AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Foehn, nouvelle arrivante !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Foehn
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Là où le sang coule.
Camp : Fidèle aux Marches
Métier : Manieuse de sabres.
Date d'inscription : 05/11/2009

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Foehn, nouvelle arrivante !   2009-11-05, 15:15

¤ Identité du personnage ¤
Nom : Sin' Canyil

Prénom : Foehn

Age : Tout juste sortie de l'adolescence, 19 ans.

Sexe : Femme... enfin on dirait...

Faction
: Alavirienne

Métier
: Frontalière.

Structure du personnage ¤¤

Physique :
Foehn fait peur , surtout de près. Grande et élancée, avec des muscles prononcés mais fins, on reconnait du premier coup d'œil le corps d'une frontalière. Son visage, d'un teint halé par une multitude d'entrainements sous le soleil, décrit un ovale souligné par des mèches rebelles qui tombent de sa coiffure, donnant au tout un air ébouriffé
Ses yeux sont à eux seuls un paradoxe : cet éclat de bestialité si particulier aux frontaliers cohabite avec un regard adorablement mignon et fleur bleue, ce qui en dit long sur son caractère...Gris comme l'acier, entouré de cils longs comme le Polimage, ses yeux en amande sont surmontés de sourcils parfaitement droits, de tel sorte qu'on ne peut savoir ce qu'elle pense. Un nez en trompette dément ce côté sévère, tandis que ses lèvres rouges sang souriantes affirment le contraire. Au final, le visage entier de cette demoiselle est comme son regard : féroce et tendre à la fois.
Cependant, une fine et longue cicatrice courre sur son cou, du bas de l'oreille droite jusqu'en haut de l'épaule gauche laisse peu de place au doute quand à son statut de guerrière. Ses cheveux, qui s'apparentent plus à une crinière qu'autre chose, cascadent jusqu'à ses hanches dans une avalanche de boucles noires et soyeuses. La plupart du temps lâchés, pour sentir la brise les caresser, elle les attache quelques fois quand un combat s'annonce sérieux, ou pour résoudre des questions particulièrement embêtantes. Dans ces cas là, la natte, souvent imparfaite, lui tombe droit dans le dos.
Ce sont cependant ses déplacements qui sont ... dérangeants. Loin d'être parfaitement silencieuse et souple comme une marchombre, cette frontalière n'en conserve pas moins un aspect félin dans sa démarche qui est même un tantinet provoquant. Enfin, pour compléter sa description, on doit mentionner ses sabres, car, bien que ne faisant pas partie de son " physique" elle ne s'en sépare jamais. C'est donc deux beaux et longs sabres, calés dans son dos, qu'elle arbore en toutes circonstances. Gravés sur la garde d'arabesques fantaisistes, et les lames polies à la perfection, ils sont inséparables, et représentent, comme pour toute bonne frontalière, les prunelles de ses yeux.


Philosophie de la vie :
La vie, elle la prend, bien plus souvent qu'il ne le faudrait et qu'elle ne devrait. Frontalière jusqu'au bout des doigts, la vie des ennemis ne vaut rien pour elle, et cela représente souvent qu'un jeu dont elle sort toujours gagnante. Cependant, un côté très incongru chez une combattante, elle est malheureusement, et depuis son plus jeune âge, complètement naïve et fleur bleue, dès qu'un homme (allié hein , pas les ennemis tout de même ! ) pose un regard un tant soit peu intéressé sur elle. Du jamais vu dans la cité des Marches !

Thème Musical :
Dionysos - Song for a jedi

Compétences :
Frontalière aguerrie, elle peut effectuer avec ses sabres une danse de la mort aussi rapide qu'efficace. Très habile avec de longues lames légères, elle l'est déjà beaucoup moins avec un arc, une épée lourde ou un poignard. Elle utilise des dagues de lancer pour les rares combats qu'elle mène de loin. Totalement ignorante pour tout ce qui concerne l'imagination, cette jeune femme admire les dessinateurs de talents tout en s'en méfiant sur un champ de bataille...
Bien que bluffée par ces magnifiques constructions, la demoiselle a tout de même du mal avec les grandes villes, car son sens de l'orientation laisse à désirer... Capable de se perdre n'importe où où il y a plusieurs pièces, la belle n'a pas fini de demander son chemin...

Histoire:
Née dans la citadelle d'un père frontalier et d'une mère conteuse, Foehn a tout de suite été initiée aux lames, en particulier par ses grands frères, cultivant dès son plus jeune âge l'amour du sang et de la baston. D'un autre côté, les soirées au coin du feu, à écouter sa mère conter des histoires merveilleuses de princesses belles comme le jour, ont malheureusement développé ce côté candide et naïf de la jeune guerrière. Grandissant dans un monde de dualité, elle assume parfaitement ces deux faces de sa personnalité, bien que cela ait beaucoup fait rire dans les tavernes !
Le début de son entrainement fut long et laborieux comparé à d'autres, car, incapable de se discipliner, Foehn préférait jouer que réellement s'entrainer, et pour elle, jouer impliquait faire couler du sang... De plus totalement désintéressée du sort de sa patrie, la jeune femme ne se souciait guère de son avenir, tant qu'il y avait quelque chose à trancher.
Un jour, à l'heure où la ville s'éveillait, Foehn et ses frères partirent en reconnaissance, afin de constater par eux-mêmes l'avancement des armées ennemies. Ne comprenant pas l'utilité d'une telle mission, le jeune femme suivit néanmoins ses ainés, plus par amusement qu'autre chose. Hélas, l'amusement ne dura pas longtemps lorsqu'ils se retrouvèrent nez-à-nez avec un groupe d'éclaireurs Raïs, partis pour la même raison qu'eux. Excitée par le combat à suivre, elle allait pour se jeter dans le tas quand son frère ainé attrapa les rênes de sa jument, la mettant derrière eux pour la protéger. Et l'affrontement commença. Les cinq ennemis en face d'eux semblaient tous être des guerriers expérimentés, surement accompagnés d'un ou deux dessinateurs. Etant descendus de leurs montures pour entamer leur danse mortelle, ses frères se défendaient tout en gardant Foehn à distance du moindre ennemi. Voyant que le combat ne tournait pas en leur faveur, le jeune frontalière se dégagea des ses frères, mis pied à terre, sortit ses sabres et commença elle aussi à danser. Cependant, sa danse, bien que gracieuse et efficace, ne dura pas longtemps, car, sans comprendre comment et pourquoi Foehn se retrouva à terre, et la dernière chose qu'elle sentit fut une lame traverser son épaule.
Quelques temps après, elle ne saurait dire si il s'était écoulé une minute ou une lune, elle se réveilla dans la Cité, l'épaule bandée, ses sabres nettoyés à ses côtés. Hélas, son père arriva bien vite pour lui apprendre que si elle avait été laissée pour morte, ses frères eux, l'étaient bel et bien. En effet, arrivés quelques heures après l'affrontement, un groupe de frontaliers inquiets par l'arrivée tardive de la fratrie, les avaient trouvés, ainsi qu'un bon nombre de cadavres de guerriers cochons.
Un période sombre commença pour Foehn. Rongée par la culpabilité et le mépris d'elle-même, elle repensait sans cesse à toutes ces heures d'inattention pendant les entrainements, toutes ces boutades lancées sur l'inutilité des cours et tout l'orgueil à penser qu'elle était prête. Plus que jamais, elle s'entraina, ne faisant que ça de ses journées, jusqu'à devenir une des meilleurs frontalières de sa division. Ce drame eu aussi pour effet de l'intéresser au sort de sa patrie. Ne pouvant en découdre avec les assassins de ses frères, une haine féroce envers ses ennemis grandit en elle.
Demandée au front des Dentelles Vives avec ses camarades, Foehn partit, avec la ferme intention de donner du fil à retorde à ses adversaires.
Arrivée aux portes de la ville, elle se retourna pour admirer la splendeur de la Cité qui l’avait vu naître. Après plusieurs jours de voyage à travers de magnifiques étendues désertes, elle arriva au champ de bataille. Malgré l'abondance de guerriers beaux et musclés, les journées furent longues, dans cet enfer constitué de lames et de sang. Chaque soleil qui se levait était une bénédiction, qui prouvait que l’on était resté en vie un jour de plus. Plus que jamais, Foehn entretint son goût et son amour du sang. Voir les gens mourir sous sa lame la ravissait, d'autant plus qu'elle progressait à chaque fois dans sa douce vengeance inachevée.
De femme elle se transforma en bête, nourrie de sang et de cris. Ce qu’elle pouvait considérer comme une renaissance pour elle effrayait les ennemis. C’est une véritable bête sauvage, s’apparentant plus à un puma ou une lionne qui les déchiquetait sans pitié, jouant avec leur peur et leurs angoisses.
Cependant, malgré sa mortelle efficacité au combat, Foehn semait la pagaille dans le camp. En effet, chaque regard masculin qu'on lui accordait était pour elle plus qu'une déclaration d'amour. Souvent ridicule, elle s'enticha de plusieurs gars qui n'avaient rien demandé à personne et qui, sans s'en rendre compte, lui brisaient le cœur lorsqu'ils ne la saluaient pas le matin. De nombreux frontaliers se prirent des baffes sans en connaître la cause, tandis que la jeune femme partait en jurant que tous les hommes étaient des goujats ! L'affaire de cette frontalière autant intéressée par le sang que par les hommes remonta jusqu'au quartier de commandement car elle menaçait la cohésion des groupes de guerriers.
Pour mettre fin à tout cela, Foehn fut envoyée à Al-Vor, avec pour mission de peaufiner son entrainement, et, pourquoi pas, intégrer les Légions Noirs afin de mieux servir sa patrie. Enfin, ça c'est ce qu'ils lui ont dit...

Exemple de message RP
Acoudée sur un balcon dans les hauteurs d'Al-Vor, Foehn contemplait la foule grouillant sur le place du marché. Tous ces gens qui, bien à l'abri derrière les murailles de la ville, ignoraient qu'à chaque seconde des combats étaient menés pour leur liberté... Combats qui lui manquaient tant... Ses lames avaient soif, autant que sonventre avait faim, se rendit-elle compte avec surprise. Il est temps d'aller grignoter quelque chose, décida-t-elle en avisant le soleil qui se couchait et son ventre qui grognait.
Quelques temps plus tard, dans une ruelle perdue d’Al-Vor, la jeune frontalière se trouva contrainte d’attacher ses cheveux, tant le problème à résoudre était ardu…

Par où est-ce que je suis arrivée, par où est-ce que je suis arrivée…


Essayant sans succès de faire marcher sa tête de linotte pour se souvenir de cette information plutôt simple, la jeune femme faisait les cent pas dans le noir, creusant dans sa mémoire pour se sortir ce de labyrinthe.

Si seulement un beau jeune homme venait à ma rencontre et m’aidait…

Fleur-bleue jusqu’au bout des ongles, elle pensait que ce serait vraiment la bonne solution… Mais bon, une frontalière est capable de se sortir de n’importe quelle situation se réprimanda-t-elle elle-même ! Son imagination débordante la fit néanmoins imaginer une rencontre avec un beau marchombre mystérieux (cela va sans dire e !), sous les étoiles, dans une ville inconnue…
Cependant, ce ne fut pas un bel homme énigmatique qui la bouscula, mais bien un gamin, et qui repartait avec sa bourse ! Réagissant au quart de tour, la candide jeune fille laissa place à la sanguinaire guerrière, qui, tout en courant pour rattraper sa proie dégaina ses deux sabres. Le doux chuintement qui en résulta la fit frissonner de plaisir, tant elle aimait ce son délicat et annonciateur d’une bonne boucherie. En deux temps trois mouvements, elle rattrapa le fautif et, se plantant autoritairement devant lui, prépara son coup… en réalisant qu’elle allait attaquer un enfant ! Le gamin apeuré, attendait son sort en fixant les deux lames qui menaçaient sa gorge.
La frontalière soupira, baissa des armes puis les recala dans son dos en maudissant son impulsivité et sa cervelle de moineau.

Désolé de t’avoir fait peur petit... Tu me rends ma bourse ?

Le petit, terrorisé, la lui lança et fila sans demander son reste, en jetant un dernier regard méfiant à cette femme si étrange. Découragée, la frontalière ramassa sa bourse et regarda autour d'elle pour tenter de reconnaitre l'endroit oùl'avait conduit cette course-poursuite. En vain, elle était persuadée de n'avoir jamais vu aucune des pierres de cette rue ! Cependant, juste au coin, une taverne retentissant de rires et de chants paraissait forte accueillante ! Pousser par son estomac tyrannique, Foehn se dirigea vers l'établissement, et entra avec la ferme intention de repartir le ventre plein...





Voili voilou, le fond est fini, je pense qu'il y a encore deux trois retouches à faire niveau style et orthographe, mais ça sera demain Smile
[/color][/font]


Dernière édition par Foehn le 2009-11-06, 15:05, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 29
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Foehn, nouvelle arrivante !   2009-11-06, 05:02

Quelques petits soucis de cohérence, nettement moins de fautes de frappe. Si on manque de valinguites -en fait c'était obligé de faire des valinguite mais GODESS! j'arrive trop tard- mais comme on est en cruel manque de frontaliers, tu peux garder ce personnage. Enfin, de mon point de vue.
Sinon, peaufine le tout, quitte à refaire un peu de mise en page, et j'attends avec impatience l'exemple de RP'. Ta façon d'écrire est agréable à lire dans l'ensemble sinon. Une frontalière fleur bleue, je rigole déjà xD
Bienvenue, donc!

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahyra Fenhago
./¤Admin
avatar

Nombre de messages : 1990
Camp : Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Métier : Vivre
Date d'inscription : 28/12/2006

Curriculum Vitae
Métier: Faëlle
Rang: Au même que tous les autres qui pensent et qui respirent.

MessageSujet: Re: Foehn, nouvelle arrivante !   2009-11-06, 05:14

Bienvenue !
Rien à dire de plus que ce que ma très chère collègue n'a déjà dit. Je suis d'accord avec Asmah; tu peux garder ton personnage.
Bonne chance pour la suite.

_________________

Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foehn
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Là où le sang coule.
Camp : Fidèle aux Marches
Métier : Manieuse de sabres.
Date d'inscription : 05/11/2009

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Foehn, nouvelle arrivante !   2009-11-06, 05:29

Merci Smile
j'y travaille, j'y travaille, moi aussi ça ne me satisfait pas ...
Mais bon, bac oblige, ça prendra un petit peu de temps Sad study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 29
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Foehn, nouvelle arrivante !   2009-11-06, 11:19

Wouhou, le bac xD

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foehn
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Là où le sang coule.
Camp : Fidèle aux Marches
Métier : Manieuse de sabres.
Date d'inscription : 05/11/2009

Curriculum Vitae
Métier:
Rang:

MessageSujet: Re: Foehn, nouvelle arrivante !   2009-11-06, 15:06

Voili voilou, le fond est fini, je pense qu'il y a encore pas mal de retouches à faire niveau style et orthographe, mais ça sera demain ! Very Happy
J'attends vos critiques Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 29
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Foehn, nouvelle arrivante !   2009-11-07, 04:42

Bon et bien, c'est satisfaisant, tu t'es corrigé, le message RP me convient^^
Check mademoiselle, tu peux RP dès maintenant !
Au plaisir green

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Foehn, nouvelle arrivante !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Foehn, nouvelle arrivante !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle arrivante
» Une nouvelle arrivante. [Ashley/Angel]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: