AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~¤. Isteria Calyste .¤~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naoru
· Electronic Performer ·
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 30
Date d'inscription : 31/05/2006

Curriculum Vitae
Métier: /
Rang: /

MessageSujet: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 00:10

Why is She So Serious ?

Je vous conseille fortement d’écouter le thème musical d’Isteria, « Mirror’s Face », durant la lecture de la fiche.

Nom : Calyste,
Prénom : Isteria.
Surnom : « Terreur Humaine. »
Âge : 15 ans.
Sexe : Féminin.
Métier : Fléau de l’humanité.




Physique



.Face visible.

Chétive, ma chère ne brille pas par sa grandeur, pas même par sa carrure et encore moins par ses formes. De constitution simple, elle ne dégage pas même le charme de ces dames. Mais, qu’elle fut une icône de beauté ou un poteau de laideur n’aurait que peu changé l’aspect que vous verrez d’elle, lorsque, impressionnante de son impassibilité, elle se montrera.

Telle l’ange de la mort, elle dégage aux premiers abords un poids dans l’atmosphère. Comme si l’air venait soudain vous écraser, c’est qu’elle est présente.
Et, ce conseil est à bien considérer, prenez votre temps avant de baisser les yeux sur elle. Vous, déjà oppressés par son arrivée, par cette aura de mal pur, rencontrerez alors le regard le plus terrifiant qu’un humain peut un jour s’être vanté d’avoir craint. Ce regard, vide tel un gouffre, semble vous faire tomber dans une faille sans fin. Votre univers semblera se restreindre à deux parois auxquelles vous ne pourrez vous accrocher, tombant inlassablement dans l’oubli de votre propre conscience. Ce sentiment, il est indispensable de le dire, est aussi indéfinissable que terrible. Comme le plus dur des cauchemars.
Ainsi, je prends le soin de me répéter, prenez votre temps avant de la regarder dans les yeux, car, lorsque vous abaisserez votre vue à son niveau, vous ne pourrez voir que ces deux pupilles, ces deux iris, vairons, vides d’humanité. Et lorsque ce défi et ce combat particulièrement terribles s’imposeront à vous, vous ne pourrez plus vous en sortir. Vous ne pourrez gagner cette lutte. Tout ce que vous pourrez faire, c’est attendre que cette créature terrifiante s’en aille.

Mais, m’interrogez-vous, car je parle d’elle comme d’un monstre, à quoi ressemble-t-elle pour être si crainte ?

A rien.
Rien de ce que vous avez connu,
Rien de ce que vous connaîtrez.
Vous ne l’avez jamais croisé par le passé, et ne la croiserez jamais plus dans le futur.
C’est toute la chance que l’on peut vous souhaiter.
Et, cette chance, vous ne penserez plus qu’à cela lorsque ses yeux se poseront, inlassables, puissants, sur vous.
Son visage restera tendu dans une expression simple et figée. Une expression simple d’absence de vie. Tout son être semble voilé par la mort ; elle représente à elle-même la peur de tout un chacun : Disparaître.
Elle sera constamment droite, et ne bougera que peu.
Elle saura toujours vous regarder dans les yeux, et vous percera telle la violence qu’elle incarne.

Si vous devez réellement vous l’imaginer, imaginez une bombe dont le temps imparti avant explosion serait le temps qu’il vous reste à vivre.

C’est tout ce que l’on peut vous apprendre. Le reste, il n’importe qu’à vous de le découvrir
.

{ Facultatifs :

Philosophie de la vie
: « Je suis l’humanité dans son péril. »

Thèmes Musicaux

.Mirror’s Face.



.Other side of the mirror.




Compétences

Née dans l’Imagination, elle est l’application même de celle-ci. Contrôlée par l’instinct de mort qui l’habite, elle ne se sent même pas le besoin de bouger pour exécuter. Ses mains, ses bras, ses jambes, tout son corps semble à jamais figé, et lorsqu’elle Imagine, il semble juste qu’elle est pensive. Ses capacités de Dessinatrice dépassent de loin tout ce que les meilleurs de l’Académie n’ont jamais imaginé.
Si un jour vous devez la voir bouger, sachez que ce sera la plus grande catastrophe de votre vie. Car, il est utile de le préciser, cette jeune femme –si l’on peut la qualifier ainsi-, ne se déplace que par des pas sur le côté, et cela n’a même pas le prix de la fatiguer.

Ultime revanche de l’Imagination sur les Hommes, il vaut mieux pour vous, à moins d’être un Maître dans votre art, que vous ne l’affrontiez pas. Ce serait, l’on ne peut en douter, la fin de votre existence.

Rapide en combat, cette créature, si elle ne se déplace jamais de ses propres membres, est capable d’enchaîner des pas sur le côté à une cadence peu imaginable. Son Imagination, en combat, lui permet d’agir selon sa volonté, à cela prêt qu’elle aime s’adapter à son adversaire, par jeu. Ainsi, elle fera durer l’affrontement tant qu’elle le peut, et, si son opposé s’avère intéressant à combattre, il arrivera même de voir son visage changer en un sourire, étrangement franc, déstabilisant.

Aux plus puissants de l’Empire, escrimez vous à donner le meilleur de vous-même contre elle, ce pourrait être… fort intéressant.


Histoire.

I. « Banquet. ».--.( Bloc Party)

Effacé par ses paupières au monde, l’être naissant n’a pas même conscience de ses sens silencieux. Bellement endormi dans un bain d’insouciance, il ne se meut. Comme transcendé par un rêve paisible, il est impassible. Sa situation de cécité sensorielle le rend innocent, ici, dans ce lieu fait de douceur. Autour de lui, la simplicité ovale de la délivrance future. Puis, un infime mouvement, un battement de cils. Il crée déjà en lui le monstre.

Le cocon vola en éclats, tandis que le liquide qui le composait s’évaporait, emporté par les vents de la nouveauté. Le mal s’abattait.

Elle se leva, le soleil s’éclipsa derrière son nuage de coton.
Elle existait.
Elle n’aurait nul besoin que de tuer désormais.

Mes enfants, je vous ai donné le libre arbitre de créer ce que vous vouliez, voici ma réponse à vos abus.



« I’m the undead Dark Knight. I’m the Joke, and I’ll kill you. Now. Please, cry, feed me with your Pain ! »

Tel était son premier repas. Un aventurier.
En face d’elle, il tenta de déchiffrer ses paroles, sans pouvoir rien y comprendre, tant cette langue était d’une autre humanité. Il n’était pas tout à fait conscient que cette petite chose qu’il aurait écartée d’un bras allait le tuer, sans rien y ressentir que du plaisir, du plaisir adonné à la faim qui l’habitait. Elle n’avait encore jamais tué, mais ce besoin se faisait essentiel à sa survie, elle le comprenait aisément. C’était sa raison, ce qui motivait ses mouvements imperceptibles à l’œil tant ils étaient rapides, tant ils étaient assassins, et tant le temps qu’il vous faudrait pour les distinguer serait long. Ce temps-là, vous serez déjà mort.

Il est inutile de préciser dans quel état fut retrouvé le corps, car le monstre s’était tant plu à le décharner que sa dépouille ne serait reconnaissable par aucun de ses proches ou lointains. Elle avait jubilé chaque instant de sa souffrance, comme une revanche. Etait-ce la volonté d’un Dessin meurtri qui l’habitait vraiment, ou seulement une envie morbide ? Il importait peu au monde de connaître sa véritable nature, car cela transpirait de ses pores, transpirait de cette aura maléfique qui l’entourait déjà, telle un bouclier. Elle était invincible par son mal, on ne pouvait la fatiguer, car l’Imagination était son ego. Que craignait-elle, plus que la vie encore ? Elle n’était pas vivante, et se nourrissait de souffrance et de sang. Un vampire ? Eh bien, si elle était vraiment de ceux-là, il y avait fort à craindre.


II. « And End for a Prelude ».--. ( Olivier DeRiviere)

Elle dévasta des villages entiers de leurs habitants, transforma des hameaux en ruines, par sa simple volonté.

… Isteria devenait Terreur.


Je ne suis que la revanche légitime de ma mère sur ceux qui la trahissent et l’affligent de leurs mauvais esprits. Je la vengerai de ces ignares. Quant à ceux qui ne sont pas concernés, ou qui ne se le sentent pas, ils m’apporteront le jeu nécessaire à mon envie. Je ne peux survivre sans emplir cette soif de mort. Je dois tuer, je dois faire souffrir, je dois les dépecer, leur arracher la peau, leur briser les os, leur transpercer les muscles, leur trancher les artères, je dois les faire crier jusqu’à ce que leur agonie prenne le sens dernier. Et dans leur agonie, je me repaîtrai. Je dois être Violence, pour apporter à ce monde ce qui lui manque. Rien n’est féerique, rien n’est beau, rien n’est plus fascinant. Il n’y aura de fascination que mon courroux, de tentant que mes plaintes, d’hésitant que leur plainte. Il n’y aura d’autre révélation que celle que je leur apporterai : Ils ne sont déjà plus ici, car j’existe. Que ceux qui ne croient pas au destin reviennent sur leur erreur, parce que je suis le livre où se dresse leur dernière ligne. Qu’ils profitent de leur dernier trait d’existence, il sera bref et intense.
Je les tuerai, … Je les tuerai tous.

Et je n’oublierai aucune goutte, pas la moindre tâche de sang. Chaque flot versé sera victime de ce nom : Isteria. Je les transformerai en cadavres ambulants s’il le faut, juste pour qu’ils répandent cette terreur nommée Calyste. Qu’ils marchent ou qu’ils rampent, ils le crieront au monde tel l’avertissement de cet abus. Vous, Dessinateurs, n’êtes que des voleurs, des assassins du respect que vous a accordé ma mère. Et pour cela, je vous tuerai.

Et je ne vous laisse que cet espoir en suspens : Ne courez surtout pas
.


Dernière édition par Isteria. le 2008-12-31, 15:36, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrimé Halow
Membre têtu
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 25
Localisation : Partout. Nulle part. derrière toi comme devant. Seul le patron décide de cela...
Camp : celui qui me promet la plus grosse paye
Métier : n'importe quoi qui me rapporte de l'argent
Date d'inscription : 07/12/2007

Curriculum Vitae
Métier: Mercenaire
Rang: Capitaine

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 00:34

Bienvenue alors et bonne chance pour la continuation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mehdsdream.e-monsite.com/
Duom Nil'Erg
Membre habitué
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : Al-Vor, dans ma boutique
Camp : Celui de l'Empire
Métier : Analyste
Date d'inscription : 03/12/2008

Curriculum Vitae
Métier: Analyste
Rang:

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 01:20

Citation :
Isteria.
~[Admin Sadique]~

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 28
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 10:36

Alors c'est à ça qu'Asmah et moi allons nous frotter... La rencontre promet d'être explosive, notamment au vu de ton enthousiasme dans notre dernière conversation hors RP.

See you, space CowBoy, prépare toi à pleurer ta défaite green

La Maîtresse de la Fantaisie

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envol
Fayot de premier ordre
avatar

Nombre de messages : 275
Localisation : En train de danser, une bouteille à la main.
Camp : Aucun.
Métier : Sa passion.
Date d'inscription : 08/12/2008

Curriculum Vitae
Métier: Danseur ? Artiste ?
Rang: Que dire ?

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 11:23

Et beh, superbe fiche pour le moment... Et bravo à Scrimé qui n'a toujours pas compris que s'était Kareha green

_________________


Dance to be,
Dance to have,
Dance to survive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scrimé Halow
Membre têtu
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 25
Localisation : Partout. Nulle part. derrière toi comme devant. Seul le patron décide de cela...
Camp : celui qui me promet la plus grosse paye
Métier : n'importe quoi qui me rapporte de l'argent
Date d'inscription : 07/12/2007

Curriculum Vitae
Métier: Mercenaire
Rang: Capitaine

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 12:30

mdr j'avais compris petit garçon, merci de douter de mon intelligence!!!

M'enfin, il faut bien des imbéciles pour qu'il y ait des génies!

Alors pour que tout le monde soit d'accord,

bienvenue dans notre forum, Kareha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mehdsdream.e-monsite.com/
Lyarm Tyale
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 153
Localisation : La localisation du vent n'est jamais bien précise... Il te suffit de savoir que je suis sur la Voie
Camp : Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 27/11/2008

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 12:42

J'aime...
Même si, pour le moment, je vais plutôt m'engager à l'éviter...
Bienvenue ne me semble pas vraiment être le bon mot, alors juste, bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike
Esclave.


Nombre de messages : 586
Age : 23
Métier : Rédempteur
Date d'inscription : 05/10/2006

Curriculum Vitae
Métier: Rédempteur
Rang:

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-28, 15:08

Retour d'Isteria..
Mmh, je n'ai pas encore lu la totalité de la fiche, mais, comparé à ce que tu nous ponds habituellement, je dois dire que ça va être une partie de plaisir de la lire - courte - cette fois-ci...
Et pour le moment.


¤ Je n'ai même pas compris un mot de ce que j'ai écris en me relisant... ¤

_________________
Crash, crash
Burn!



₪ ø lll ·o.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoru
· Electronic Performer ·
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 30
Date d'inscription : 31/05/2006

Curriculum Vitae
Métier: /
Rang: /

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2008-12-31, 15:38

¤ Exemple de message rp ¤

« ….*Imagine, si seulement Al-Jeit n’était plus qu’un champ de ruines*. … »

Cette pensée lui vint à l’esprit comme un doux rêve refoulé. Elle n’avait pas pour ordre de détruire, mais de brûler les racines. De les corrompre, les tordre dans leurs derniers retranchements, puis les trancher, laissant le monde sans enclume. Ainsi libéré, il se lancerait à sa propre perte.
Et cet ordre mûrissait en elle, alors qu’elle se tenait au point culminant de la capitale. Debout, telle une ombre assombrissant cette journée, Isteria préparait, intérieurement, aujourd’hui.

Tous, un jour, disparaîtraient. C’est à cette pensée que jubilait intérieurement le monstre. Plus que jamais, elle se sentait prête à apporter le chaos. Plus que jamais, elle voulait détruire. Et si elle se retenait aujourd’hui, c’était en attendant de recevoir une cible. Un nouveau Maître périrait non pas de sa main, mais de son esprit. Elle était la Folle qui vagabondait dans l’Imagination, plus effrayante encore qu’Ahmour ne l’avait été auparavant. Dans le monde incroyable du non réel, elle se représentait de manière conforme à la réalité. Et nul besoin ne se présentait d’altérer cela, car à elle seule, elle constituait l’Effroi.
Elle pensait.
Douce réflexion de mort.

Son regard se porta sur la place du marché, où se dessina sa cible. Isteria observait cette femme, vêtue de rouge et de noir. Elle marchait vite, mais ne courait pas. Son air précipité captura l’attention du monstre qui, lentement, leva son bras. Il était très rare qu’il ne bouge, mais lorsque cela se faisait, il était certain que tout Al-Jeit serait bientôt au courant du massacre.
Sa paume, tournée vers le ciel, pivota devant le sol, à plus de cent cinquante mètres au dessous d’elle. Son index se plia légèrement, désignant la jeune femme.



Marchait-elle, ou était-ce une fuite ?
Elle avançait sans regarder derrière elle, comme si elle était sûre de sa destination. Dans l’allée marchande, la rue principale, elle se précipitait avec habileté entre les passants. Qui, qu’est-ce qui était dans son dos, prêt à lui bondir dessus ?
Qui donc était le messager de mort qui tentait de la rattraper, et pour quelles raisons était-il là ?
Que voulait-il ?
Qui était-il ?
Qu’avait-elle fait qui lui avait déplu ?
Que risquait elle à ainsi exhiber cet air inquiet ?
Que lui arriverait-il dans les cinq prochaines secondes ?

La silhouette bondit.
Elle.
Le monstre teinta son visage d’énervement.
Elle se retourna, prête à accepter son adversaire en ses bras, et à l’achever. Mais celui-ci n’était pas stupide, et alors même qu’il avait détendu ses jambes dans un saut magistral, son bras avait effectué un imperceptible mouvement qui cueillit la fugitive au ventre, par une lame. Celle-ci, trop stupéfaite pour bouger, se fit emporter par le poids de son opposant, et, avant même que sa tête ne rencontre violemment le sol dans un craquement sinistre, sentit la tranchant d’un coutelas lui éventrer la gorge.
Le sang coulait à flots, l’assassin masqué s’enfuyait dans la foule, à son tour.

Et il courait.
Et il ne se retournait pas.
Et il tombait, de manière abstraite, dans une mort certaine.

Pourquoi ?

Parce qu’on ne contrarie pas la Haine. Parce qu’elle avait tout vu, parce qu’elle avait vu sa proie se faire voler l’âme par un moins que rien.

Pas sur le Côté.


« Crush ! »



L’assassin, échappé dans une sombre ruelle, se trouva face à cette gamine, pas assez haute de quelques pommes pour l’impressionner. Il eût donc l’imprudence de la pousser pour continuer son chemin. Sa main s’imposa violemment au monstre dont la face était voilée par l’ombre, alors qu’elle regardait au sol.
Mais celle-ci ne bougea pas.
Pas même le mouvement du tueur ne la bouscula. Il s’apprêtait même à continuer sa route, ignorant ce fait étrange que cette fille semblait plus solide que du roc. Cela aurait été si bon que tout se passe ainsi pour lui. Pour une fois, le monstre se ferait Justice, car il avait volé sa victime. Il endurerait le châtiment des voleurs.

La jeune fille se retourna, le regarda dans les yeux, tandis que dans l’air semblait tomber une enclume, rendant l’homme prisonnier de son propre corps. Il s’apprêtait à fuir, mais une voix le retint.


« MayDay. »

Il n’avait pas compris ce terme, illustrant avec tant de justesse sa situation. Et ce n’est pas ce mot mais cette voix, grave et monstrueuse, qui le frappa. A son tour, il se retourna, marquant néanmoins un temps d’hésitation. Qu’était-ce qui venait de lui adresser la parole ?
Même un Ts’lich l’aurait moins effrayé à cet instant où il posa les yeux sur ce visage.
Elle le regardait, opposant à ce trop plein d’humanité son vide si terrifiant. Il y a de ces moments où l’humain comprend naturellement le danger, son instinct réagissant à sa place.


*Mettons cette scène au ralenti.*

Et, dans l’esprit de la Torture, tout le plaisir, la délectation du mal se fit en effet à vitesse réduite. Elle profiterait de la situation à travers ses yeux vairons, telle d’un spectacle.

L’homme recula,
D’un pas,
Puis de deux.
Mais elle ne le laisserait pas fuir, et, intensifiant son regard, s’approchant par pas sur le côté interposés, elle le figea sur place. La Peur se montrait à lui.


« Why-So-Serious ? »

Cette voix ne cessait de descendre dans les graves, mais elle semblait doublée d’une autre voix, proche de l’ultrason.

…Et pas une seconde elle ne s’accorda le droit du mouvement…

Une légère aiguille de glace se décomposa dans l’épaule de l’homme, traversant ses vêtements, sa chair, éclatant finalement à l’intérieur de son corps, se dispersant dans tout son bras. Le sang se répandit de plusieurs endroits, tandis que la glace se reformait à l’extérieur de l’enveloppe charnelle de l’assassin.
De son bras libre, le gauche, il saisit son sabre et se jeta sur elle. Effort vain réduit au néant du regard vide du monstre, tant et si bien qu’elle ne bougea pas. Elle se contenta, lentement, de dessiner devant elle un drap de lin dans lequel l’idiot tomba. Et tandis qu’il tombait, des dizaines de minuscules lames s’élevèrent dans le ciel et s’affalèrent telles une pluie, telles le châtiment que le monstre désirait infliger.
Isteria n’avait pas pensé à couper ses cordes vocales, ou bien était-ce volontaire ? Le cri de l’homme se fit une plainte, longue, lancinante, qui résonna dans la rue. Au sol, les interstices des dalles regorgeaient de sang.
Mais il ne mourait pas, l’assassin, et, dans un élan de compassion, le monstre lâcha sur ses jambes une longue épée, les tranchant de façon nette et précise.
Elle riait.
L’agonie du crétin serait moins longue, juste un peu plus forte.

Mais, il n’en était plus au stade où il pouvait lui en vouloir pour cela, non ?



Done. ¤~

_________________

I'm the fury in your head;
I'm the fury in your bed.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 28
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   2009-01-01, 03:15

Désolée, pour être checké, il faut un bon niveau de RP' et ce n'est pas votre cas green

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~¤. Isteria Calyste .¤~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~¤. Isteria Calyste .¤~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: