AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lana Norwen en long en large et en travers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lana Norwen
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : sur l'île des Zertes
Camp : Le mien
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 07/08/2011

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Lana Norwen en long en large et en travers...   2011-08-07, 12:03

¤ Identité du personnage ¤

Nom : Norwen
Prénom : Lana
Age : 19 ans
Sexe : Féminin
Faction : Alavirienne
Métier : Maître Marchombre

¤ Structure du personnage ¤

Physique :
J'ai les cheveux coupés à la hauteur du menton, d'un noir tirant sur le bleu lors des jours lumineux. Toujours ébouriffés, je leur ressemble un peu. Petite, vive, indomptable. Je suis fluette mais je compense mon manque de force par une agilité hors pair. J'ai les yeux verts, pailletés de doré. Mes sourcils sont fins, mon nez bien dessiné. Quelques taches de rousseur constellent mes joues, seules traces de la rousseur de ma mère. J'ai une oreille légèrement plus décollée que l'autre mais personne ne le remarque à part moi. J'ai l'habitude de me pincer les lèvres quand je réfléchis ou que je suis très concentrée. Je suis toujours vêtue de cuir, je ne me déplace jamais sans une bonne lame.

{ Facultatifs :

Philosophie de la vie :
Les coups de poignard sont comme les enfants. On les fait tous de la même manière mais aucun ne ressemble à l'autre.
Thème Musical : Raining de Cocco}

Histoire :

Une fillette habillée d'une tunique courte et d'un grand chapeau de soleil en paille est accroupie sur une plage. Elle observe un crabe. Il marche de travers. Cela l'intrigue alors elle tente de l'imiter. Elle trébuche et s'étale par terre. En se relevant, son regard croise une voile blanche sur la mer. Elle court vers le bateau qui arrive en criant de sa voix fluette :
- Papa ! Tu es revenu !
Mais l'homme qui pose pied à terre n'est pas son père. Il tire un sabre de son dos, et le pointant sur la fillette, il lui demande d'une voix menaçante :
- Dis moi où est ta mère si tu ne veux pas finir égorgée.
La petite fille ignorait le sens du mot "égorger" mais vu la longueur de la lame dirigée vers elle, elle se doute bien que ça ne doit pas être agréable. Alors elle tend un doigt tremblant vers la petite maison nichée dans les falaises. L'homme la pousse brutalement par terre et courre vers la chaumière.
La tête de la fillette heurte une pierre en tombant. Elle perd connaissance.

*- Tu sais ma puce, ton papa est partit.
- Mé y é ou ?
- Il est sur la mer, sur un beau bateau aux voiles blanches. Il reviendra quand il aura fini son voyage. Je suis sure qu'il pense à toi, où qu'il se trouve.
*

Je me réveille en hurlant. Encore ce cauchemar. Non, ce n'est pas un cauchemar. c'est la réalité. L'aubergiste arrive dans ma chambre.
Lui et sa femme m'ont recueilli après l'assassinat de ma mère, huit ans plus tôt. Ils m'ont aimée comme si j'étais leur fille sauf que je savais que ce n'était pas le cas. J'ai aussi compris que mon père nous avait abandonnées, ma mère et moi, et que cette histoire de marin n'était qu'un mensonge.
Mais malgré tous les efforts de mes parents adoptifs, je ne suis jamais rentrée dans le moule. Pendant huit ans j'ai séché la moitié de mes cours, j'ai accumulé les fugues et les visites à Ondiane chez des réveurs impuissants face à moi.
Je repousse le bras que l'aubergiste tend pour m'aider. Je n'en veux plus de cette vie. Je ne suis pas la jeune fille sage et obéissante qu'ils voudraient. Je n'ai pas oublié. Je ne peux pas oublier le visage de l'homme qui a ruiné ma vie. Sourcils broussailleux, cheveux noir et gras, yeux de braises.
Je repousse ma couverture, me lève. J'attrape mon sac toujours prêt et je pars. À l'écurie, je prends un cheval, je ne sais à quel client il est. Je le talonne et il file comme le vent dans la nuit. Cette fois, je ne reviendrai pas.

Sauf que je n'ai que douze ans.

Quatre ans plus tard, j'ai effectué tous les petits boulots possibles et imaginables. Et un soir exceptionnel, j'ai fait la rencontre d'un homme non moins exceptionnel. Il devient mon maître et moi son élève.

J'ai dix-huit ans et je vis un rêve depuis plus de deux années. Depuis que Fylan Djina est entré dans ma vie. Depuis que je partage la Route d'un Marchombre, depuis qu'il m'a ouvert une Voie sur laquelle je m'efforce d'avancer. 
Aujourd'hui j'ai passé l'Anh Ju avec succès. Bientôt je pars pour le désert des murmures. 

J'ai retrouvé les hommes qui ont tué ma mère parce qu'elle cachait un trésor. C'est la guerre dans le pays mais j'ai retrouvé cet homme. Fylan à mes cotés, je m'apprête à tuer un pirate Aline. Sauf que je ne peux pas. Mon poignard est posé sur sa gorge, son regard implorant et résigné me fixe. Trois mètres derrière moi, Flyan m'observe. Je sais que ma formation touche à sa fin. Mais ce n'est pas le moment d'y penser. Ma main tremble, entaillant légèrement le coup du pirate. Une unique goutte de sang perle.
Écarlate.
Et elle suffit à me faire comprendre que, si fort soit mon désir de vengeance, je suis incapable de tuer cet homme de sang froid. Que quoi que je fasse, ça ne ramènera pas ma mère. Alors je rengaine mon poignard d'un mouvement rodé à la perfection et je me tourne vers mon maître. Il hoche la tête pour une mystérieuse raison. S'il lit en moi comme dans un livre ouvert, je suis la plupart du temps incapable de deviner ce qu'il pense.
Soudain, il se retourne, mu par un réflexe prodigieux. Sa lame sortie d'on ne sait où contre à un millimètre de sa gorge un sabre effilé. Je me mets en position de combat, jetant un regard périphérique. Nos adversaires sont plus d'une cinquantaine. Et bien décidés à venger l'honneur de leur ami. Je connais mes propres limites, un peu moins bien celles de mon maître mais je sais que nous n'avons aucune chance. Je lance un coup d'oeil désespéré à Fylan. Il me rend mon regard et murmure :
- Tu es libre. Vas-t-en. Sauve ta vie ! C'est mon dernier ordre, si tant est que je t'ai jamais donné d'ordre. Respecte le.
Je reste figée de stupeur. Je mets quelques instants à saisir le vrai sens de ses paroles.
Puis je tourne les talons, regardant pour la dernière fois le visage empreint de sagesse du maître devenu ami. Il me faut pourfendre deux ou trois adversaires pour me frayer un passage. Tel un feu follet, je passe entre des Alines qui ne peuvent rien faire pour m'en empêcher. Alors ils se jettent comme un seul homme sur mon maître.
Neuf hommes me courrent après, alors que le vent fouette mon visage. Les larmes brouillent ma vue mais je continue à courir.
Puis deux jours après, je m'arrête. Il faut que je redonne un sens à ma vie. J'ai entendu parler de la guerre et même si je me considère comme libre, je vais rejoindre les opposants aux Valinguites.

Compétences :
Je sais manier presque toutes les lames. Presque parce que j'ai refusé catégoriquement d'apprendre le maniement du sabre. Ma petite taille me désavantage parfois, mais associée à ma souplesse, elle me permet de me faufiler dans des endroits plus petits les une que les autres. Ma greffe ? Ce genre de chose ne se dévoile pas. Ou alors, je peux m'en servir contre vous si vous voulez, mais je ne suis pas sure que vous apprécieriez... Sinon, que puis-je vous dire d'autre. Je tire assez bien à l'arc, je continue à m'entrainer tout le temps. À progresser. Sur la Voie.

¤ Exemple de message ¤

Je cours. Il ne faut pas qu'ils m'attrapent. Je ne veux pas de leur mains sur moi. Des passants se contentent de me regarder d'un air navré. Pourquoi n'agissent-ils pas ? Pourquoi ne n'aident-ils pas ?
Coincée. Je suis coincée. Le dos collé contre le mur rugueux qui fait de la ruelle une impasse. Les cinq hommes qui m'encerclent n'ont pas l'air tendre. Armés d'une chaine aux maillons aussi gros que mes mollet pour le meneur, de tessons de bouteille pour les quatre autres. Regards durs, rictus déterminés. 
- Tu es bien foutue ma jolie. Et foutue aussi.
Il ricannne, apparemment fier de sa blague douteuse. Les autres répondent à son ricanement par un rire un peu forcé. L'un d'eux croit même bon de donner une tape dans le dos de son meneur. Je crois que si je n'avais pas perdu la faculté de sourire douze ans au paravent, j'aurais souris devant la stupidité de ces hommes. Mais l'heure n'est pas au batifolages et le chef reprend de sa voix rocailleuse :
- Rends toi maintenant. Tu as assez couru comme ça.
Mon assaillant découvre les trois chicots jaunâtres qui lui tiennent lieux de dents. Je crois que je suis censée prendre ça comme un sourire avantageux, encourageant. Mais je n'y voit que la bêtise d'un homme sans scrupules. 
Je ne peux réprimer le frisson qui me traverse le dos. Du haut de mes seize ans, j'en ai déjà vécues des scènes comme ça. J'ai même du céder une fois, trois ans plus tôt. L'enfant né de cette brève union n'a survécu qu'une année, traversant ma vie tel une étoile filante. Mais j'ai appris à me battre, ou à courir quand cette option m'était impossible. Et depuis, j'ai toujours réussi à me tirer des impasses. Il faut que je sorte de là sans passer par le lit de ces... hommes. 
Je glisse une main derrière mon dos, dégaine silencieusement le poignard que je garde toujours sur moi. Je me mords les lèvres. Je modifie imperceptiblement ma position. Mais je sais que je n'ai aucune chance face à eux. Ils sont trop nombreux et moi trop fatiguée par une journée et une nuit de travail. 
Soudain, une flèche cingle l'air et se plante dans la poitrine du chef. Je ne pers pas une seconde de cette diversion plus que miraculeuse. Je me retourne promptement, lance mon couteau derrière moi. Je saute et saisis juste juste la poutre qui dépasse du mur. Je tire sur mes bras et me hisse sur le toit bas et plat. Je cours, bondis sur le suivant. Là quelque chose retient mon attention. Dans la poussière qui recouvre les tuiles, trois lignes sont tracées. J'ai à peine le temps de lire avant qu'un souffle de vent les efface. 
Maître et élève
Liberté et respect
Marchombre

Je me retourne, sentant le poids d'un regard sur ma dos. Il est là. Vêtu de cuir, un arc à l'épaule, il se contente de me tendre la main et de me dire :
- Je m'appelle Flyan et je t'attendais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 28
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Lana Norwen en long en large et en travers...   2011-08-11, 00:59

Bonsoir et bienvenue !

Ta fiche est intéressante. Le choix de la première personne n'est pas toujours évident mais sympathique à la lecture. Check ! et bonne continuation Smile

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahyra Fenhago
./¤Admin
avatar

Nombre de messages : 1990
Camp : Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Métier : Vivre
Date d'inscription : 28/12/2006

Curriculum Vitae
Métier: Faëlle
Rang: Au même que tous les autres qui pensent et qui respirent.

MessageSujet: Re: Lana Norwen en long en large et en travers...   2011-08-11, 07:37

Bienvenue au forum Lana !
Bien que ce soit inutile; Check !
Wink

_________________

Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Norwen
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : sur l'île des Zertes
Camp : Le mien
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 07/08/2011

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: questions...   2011-08-11, 18:47

Mon avatar, il doit avoir quelle largeur/taille ?
Et j'ai une autre question... Je peux rp ou il manque quelque chose..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 28
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Lana Norwen en long en large et en travers...   2011-08-11, 22:48

Tu peux Rp une fois que tu as un avatar. Pour sa taille, c'est la même que celle que tu vois sur les profils des autres, tu peux choisir, ou même demander à un graphiste de te faire une création !

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Norwen
Membre amateur
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : sur l'île des Zertes
Camp : Le mien
Métier : Marchombre
Date d'inscription : 07/08/2011

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: Lana Norwen en long en large et en travers...   2011-08-11, 22:53

Sauf que les autres ont tous des largeurs un peu différentes... Il va celui-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahyra Fenhago
./¤Admin
avatar

Nombre de messages : 1990
Camp : Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Métier : Vivre
Date d'inscription : 28/12/2006

Curriculum Vitae
Métier: Faëlle
Rang: Au même que tous les autres qui pensent et qui respirent.

MessageSujet: Re: Lana Norwen en long en large et en travers...   2011-08-12, 01:07

Effectivement. Ton avatar est grand mais il ne déforme pas la page, alors je crois que tu peux le garder !

_________________

Time and I have quarrelled. All hours are midnight now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmah
*Admin Fantaisiste*
avatar

Nombre de messages : 1068
Age : 28
Localisation : Dans un champ de pâquerettes
Camp : c'est un concept qui Nous échappe
Métier : Queen Of Fantasy
Date d'inscription : 07/06/2007

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang: maîtresse

MessageSujet: Re: Lana Norwen en long en large et en travers...   2011-08-12, 10:30

Il est très bien, bonne taille et tout ce qui avec ! Amuse toi bien Very Happy

_________________


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lana Norwen en long en large et en travers...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lana Norwen en long en large et en travers...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack de long en large et en travers.
» Dr Large et le député canadien Jaffer vous invitent à
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: