre avait été déposé sur le livres de compte. Ses parents lui firent promettre de se sortir ce projet de la tête, et c'est penaude qu'elle accepta, croyant avoir encore commis une erreur. Elle prit même le départ du maître marchombre comme un abandon, ce qui la convainquit qu'elle n'avait personne sur qui compter.

Les deux ans qui suivirent ressemblèrent à la longue plainte d'un oiseau qu'on met en cage, et qui n'a même pas la place de déplier ses aîles.

Et pourtant...
Le jour de ses 14 ans, qu'elle passait chez la voisine, ses parents ayant voulu aller voir son frère, seule car ses frères et soeurs s'étaient mariés et installés pour la plupart, elle reconnut un cheval qu'elle n'aurait jamais cru revoir...Elle fuit sans se poser aucune question, emportant seulement un pantalon à un de ses frères et un pain d'herbe à la voisine.

3 ans plus tard, après des entrainements intensifs, des combats contres des adversaires toujours différents, toujours plus habiles. Après un nombre incalculable de tours à escalader, de chemins à retrouver, d'objets à voler, des gens à détrousser, désarmer, tuer. Dervim lui annonça qu'il n'y avait pas grand chose à chercher de plus sur son continent, qu'ils avaient quasiment entièrement visité, oubliant peut-être sciemment le désert des Murmures et le pays Raï, et qu'ils allaient prendre le chemin d'Al-Jeit.
Dervim était un maître réputé, quoique plutôt jeune, et à Al-Jeit il n'était pas rare qu'il rencontre quelque connaissance, auquelle Lyarm était présentée, avec une fierté qui embaumait son orgueuil. Son mentor lui parlait de la guilde, avec parfois une nostalgie d'un temps qu'il n'avait que peu connu, où chaque marchombre connaissait la Voie. Il regrettait de n'être plus qu'une poignée à la suivre, enjoignait Lyarm de rester telle qu'elle était, et lui rappellait que, parce qu'un marchombre ne se plie à aucunes règles, son comportement est fixé par la justice et par l'honneur. Lyarm, transportée par ces discours qui la chamboulaient, n'en continuait pas moins ces longs entraînements, et c'est lors de l'un d'eux, alors qu'elle grimpait sur une tour particulièrement lisse de la capitale, qu'elle attendit pour la première fois Dervim. Il eut beaucoup de retard, car il n'arriva jamais.


Dernière édition par Lyarm Tyale le 2008-12-04, 23:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahicha Sanëll
Membre célèbrissime
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 31
Localisation : Toujours là où je veux être ...
Camp : Le mien avant tout
Métier : MarchOmbre
Date d'inscription : 01/08/2007

Curriculum Vitae
Métier: MarchOmbre
Rang: Maître

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-29, 20:53

Je me joint à mes collègues pour te souhaiter la bienvenue !!!!!
Je regrette juste que les ""règles"" de Pierre Bottero ne soient pas respectées, les Marchombres ne sont pas dessinateurs.... Mais bon c'est ton perso ! Au plaisir de se croiser ^^ !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awelynn Saem
.:. Modo Complexe .:.
avatar

Nombre de messages : 257
Age : 26
Localisation : Dans mon monde, a la fois partout et nulle part...
Camp : Celui qui me semble juste...
Métier : Errante...
Date d'inscription : 03/10/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-30, 02:57

[ De retour !!!!!!!!]

Bon alors, bonne présentation, avec plus de lignes que demandée, écriture élégante, personnage intéressant.
Peux-tu simplement aérer ton histoire ? Cela fais un petit bloc. Sinon, pour moi c'est okay, alors fais moi cette petite modification et tu as mon check !

_________________


"Quand l'irreel devient realite, les ennuis ne sont jamais bien loin..."

Pour Kida : Euh, pourquoi pas...

Pour Lisys : Merci c'est trop BEAU !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahyra Fenhago
./¤Admin
avatar

Nombre de messages : 1990
Camp : Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Métier : Vivre
Date d'inscription : 28/12/2006

Curriculum Vitae
Métier: Faëlle
Rang: Au même que tous les autres qui pensent et qui respirent.

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-30, 20:36

Onze ans comme apprentie ? Je m'y connais pas aux affaires marchombres, mais je dirais que c'est le minimum.
Tu aeras un peu ton histoire, comme a dit Awelynn, et ça m'ira.
Check cohol

_________________

Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amethyst
Admin en Sommeil
avatar

Nombre de messages : 298
Age : 25
Localisation : In my world. Where no one can find me. xD
Camp : Le mien
Métier : apprentie Marchombre
Date d'inscription : 31/10/2007

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-11-30, 22:38

Onze ans, je trouve que c'est beaucoup trop jeune. hum, je dirais que 15 ou 16 c'est déjà mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-04, 23:01

Hey !
Excusez moi pour le retard, privée d'ordi silent
J'ai mis 14 ans , l'âge auquel Salim a commencé... Possible ou toujours pas assez vieux ? Après peur que mon personnage soit trop vieux, alors qu'il est encore apprenti.
J'ai modifié aussi l'histoire, pour le moment elle me plait à peu près.
Je peux rp' alors ?
Razz


Dernière édition par Lyarm Tyale le 2008-12-05, 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awelynn Saem
.:. Modo Complexe .:.
avatar

Nombre de messages : 257
Age : 26
Localisation : Dans mon monde, a la fois partout et nulle part...
Camp : Celui qui me semble juste...
Métier : Errante...
Date d'inscription : 03/10/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-05, 00:38

Okay pour l'age, mais ton histoire et un bloc qui decourage de lire, passe des lignes (la touche entrer est la pour ca...), sinon tout est ok pour moi.

_________________


"Quand l'irreel devient realite, les ennuis ne sont jamais bien loin..."

Pour Kida : Euh, pourquoi pas...

Pour Lisys : Merci c'est trop BEAU !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-05, 17:48

Je crois que cette fois le bloc est un peu plus aéré...
Examen réussi ?


Histoire :



Il paraît que les premiers mots qu'entend un nouveau-né trace son destin. Il faudrait mieux pour Lyarm que celà soit faux car la phrase qui retentit à 21:32 ce jour là fut :"J'ai une mauvaise nouvelle à vous anoncer..." Et pourtant, 3 minutes plus tôt, on entendait : "C'est un ravissant petit garçon, il a vos yeux Madame, si je puis me permettre..."

Comme dans notre Japon, les jumeaux sont encore mal acceptés dans la bourgade où viennent de naître les huitème et neuvième enfants de la famille Tyale, ville principalement hôtelière, située sur les rives du Lac Chen. En effet, les jumeaux sont signes de mauvais sort dans les croyances populaires, et même si il est maintenant interdit de tuer le deuxième, qui est censé être un concentré de mal, ils sont toujours vu d'un mauvais oeil. "D'ailleurs on voit bien que cette enfant n'est pas normale. La couleur de sa peau est foncée comme la boue, et ses yeux clairs comme la bière" grommelle son père lorsque la sage femme lui amène ses deux enfants "Le petit gars, par contre..."


Et l'enfance des benjamins Tyale a souvent été marquée par cette préférence pour le petit Evan, gamin à l'air toujours sérieux, alors que Lyarm faisait "sa bohémienne", comme aimait à le dire sa mère.

Pourtant les deux jumeaux s'entendaient à merveille, inventant une langue connue d'eux seuls, propre à enrager tout le monde, partageant leurs jeux, leurs bêtises. D'égal à égal. Quasiment toujours fourrés ensemble, sauf lorsque les parents , décidant de les punir, les séparaient.

Lyarm devait alors aider sa mère à la cuisine, ou nettoyer les chambres de l'auberge familiale, ou étendre le linge avec sa soeur, toutes les activités barbantes auquelles elle faussait habituellement compagnie, s'éclipsant discrètement quand on la croyait en train de faire son boulot sagement. Elle allait alors voir si Evan était dans leur cachette, lieu de rendez vous derrière la murette délimitant leur terrain. Mais la plupart du temps, il n'y était pas, car lui s'intéressait aux entrainements de ses frères, aux comptes de l'auberge, ou à la carrière de rêveur à laquelle se destinait un de ces aînés, orgueuil de la famille bourgeoise.

Et peu à peu il assimilait inconsciemment les sermons de ses parents, de ne plus suivre sa vaurienne de soeur dans ses escapades, et ils le persuadèrent même que c'était elle qui le poussait à faire des bêtises...



Mais ce n'est qu'à l'âge de 9 ans que les relations entre nos jumeaux changèrent brusquemment. Lyarm regretta longtemps d'avoir été malade ce jour là, car elle était sûre que celà se serait passé autrement. Evan fit son premier dessin. Oh, rien de bien extraordinaire, un chemin dans les spires les plus basses, mais assez pour projeter le gamin au rang de génie. Il est vrai qu'il y avait peu de dessinateurs à Lassiott, et qu'ils étaient seulement de passage, ou en train d'étudier le lac. La famille s'étant enrichie avec son auberge et son commerce, et le bourg étant relativement petit, elle était déjà reconnue à Lassiott, mais cet enfant dessinateur aussi jeune, fût la consécration.

Evan devint le point de mire, ce qui n'était pas pour lui déplaire. N'ayant quasiment aucune convenance, les Tyale l'exhibaient comme un animal de foire, et lui demandait dessin sur dessin. Si au départ il eût quelque difficultés, il se perfectionna vite et il était impossible de nier qu'il était doué. Fier, il cessait de traîner avec Lyarm, qui apprivoisa difficilement la solitude.

Quelques mois plus tard, Monsieur Tyale et Evan partirent à Al-Jeit, pour le grand marché. Quand ils revinrent, leurs sourires orgueuilleux firent peur à la jeune jumelle, qui avait d'ailleurs raison car son frère ne revenait plus que pour quelque jours, repartant ensuite dans une école qui lui apprendrait à se servir de son don.

Après son départ, Lyarm dût se plier à la vie dans l'auberge ou dans le commerce attenant, ayant l'âge d'aider plus sérieusement ses parents, même si elle esquivait la plupart des tâches qu'on lui confiait, préfèrant se battre avec les gamins du voisinage qui se moquait de "la noiraude" ou observer silencieusement le lac. La vie n'était plus aussi drôle, et elle avait de plus en plus de mal à s'en accomoder.



Une de ses soeurs, voyant son besoin d'affection, la prit sous son aîle, profita de son ascendant pour la conseiller et la commander, y arrivant bien mieux que ses parents. Ses intentions n'était pas réellement méchantes, elle voulait que le gamine devienne comme elle, malgré son implusivité, mais en la contraignant sans cesse elle l'empêchait d'être heureuse. Lyarm, recherchant le lien qui l'unissait à son frère, apprit à obéir et suivait son aînée, même si leurs activités ne l'intéressaient absolument pas. Voulant se conformer au moule de son modèle, elle lui échappait souvent cependant, ne pouvant agir contre son besoin de liberté, même fugitive.



Un jour, un homme demanda une chambre à l'auberge. Lyarm dut partir la préparer, et, lente en besogne, elle n'avait pas fini lorsqu'il entra. Curieuse, elle ne put s'empêcher de lui poser des questions, enfantines mais insidieuses. L'homme y répondait tout en souriant, mais ne lui révéla pas ce qu'il faisait. Il lui demanda de parler d'elle, et fut intéressé lorsqu'elle lui raconta ses escapades et ses bagarres, avec le naturel d'une gamine de 10 ans. Sans qu'elle s'explique pourquoi elle contait tout à cet étranger, elle lui fit part du manque de son frère, de son envie de tout connaître, où sourdait celle, impérieuse de partir...

Il resta une semaine, durant laquelle Lyarm ne se lassait pas de l'observer. Tout en l'étranger la fascinait, depuis son port altier à ses gestes vifs et précis. Une nuit où ses insomnies la réveillèrent au bon moment, elle le vit rentrer dans l'auberge à l'aube. Se promettant de découvrir ce qu'il faisait, elle voulut le suivre les autres nuits, mais elle avait beau veiller et les cernes avaient beau s'accumuler son ses grands yeux, aucun bruit n'aurait pu signaler le mouvement de l'étranger. Ce n'est qu'en campant devant sa fenêtre qu'elle parvint à le voir, la veille de son départ. Quand elle lui demanda où il allait, il lui répondit qu'elle était bien trop jeune. Redressant le menton d'un air fier, elle lui annonça que 10 ans, c'était bien assez vieux.

L'homme la regarda d'une manière que Lyarm n'apprécia pas, car c'était le regard avec lequel lui parlait tout le monde, le regard compatissant qu'on a envers une enfant qui croit pouvoir décrocher la lune. Elle soutint alors son regardn avec un air bravache qui fit finalement sourir l'homme, qui déclara "Tu y arriveras, tu deviendras marchombre... Mais va dormir maintenant, voilà trop de nuits que tu veilles" Le mot était lâché, marchombre. Tout à sa joie, la gamine ne le vit pas partir.
Elle courut, excitée comme une puce, et alla réveiller cette soeur qui avait pris tant d'ascendant sur elle, et dont le réveil forcé n'avait pas amélioré le caractère. Lyarm en subit d'abord les reproches, mais y rétorqua qu'elle avait à lui dire quelque chose de capital. Quand elle finissait, triomphante, sur le pronostic de leur hôte, sa soeur la gifla.

La fillette la fixa sans comprendre, les larmes aux yeux, et c'est toujours incrédule qu'elle essuya le sermon que lui fit sa soeur et ensuite ses parents le lendemain, alors que l'étranger était parti dans le courant de la nuit. Ses géniteurs lui dépeignaient les marchombres comme des voleurs lâches et nuisibles, même si le comportement de celui qui venait de séjourner chez eux avait été impeccable, et que l'argent pour la chambre avait été déposé sur le livres de compte. Ses parents lui firent promettre de se sortir ce projet de la tête, et c'est penaude qu'elle accepta, croyant avoir encore commis une erreur. Elle prit même le départ du maître marchombre comme un abandon, ce qui la convainquit qu'elle n'avait personne sur qui compter.



Les deux ans qui suivirent ressemblèrent à la longue plainte d'un oiseau qu'on met en cage, et qui n'a même pas la place de déplier ses aîles.




Et pourtant...

Le jour de ses 14 ans, qu'elle passait chez la voisine, ses parents ayant voulu aller voir son frère, seule car ses frères et soeurs s'étaient mariés et installés pour la plupart, elle reconnut un cheval qu'elle n'aurait jamais cru revoir...Elle fuit sans se poser aucune question, emportant seulement un pantalon à un de ses frères et un pain d'herbe à la voisine.



3 ans plus tard, après des entrainements intensifs, des combats contres des adversaires toujours différents, toujours plus habiles. Après un nombre incalculable de tours à escalader, de chemins à retrouver, d'objets à voler, des gens à détrousser, désarmer, tuer. Dervim lui annonça qu'il n'y avait pas grand chose à chercher de plus sur son continent, qu'ils avaient quasiment entièrement visité, oubliant peut-être sciemment le désert des Murmures et le pays Raï, et qu'ils allaient prendre le chemin d'Al-Jeit.

Dervim était un maître réputé, quoique plutôt jeune, et à Al-Jeit il n'était pas rare qu'il rencontre quelque connaissance, auquelle Lyarm était présentée, avec une fierté qui embaumait son orgueuil. Son mentor lui parlait de la guilde, avec parfois une nostalgie d'un temps qu'il n'avait que peu connu, où chaque marchombre connaissait la Voie. Il regrettait de n'être plus qu'une poignée à la suivre, enjoignait Lyarm de rester telle qu'elle était, et lui rappellait que, parce qu'un marchombre ne se plie à aucunes règles, son comportement est fixé par la justice et par l'honneur. Lyarm, transportée par ces discours qui la chamboulaient, n'en continuait pas moins ces longs entraînements, et c'est lors de l'un d'eux, alors qu'elle grimpait sur une tour particulièrement lisse de la capitale, qu'elle attendit pour la première fois Dervim.

Il eut beaucoup de retard, car il n'arriva jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-05, 20:07

Si tu cherches un maître, je serais ravi de te prendre pour élève, dès que j'aurais fini ma quête^^
Revenir en haut Aller en bas
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-05, 22:01

Ce sera avec plaisir... Mais tu devras me convaincre que tu vaus le coup...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-05, 22:11

Ok, mais d'abord, j'ai une quête à... quêter^^
Revenir en haut Aller en bas
Awelynn Saem
.:. Modo Complexe .:.
avatar

Nombre de messages : 257
Age : 26
Localisation : Dans mon monde, a la fois partout et nulle part...
Camp : Celui qui me semble juste...
Métier : Errante...
Date d'inscription : 03/10/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-06, 00:20

Je n'ai qu'un seul mot a dire... CHECK ! lohol

_________________


"Quand l'irreel devient realite, les ennuis ne sont jamais bien loin..."

Pour Kida : Euh, pourquoi pas...

Pour Lisys : Merci c'est trop BEAU !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-06, 14:40

YEAH !
Merci beaucoup...
(Ma quête à moi est finie maintenant =D )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 29
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-06, 22:08

Kronyx, si je puis me permettre... Et je me permets sans hésitation!

Tu ne serais pas libéré à la fin de ta quête, ça n'a rien à voir. Tu seras libéré quand tu auras un meilleur comportement, et une amélioration certaine dans tes RP'. Pour l'instant, ne t'engage en rien.

See you space cow-boy green

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoru
· Electronic Performer ·
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 31
Date d'inscription : 31/05/2006

Curriculum Vitae
Métier: /
Rang: /

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-07, 01:40

Bebop ?*

Je suis ma partenaire modératrice : Check.
Bon jeu,


Cordialement, Kareha.

_________________

I'm the fury in your head;
I'm the fury in your bed.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-07, 20:56

Merci ^^
Bon alors, au risque de paraître idiote (faut bien que ça commence un jour), Kronyx ne peut être mon maître ?
Sinon, pas grave, le "hasard" me guidera sûrement vers quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 29
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   2008-12-09, 03:35

Bebop !
En effet, il ne pourra pas être ton maître tout de suite. Renseigne toi, tu comprendras sûrement pourquoi.

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyarm Tyale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyarm Tyale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: