AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kerwyn Nélor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerwyn Nélor
Membre amateur


Nombre de messages : 3
Age : 27
Date d'inscription : 01/07/2013

MessageSujet: Kerwyn Nélor   2013-07-03, 12:02

¤ Identité du personnage ¤

Nom : Nélor
Prénom : Kerwyn
Age : 25 ans
Sexe : F
Faction : Alavirienne
Métier : Mercenaire

¤ Structure du personnage ¤

Physique : (5 lignes)
Pour commencer, Kerwyn est grande, très mince, presque anorexique, mais très musclée des molets et des abdos. Sa peau est assez pâle, et ses cheveux noirs, coupés très cours, accentuent les traits durs de son visage fin. Quand a ses yeux, ils sont assez petits, mais très noirs et surtout très percants.  Globalement, elle est assez séduisante, bien que peu souriante. Pour la tenue vestimentaire, elle s'habille presque exclusivement en noir, des fois quelques touches de bleu foncé ou d'autres couleurs, avec des vêtements moulants et souples. Elle porte également un sabre.  

{ Facultatifs :

Philosophie de la vie : Les principaux principes de Kerwyn sont la loyauté le courage, et l'ambition. Elle n'a pas de scrupules, et sont de ceux qui sacrifient tout pour avoir ce qu'ils veulent. On pourrait aussi dire qu'elle n'a pas de coeur, car elle pourrait tuer la terre entière qu'elle ne ressentirait rien. Elle est extrèmement sadique.
Thème Musical : Une musique qui décrit particulièrement votre personnage }


Compétences : (3 lignes)
Kerwyn a appris à se battre toute seule, à l'âge de 10 ans. A 19ans, elle devint mercenaire, et monta vite dans la hiérarchie. Bref, elle est incollable au sabre et au corps à corps, ainsi que pour les stratégies de combats. Pour manipuler les hommes, elle n'utilise pas les mots, mais son corps. Sa marche souvent à merveille. Par contre, elle ne comprend strictement rien au reste. L'imagination, l'organisation politique, la diplomatie, la vie en société...

Histoire : (10 lignes)
Kerwyn est née dans un quartier pauvre d'AL Chen. Sa mère est morte d'une maladie lorsqu'elle était jeune, et son père ne s'est jamais occupé d'elle et des ses frères et soeurs. Il passait ses journées à boire et à jouer. Kerwyn était la deuxième fille. L'ainée s'appelait Elissa, et ses deux petits frères, des jumeaux, Ralin et Kevin. Kevin était une véritable horreur. Kerwyn l'aurait volontiers tué ! Mais il mourrut avant, dans une bagarre avec des gars du quartier. Quand à Ralin, il était sage comme  une image. Mais la mort de son jumeau le boulversa, et il se coupa progressivement du monde, restant enfermée dans sa chambre. Elissa et Kerwyn , elles étaient inséparables. Elles faisaient toutes les bétises du monde ensemble, et se disputaient tout le temps, pour une chose ou une autre. Mais Elissa commis quelque chose que sa petite soeur ne lui pardonna pas. Le jeune qui avait tué Kevin s'appelait Hargul. Il était le chef de la bande la plus cruelle de la ville. Elissa et Kerwyn, elles, livrées à elles-memes, mouraient de faim. Elissa décida, en cachette, d'adhérer à la bande d'Horgul. Kerwyn l'appris, et ne pu pas supporter que sa soeur devienne proche avec celui qui avait tué son frère. Elles se disputèrent, et, involontairement, Kerwyn tua sa soeur. Elle avait 15 ans, et avait appris à se battre 5 ans auparavant. Pendant 1 an, la jeune fille pensa au suicide, mais elle ne le fit finalement pas. Elle vola un cheval et quitta son père et son frère, qui ne la retinrent pas. Kerwyn traversa le pays de long en large, effectuant quelques petits boulots dans des caravanes ou dans des tavernes. et enfin, à 19 ans, elle devint mercenaire. Elle perfectionna sa technique de combat, et monta assez vite dans la hiérarchie.


¤ Exemple de message rp ¤

Mon cheval lancé au galop, je reragdai le paysage défiler autour de moi, et le vent dans mes cheveux. Je donnai un coup de talon à ma monture, qui acellera de plus belle. Je ferma les yeux et me mis à rire aux éclats, en pensant à ce qui allait se passer dans quelques minutes.
Maintenant, nous descendions une colline. J'ouvris mes yeux : le petit village était la, en bas, juste sous mes yeux.
Je fis ralentir le cheval, et descendit à terre, le conduisant jusqu'à une grange. J' l'attacha à un poteau, et me détourna.


L'air était chaud le soleil tapait sur ma tête, et les rues dans lesquelles j'avançai étaient désertes, les volets des maisons blanches fermés, et pas un bruit, pas un souffle, hormis une légère brise.

J"arrivais bientôt à la place du village : personne. Je souris. Tout allait être bien plus simple comme cela. Des bruits de pas se firent entendre à ma droite. Me plaquant contre un mur, je posa la main sur la poignée de mon sabre. "Du travail propre" résonna la voix dans ma tête. S'ils voulaient du travail propre, pourquoi m'avaient -t-ils choisie, moi ? J'étais dans l'efficacité, sans me soucier de la propreté, et voilà qu'on me demande un travail propre !

Sortant de mes pensées, je tourna la tête vers la place. Il était petit et trapu, les cheveux bruns en bazar, en train de se curer le nez. Pas très élégant, je ne pus m'empêcher de penser.
J'attendis longtemps. Je commençais à perdre patience, lorsque des nouveaux bruits de pas résonnèrent derrière moi. Je me fit encore plus discrète, bloquant ma respiration.
Le nouvel arrivant était tout le contraire de l'autre : grand, fin, élégant, les cheveux blonds coupés court. Il s'approcha du petit et siffla deux fois. L'autre tourna sa tête, le dévisagea et siffla 3 fois. Je manquais d'éclater de rire !
Le trapu sortit une bourse de sa poche et la passa au grand, qui la fourra dans sa poche. Je suivi son geste au milimètre près, puis, quand il l'eut rangé dans sa poche, je bondis, sortant deux poignards de mes poches, et arriva sur le gros, le faisant tomber à terre. Pendant ce temps, l'autre s'enfuyait. Il se croyait en sécurité ? Très bien ! Moi, je me mit sur l'homme l'immobilisant, et fit glisser délicatement la lame de mon poignard sous sa gorge avant de la planter brutalement dans sa poitrine. Il poussa un cri, mais c'était trop tard. Je souleva le corps et le planqua dans un recoin sombre. Assez propre, non ?


Maintenant, il ne restait plus que le grand à attraper. Je courrut par l'une des ruelles, en pris une autre, puis une autre, et encore une autre. Mes collèges ont eu l'ordre de me le laisser, j'espère que, pour une fois, ils vont respecter les ordres !
J arrivai enfin devant ce que je cherchai : cinq hommes, en noir : mes collèges.

- Il se cache dans la maison aux volets bleus, me dit le rouquin
Sans attendre autre chose, je courrut vers la maison aux volets bleus. je m'approcha silencieusement de la porte, avant de l'ouvrir d'un seul coup : il m'attendait, un poignard à la main.
- Stop ! Lancais-je. Calme -t-toi bonhomme ! Tu me donne le truc que t'a donné le p'tit gros et on en parle plus.
- Nan.
- Comme tu voudras ! J'ai pas que ca à faire moi !
J'avanca rapidement sur lui, lui mit un coup de pied dans le femur, pendant qu'il esseyait de m'étrangler. J'allai déguénner lorsqu'une flèche vint se planter dans le front de mon adversaire.
Je me retourna, esseyant de me maitriser
- tu devais me le laisser !
- oui bah désolé, hein. dit le petit rouquin, sur le pas de la porte, son arc à la main.
Je pris la bourse dans la poche du mort, bouscula les mercenaires, et retourna jusqu'à mon cheval, qui m'attendait. Ils devaient me le laisser ![/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kerwyn Nélor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation-
Sauter vers: