AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Senna Valse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Senna Valse
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 30/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Senna Valse   2008-11-30, 13:58

¤ Identité du personnage ¤

Nom : Valse
Prénom : Senna
Age : 23 ans.
Sexe : Féminin.
Métier : Maîtresse Marchombre, ancienne Mercenaire du Chaos.


¤ Structure du personnage ¤


Physique

L’ange allongé sur les lignes enlacées d’un linceul de lit.

Le lit est long, ces formes fascinantes formées d’un drap de douceur, à moins qu’il ne soit voilé de velours. Voluptueux dans tout son air angélique et ses harmonies de corps, charmant et céleste à la fois, beauté brute laissant choir naïvement et intelligemment son illustre illusion d’ignorance, il est élancé et élégant, éventré d’un éclat éternel, nanti d’une nitescence nouvelle à la nation meurtrie de mortels. Maculé de magnificence, il est à la majesté sans mainte rivalité. Roi au relief arrondi de grâce, il est grave de sa grandeur parfaite. Proche d’un profil paradisiaque, il s’octroie l’objectif involontaire d’incarner l’idéal de l’individu idyllique.
Traîtrise à l’unicité de sa stature, il s’émacie quelquefois dans la vastitude de la tourbe, et la stature de ses réceptionnaires le laisse parfois pantois.

« Elle » est aujourd’hui sa réceptionnaire. Son corps délicatement allongé sur ce lit se profilait telle la perfection dans un reflet. Son ombre, projeté sur le lys blanc, n’était pas sombre comme devait l’être une ombre, elle l’était comme les profondeurs d’un océan, abyssale. Son ombre était une délicate silhouette que l’idéal ne pouvait symboliser. L’idéal est immobile, figé dans les mémoires ; « Elle » change, se déplace, avec une certaine lenteur, mais une aisance défiant toute audace. Elle est comme élancée vers la voûte céleste, arquée sous les étoiles. Sa posture ne la rend jamais vraiment droite, comme convexe, face à l’équilibre de ses formes. Sa poitrine légèrement bombée dévoile ses avantages, tout en y laissant une trace de grâce exceptionnelle. Ses hanches délicatement formées plaisent au regard, et ses tenues, tantôt amples, tantôt serrées, ne manquent pas de les dévoiler, ou de les cacher. Serait-ce par pudeur ?
N’en est pas moins qu’elle ne se lèse(1) pas, et son corps encore moins. Peu friande de décolletés, elle ne se dépossède pas de quelques corsets. Tant attirée par les robes que les braies, elle se plaît en noir et en blanc, en rouge et en bleu, si celui-ci n’est pas diaphane(2). Ses pieds s’habillent aussi bien de bottines que d’escarpins, et « Elle » ne manque pas de goût en la matière de l’accoutrement.

Son corps, de construction idéale au genre féminin, se veut alléchant sans être effronté. Sa peau, à défaut d’être hyaline(3) se voit marmoréenne. Forte de cette pâleur particulière, et d’une douceur émouvante, elle est, à ceux qui auront l’aubaine de la voir dans son plein entier, comme l’expression du désir pur, d’un érotisme pudique bien qu’engagé.
Son visage, fuselé, est lui aussi caractérisé par cette teinte opaline, ainsi que cet érotisme énigmatique et séduisant. Ses longs cheveux noirs aux teintes mordorées entourent son faciès d’une manière sauvage, des mèches indisciplinées se dressant tout auprès de ses joues, légèrement rosées, comme si une chaleur intérieure saisissait la jeune femme ; se livrant bataille sur son front, prêtes à tout pour obtenir le droit de l’effleurer ; descendant finalement jusqu’à ses épaules, s’y scindant pour terminer sur sa poitrine et son dos, en pointes relevées, avec cet effet particulier de reflet perpétuel, comme si elles étaient immuablement humides.
Ses sourcils sont du plus bel effet, et l’on les dirait finement façonnés. Aux premiers abords droits, puis s’arquant vers ses tempes, ils sont eux aussi, à l’évidence, noirs, et soulèvent avec justesse ce regard argenté. Cette pupille, peu dilatée, laisse entrevoir une couleur que l’on a que peu vue, un gris si particulier. Pénétrant et tout aussi agréable, il n’invite que plus cette personne à susciter la curiosité.
Mais de toute cette pureté, dont tant de sensualité se dégage…

…Serait-ce immoral de s’immoler à sa compagnie ?

(1).désavantage
(2).clair
(3).transparente


Philosophie de la vie

« Si je devais être une lame, je ne couperais que par mon reflet. »
Juste mesure d’un regard.


« La prestance d’un Humain ne se fait pas à sa taille, mais à son animal. »
Conscience de la nature et de l’Homme.


« Qui que vous soyez, et quoi que vous ayez à faire ici, que cela me concerne ou non, voici mon nom : Senna Valse. La demoiselle de Valse me conviendra tout autant. »
Dessein de précision.


Thème Musical



Compétences

« Elle » est une maîtresse marchombre, anciennement Mercenaire du Chaos. Si cette phrase ne se suffisait pas à elle-même, une suite aurait volontiers suivi ces mots.



Son corps dégage, il est indéniable de le penser, une fragilité que l’on lui veut naturelle. Elle semble si peu apte à se battre que lorsqu’elle s’approche de vous, vous n’y voyez que du pur intérêt, philosophique, ou physiologique. Sa posture assurée et son air serein lui donne une confiance absolue, mais c’est surtout la beauté qui masque ses compétences. On ne la croît pas fragile parce que sa silhouette le lui en donne l’air, mais parce que son sourire, ses lèvres peu minces sans devenir pulpeuses, ne nous renvoient que l’image d’un Ange. Or, cet Ange ne semble pas guerrier, et l’on n’aurait aucune raison de la craindre.
Mais, cette silhouette de sensualité sait se mouvoir, et si elle ne le fait pas mieux que personne, elle a au moins le monopole de manier un éventail d’armes peu commun avec une précision toute aussi peu commune. Chez elle, une salle entière est consacrée à ranger ses acquis divers et variés, tandis que dans chaque pièce de la maison, elle peut être sûre de trouver au moins deux armes. Non pas qu’elle soit paranoïaque, mais sa vie lui a montré qu’être imprudente, c’est être folle, en ces temps.

Son style de combat est, avant tout, fluide. Ses gestes sont amples mais mesurés, et elle rate rarement un coup. Si son talent ne s’avère donc pas exceptionnel, il en demeure presque exhaustif : il ne doit plus y avoir beaucoup d’armes que Senna ne connaisse pas.



Histoire


Celle-ci se veut volontairement très courte, et ne constitue qu’un maigre résumé, j’en ai conscience. Je vous laisse le soin d’en juger.

Acte I.

L’obscurité se dévoile des quatre murs jusqu’au centre de la salle : elle est pourtant ici, seule. Ses pieds contre le sol, fermement attachés, elle ne bouge pas. Son dos droit, fièrement dressée, elle ne bouge pas. C’est alors qu’une autre présence se fit soudainement sentir, dans un élan parfumé. Les pieds se décollèrent, et quelqu’un s’assit sur la chaise.

Senna se délesta de quelques mots.


« Qui que vous soyez, et quoi que vous ayez à faire ici, que cela me concerne ou non, voici mon nom : Senna Valse. La demoiselle de Valse me conviendra tout autant.
Mais, je doute que vous ne soyez ici pour autre raison que celle que je devine : Allons nous libérer Mademoiselle de Valse ?
A cette question je veux bien vous offrir quelques réponses.
La première, évidente, et sûrement peu constructive, est oui, car me conserver ici ne vous sera ni d’un grand intérêt, ni, à long terme, bénéfique.
La seconde est que ma famille, outre son importance, n’est pas peu réputée pour sa maîtrise des armes, et que je doute que vous puissiez faire le poids, qu’importe le nombre que vous soyez, face à elle. Une fois de plus, c’est donc un oui.
La dernière, et j’aimerais bien que vous montriez votre visage après celle-ci, est que je ne suis pas attachée, et que je peux très bien me défendre seule, ce qui nous renvoie, à nouveau, à un oui, nous devons libérer Mademoiselle de Valse. »


Un homme passa de l’ombre à la lumière. Un jeune homme, plus exactement. Son allure d’adolescent le rendait, tout comme Senna, fragile, mais son visage était déjà plus endurci que celui de bon nombre d’adultes. Sa voix muait encore, et son accent ne l’aidait pas à paraître plus sérieux. Il n’y avait pas plus pitoyable pour la demoiselle de Valse que cette situation, car ce jeune abruti risquait d’y laisser la vie.

« - Je ne suis là que pour vous garder avec nous, et ne vous avisez pas de me menacer, les armes en notre possession ne sont pas toujours les plus évidentes…
- Penses-tu sérieusement effrayer la personne que je suis, en ta condition ?
- Je n’ai aucun doute à ce sujet.
- Permets-moi de te dire que l’entraînement est terminé. Je vais devenir un maître, quoiqu’il en coûte à chacun de nous deux.
- Mmh… Quel intérêt d’avoir joué la comédie, alors ?
- Je me disais qu’un peu de théâtre et d’ironie te ferait du bien, avant que l’on ne commence. »

La demoiselle de Valse se leva de la chaise et attendit le premier mouvement de son ex-coéquipier.



Acte III.

Elle avait été mercenaire du chaos, elle était partie. Désormais, elle était maître Marchombre, et elle restait ici.
Un bilan se dressait devant-elle.


*Qui ai-je été que je n’ai plus voulue être ? Que suis-je devenue de si différent ? Je me sens constamment prisonnière de ce monde, de cette hiérarchie, de cette société. Même ici, même marchombre, même libre, je doute encore. Si ma vie n’avait été qu’une prison, puis-je aujourd’hui proclamer que j’en suis sortie ?
A quand bien même voudrais-je tenter un hymne à la mélancolie, ne trouverais-je que ces trois courtes phrases, et ne les déposerais-je sur un papier, sur un mur ?
C’est comme si je ne voulais plus savoir. Ici, sur un toit simple, infiltrée par un vent simple, un air doux et vivifiant, j’en viens même à me demander si j’ai le droit de m’arrêter, ici, pour ces questions-là ? Ont-elle le mérite d’être posées ? Instinctivement, je le pense, elles sont importantes, elles donnent un sens à la vie que l’on mène…*


Murs oubliés,
Plumes descendantes,
Note grave.



¤ Exemple de message rp ¤


Senna s’allongea sur son lit, rapidement envahie par une sensation de douceur et de plaisir intense. Les questions abandonnèrent son corps, elle pouvait, ici, en ce moment précis, ne s’adonner qu’à un loisir qu’elle adorait : se détendre, lâcher la pression de sa vie à d’autres. Ils sauraient probablement bien mieux la gérer qu’elle.
Elle, qui ici, ne s’endormait qu’à moitié, bercée par les derniers rayons du sommeil. L’éveil mit longtemps à la quitter, mais pour autant, elle ne se sentait pas mal. C’était une habitude, Senna l’avait acceptée. Il ne lui fallait généralement pas plus d’une heure pour s’endormir, mais rarement moins de trente minutes.
C’est alors qu’une maigre douleur la saisit. Par réflexe, elle mit sa main droite sur son bras gauche, et se mordit la lèvre inférieure.

Le souvenir de sa famille la traversa. Le souvenir de cette folie la traversa. Le souvenir de tenir une arme, et de rentrer chez elle. D’y voir sa mère, les mains couvertes de sang. Elle s’était approchée, et, enragée d’une telle manière qu’elle ne l’avait jamais plus été, avait tout simplement scindé le corps de sa génitrice, encore ahurie par son propre acte.

Quelques larmes vinrent tinter au bord de ses yeux, tandis que ce souvenir se répétait, s’éternisait dans sa tête. Les images la frappaient, … le son ne tarda pas à arriver. Sa main gauche se serrait, ses ongles peu longs tentaient de pénétrer sa peau sans y parvenir.
Comme pour manifester sa douleur, elle tenta de crier, mais n’y parvint pas. Ne sortit de sa bouche qu’un souffle vide de ton. Pas un mot n’arriva à s’échapper. Cloîtrés au fond de sa gorge, ces mots la nouaient, la torturaient. Senna souffrait, et, comme pour se protéger, elle ne tarda pas à resserrer tout son corps contre elle, à tenir ses jambes entre ses bras, et à appuyer son menton contre ses genoux.

Son agonie était telle qu’elle n’aurait su en définir la cause exacte. Etait-ce le fait d’avoir tué sa mère, ou d’avoir été la dernière survivante du massacre qu’avait perpétré sa mère ? Une nouvelle vision de la scène s’imposa à ses yeux clos.

Ce qu’il y avait de surprenant, avec ces visions, c’était leur intermittence. Elles pouvaient s’arrêter puis reprendre, sans prévenir, et, jusqu’à maintenant, cela faisait longtemps qu’elles ne s’étaient pas manifestées.

Senna tenta de se raisonner, mais la personne qui frappa à la porte le fit pour elle. Pressée de quitter l’angoisse de sa solitude, elle se leva, et s’approcha à grands pas de l’entrée.

Qui était-ce ?

Dans son esprit, les noms défilaient, mais elle ne voyait personne qui pouvait arriver à une heure aussi tardive. Par précaution, elle ne manqua pas d’aller chercher un fin couteau, et de le cacher dans sa manche.
La porte approchait à grands pas, et Senna se savait face à l’inconnu. Le malaise de ses précédents songes avait laissé une certaine tension sur son visage, qu’elle se sentit obligée de dégager. Ainsi, juste devant le battant de bois, elle se tint, à son habitude, arquée, le buste bombé. Son faciès reprit son air sensuel, ses joues se teintèrent à nouveau de rose, et elle se sentit prête à affronter.
D’un geste lent mais décidé, elle posa sa main sur la poignée.

De toute façon, si quelqu’un était venu pour la tuer, il ne serait pas passé par la porte, n’est-ce pas ?


Dernière édition par Senna Valse le 2008-11-30, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilyanna Nem'Ezys
Membre habitué
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 23
Date d'inscription : 08/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Senna Valse   2008-11-30, 14:24

Bienvenue sur le forum =D

Ta fiche est... et bien, clairement magnifique. Je ne peux que te dire bravo, c'est vraiment exceptionnellement écrit - j'aimerais bien faire un RP avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amethyst
Admin en Sommeil
avatar

Nombre de messages : 298
Age : 24
Localisation : In my world. Where no one can find me. xD
Camp : Le mien
Métier : apprentie Marchombre
Date d'inscription : 31/10/2007

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Senna Valse   2008-11-30, 14:26

Alors, tout d'abord, bienvenue à toi, Senna, ensuite une petite incohérence que tu n'es pas la première a commettre

Bien, pour être maître Marchombre, il faut une durée de 3 ans d'apprentissage, et on va dire que les plus doués commencent leur parrentissage vers 15 ans, donc ça fait 18 ans pour être maître. Sachant que tu as été Mercenaire du chaos, on peut dire que ça t'es venu plus tardivement, je donnerais donc à ton perso une vingtaine d'année.

(Les autres dites moi si vous êtes d'accord xD)

ensuite jolie fiche, bien écrite, bien présentée, et en plus un superbe style d'écriture =3

Donc dès que ce petit problème d'age est réglé, tu as ton check.

Enfin de mon point de vue, bien entendu xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Senna Valse
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 30/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Senna Valse   2008-11-30, 14:44

Merci pour votre accueil Smile
Je ne savais vraiment pas où j'avais la tête, il est vrai que 17 ans, cela faisait jeune. Je pense que c'est mieux comme cela.
Merci de me l'avoir fait remarquer, et j'espère que ma fiche convient désormais.

Au plaisir de vous rencontrer en RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amethyst
Admin en Sommeil
avatar

Nombre de messages : 298
Age : 24
Localisation : In my world. Where no one can find me. xD
Camp : Le mien
Métier : apprentie Marchombre
Date d'inscription : 31/10/2007

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Senna Valse   2008-11-30, 15:21

Eh bien ceci étant dit, et parce que je n'ai nullement l'intention de me répéter:

Check cohol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflexiondupoete.skyrock.com
Mandrake Kon'Ran
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : Derrière toi, avec un trombone bien aiguisé
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Senna Valse   2008-11-30, 17:01

    Bienvenue =)
    Jolie fiche, joli kit. Au plaisir de se croiser en rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike
Esclave.


Nombre de messages : 586
Age : 23
Métier : Rédempteur
Date d'inscription : 05/10/2006

Curriculum Vitae
Métier: Rédempteur
Rang:

MessageSujet: Re: Senna Valse   2008-11-30, 17:53

J'ai une impression de... Déjà vue.
Mais... Comment dire, bienvenue !
Wink
Passe un bon moment sur le Rp !

_________________
Crash, crash
Burn!



₪ ø lll ·o.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoru
· Electronic Performer ·
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 30
Date d'inscription : 31/05/2006

Curriculum Vitae
Métier: /
Rang: /

MessageSujet: Re: Senna Valse   2008-11-30, 19:24

~¤ Fiche Validée le 30/11/08 ¤~

_________________

I'm the fury in your head;
I'm the fury in your bed.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Senna Valse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Senna Valse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Film sur Ayrton Senna
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Signature (Senna)
» 1er Combat de Champions Alonso VS Senna
» 2e Combat de Champions Prost VS Senna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: