AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mathieu
Admin de Première Classe
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 27
Localisation : Là où le pas sur le côté l'amène...
Camp : l'Empire
Métier : Professionnel
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-01, 22:32

Mathieu sourit, mais sans répondre immédiatement.
Comment allait-il aborder ça? Expliquer qui il était et d'où il venait, alors que ce qu'il préférait était de passer incognito.
La célébrité, par moments, était vraiment lassante! Il était bien placé pour le savoir d'ailleurs.

Quelque chose d'autre attira son attention avant même qu'il ait ouvert la bouche.
Une des larmes qui perlaient au coin de l'oeil de son amie se réfléta dans la lumière décadente, jusqu'à briller comme une petite flamme. Très vite, une autre goutte d'eau suivit, glaçant l'adolescent un peu plus encore.
Une jeune fille, toute en beauté, qui s'avoue à son chagrin et se laisse aller aux larmes est un spectacle à la fois superbe et tragique.
Mathieu eut du mal à décoller ses yeux du visage de son amie. Elle était encore plus belle ainsi, toute peinée et chagrinée.
Elle semblait l'innocence même. La perle de la jeunesse. La pureté incarnée. A la fois émerveillé et touché, Mathieu s'arrêta et prit Ysis par les épaules.
Comme parfois il avait pour Ewilan, le jeune homme eut soudain envie de la consoler, tel un grand frère le ferait pour sa soeur.
Après tout, une après-midi s'était écoulée et ils commençaient à se connaître un peu...

Laissant la question d'Ysis sans réponse pour l'instant, Mathieu demanda d'une voix douce:


-Comment ça va?

Que devait-il dire de plus? Si elle souhaitait lui raconter sa tristesse, elle le pouvait. Si elle ne voulait pas, elle devait pas.
C'était aussi simple que cela.

Le soleil déclinait et la ruelle dans laquelle ils s'étaient arrêtés était déserte. Le moment et l'endroit avaient quelque chose de magique.

_________________



L'admin derrière Mathieu est méchant, mais pas méchamment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysis
::Modo::
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 24
Localisation : Là où la brume me guidera..
Camp : Le mien
Métier : .: Marchombre :.
Date d'inscription : 10/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-02, 11:22

[Moi mon frère il m'a jamais consolé... -_-" =)]

La marchombre marchait aux côtés de son ami, ils étaient absolument seuls dans la petite ruelle, les larmes avaient cessé de couler mais la jeune femme avait toujours cet air penaud, la tête baissée, les mains dans les poches et le regard perdu.

Ysis sentit deux mains se posaient sur ses épaules, elle n'aimait pas qu'on la touche d'habitude mais le jeune homme avait l'air si consilliant qu'elle n'en fit rien. De plus, ce n'est pas comme si c'était un inconnu, elle le connaissait un minimum. Elle remonta donc la tête vers Mathieu, écouta puis répondit à sa question avec des yeux luisants, effet que produisait sa tristesse.

" -Comment ça va ?

-Ca va passer, ne t'inquiète pas... Si tu veux je t'expliquerais, mais plus tard. Pour le moment il me semble bien que c'est à toi de répondre à ma question. Mais merci pour ta compation, Mathieu, sa me touche. "

L'adolescente fit un léger sourire un coin destiné à rassurer son ami, on aurait dit qu'ils étaient les seuls survivants sur Terre après une terrible catastophe tellement la rue était deserte. Même pas un quelconque rongeur ou autre animal ne pointait le bout de son nez.
Aucun son, mis à part ceux provenants des bouches des deux jeunes gens, n'était percevable. Cela laissa Ysis un peu perplexe, car pour une ville si peuplée et si bruyante d'ordinaire, Al-Jeit semblait bien calme... Un son retentit non loin, l'endroit si tranquille devint menaçant, la louve sentit comme un danger, la marchombre s'adressa à Mathieu.

" -Ne restons pas là, vien vite. "

Ysis avait laissé toute sa tristesse de côté pour laisser place à son instinct qui l'avait toujours guidé jusque là et qui n'avait jamais fait faillite. Elle saisit donc la main du jeune homme et courru, elle aurait sans doute pu les défendre sans problème mais n'avait pas envie de mettre son Mathieu en danger, bien qu'il avait l'air d'être recherché.
Car elle le sentait, ce n'était pas elle que l'on traquait, l'adolescent devait être connu pour qu'on le cherche ainsi. Elle arriva vite à l'auberge qu'avait cité Mathieu et l'y poussa presque à l'interieur. Ils prirent place et Ysis s'adressa de nouveau à lui.

" -Alors, tu ne m'as toujours pas dis, qui es-tu ? D'où viens-tu ? Et si tu me sors que tu es un gars comme les autres je t'égorge sur le champs. "

Bien sûr elle ne l'égorgerait pas, même s'il ne lui dit rien... Or elle commanda à boire et regarda la carte des menus en attendant la réponse de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu
Admin de Première Classe
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 27
Localisation : Là où le pas sur le côté l'amène...
Camp : l'Empire
Métier : Professionnel
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-02, 20:38

Mathieu eut lui aussi la mauvaise impression d'être épié.
Il faisait trop calme. Beaucoup trop calme.


[Hj: pour citer Mission Cléopatre mdr "Il fait un peu trop plus moins calme... J'aime pas trop beaucoup ça..." Razz Film culte^^]

Mal à l'aise, Mathieu attendit qu'Ysis le pousse pour se mettre en route. C'est d'un pas rapide qu'ils gagnèrent l'auberge, en espérant avoir semé les traqueurs, bien que pour ça, Mathieu doutait sérieusement.
La porte refermée derrière eux, les deux jeunes gens s'autorisèrent enfin à re-respirer, et ce fut une bouffée de fumée, une forte odeur de bière et de renfermé qui les saisit à la gorge.
Très agréable.
Juste de quoi éveiller l'appétit!

Mathieu chercha une petite table dans un coin, proposa une chaise à Ysis, s'installa en face d'elle puis appela le garçon, qui rapliqua immédiatement.
Heureusement qu'il n'y avait pas beaucoup de clients ce soir.


-Mademoiselle? Vous souhaitez?

Mathieu attendit qu'Ysis ait fait son choix puis commanda pour lui une assiette de pennes, spécialité locale, et un verre de vin rouge.
Puis le garçon repartit aux cuisines et notre ami envisagea sérieusement de répondre à la jeune femme.
Il n'y avait plus que la vérité à dire...
Sauf que d'abord, il devait savoir ce qui s'était passé.


-Je viens d'ici, d'Al-Jeit. Et je suis Mathieu Gil'Sayan. Remettrais-tu ma parole en doute?
Je veux bien t'en dire plus sur moi, mais avant j'aimerais savoir si tu sais quelque chose à propos des gens qui nous épiaient...


Il souriait amicalement, mais sa voix était ferme.
C'est que Mathieu n'aimait pas passer pour un menteur!

_________________



L'admin derrière Mathieu est méchant, mais pas méchamment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysis
::Modo::
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 24
Localisation : Là où la brume me guidera..
Camp : Le mien
Métier : .: Marchombre :.
Date d'inscription : 10/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-04, 08:17


"-Mademoiselle? Vous souhaitez?

-De la viande de siffleur et une bierre, s'il vous plaît."

Elle n'était pas majeure mais elle savait se faire manipulatrice et avait parlé au serveur avec une voie seductice, une voie de femme. Elle était vegetarienne jusqu'à ce que la louve fasse son apparition, depuis elle ne mangeait que de la viande, elle n'avait pas vraiment le choix si elle ne voulait pas que la louve n'attaque ou tue ses amis...

"-Je viens d'ici, d'Al-Jeit. Et je suis Mathieu Gil'Sayan. Remettrais-tu ma parole en doute? Je veux bien t'en dire plus sur moi, mais avant j'aimerais savoir si tu sais quelque chose à propos des gens qui nous épiaient...

-Tueurs, je ne peux t'en dire plus, Akiro Gil'Sayan... J'étais sûre que tu me disais quelques choses !! L'instinct ne trompe jamais et la mémoire non plus. Bien joué en tout cas, bon appetit. Et, je veux bien que tu en dises plus sur toi, moi aussi."

Sa dernière phrase avait été suivit d'un petit sourire en coin, elle but une gorgée et prit un apperitif qui était là avant qu'ils n'arrivent, l'auberge était presque déserte ce qu'elle trouvait un peu étrange mais bon, après tout ils étaient tranquilles or elle n'avait pas à se plaindre.

[Ne devrions-nous pas changer aller dans "les tavernes et les auberges" ? Simple question... red ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu
Admin de Première Classe
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 27
Localisation : Là où le pas sur le côté l'amène...
Camp : l'Empire
Métier : Professionnel
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-05, 21:53

[Nn, je crois qu'on peut rester ici, vu qu'on reste à Al-Jeit. Disons qu'il y a une taverne dans la ruelle commerçante red ]

Un sourire vint égayer les lèvres de Mathieu lorsqu'Ysis commanda une bière. Il savait qu'elle n'était pas majeure, mais de la façon dont elle s'adressa au serveur, il savait aussi qu'il n'y avait pas moyen de refuser.
Hmm, avait-il affaire à une petite manipulatrice?
Personne n'était à l'abri et le jeune homme décida sur-le-champs de faire preuve d'un peu plus de vigilance à propos de ce qu'elle lui dirait.

Mathieu Gil'Sayan était loin d'être quelqu'un de dupe et de naïf, mais, étant ouvert d'esprit et s'intéressant facilement aux autres, ça lui était déjà arrivé de gober des dires facilement.
Et passer ainsi pour un imbécile ne lui rappelait que de mauvais souvenirs
.

-Des tueurs? Mais enfin, je ne leur ai rien fait! Et puis, Ysis, je préfère Mathieu. Ma famille et mes amis m'appellent ainsi.

Le jeune homme rougit très légèrement au "bien joué en tout cas" de son interlocutrice.
Comment lui expliquer que la célébrité n'était pas faite pour lui et qu'il aimait passer incognito?
Le croirait-elle?
Haussant les épaules, notre modeste ami préféra simplement ne rien dire.

Se passant une main nonchalante dans les cheveux, ce qui lui ébouriffa d'ailleurs la coiffure, lui donnant un air innocent et beau gosse, Mathieu reprit, sondant le visage de la fille assise en face de lui.


-Mais en fait, Ysis, je ne comprends pas ce que tu veux savoir de plus sur moi... Des livres entiers parlent de ma soeur, de mes parents et de moi. C'est vrai, tu n'as qu'à en acheter un. Un seul suffit pour tout savoir...

En disant cela, Mathieu avait une ironie à peine divulguée dans la voix, teintée d'une légère mélancholie. Combien de fois l'adolescent n'avait pas penser à regagner la France, histoire d'être comme un autre! Combien de fois!
Mais non, sa vraie famille était ici, ainsi que Siam, la principale raison du pourquoi il restait en Gwendalavir.
De plus, Mathieu se consolait en se disant qu'il finirait par s'habituer.


-J'ai encore une question à te poser: Pourquoi ce mot Marchombre alors que je ne te connaissais même pas?

-Attention, voilà, viande de siffleur pour mademoiselle, pennes pour monsieur, bon appétit les tourtereaux!

Le serveur était de retour avec deux plats odorants et fumants, qui avaient l'air excellents.
Cloué sur place par le "bon appétit les tourtereaux" Mathieu n'eut même pas l'idée de protester que le garçon s'éloignait déjà...

_________________



L'admin derrière Mathieu est méchant, mais pas méchamment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysis
::Modo::
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 24
Localisation : Là où la brume me guidera..
Camp : Le mien
Métier : .: Marchombre :.
Date d'inscription : 10/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-06, 14:43

-Mais en fait, Ysis, je ne comprends pas ce que tu veux savoir de plus sur moi... Des livres entiers parlent de ma soeur, de mes parents et de moi. C'est vrai, tu n'as qu'à en acheter un. Un seul suffit pour tout savoir...

-Je préfére que se soit toi qui me raconte, pas un livre. De plus je n'ai pas envie de mettre le peu d'argent que je possède dans ces conneries, sans vouloir te vecxer bien sûr.

La phrase d'Ysis fut vite suivit d'un petit sourire en coin lorsque Mathieu prit de nouveau la parole.

-J'ai encore une question à te poser: Pourquoi ce mot Marchombre alors que je ne te connaissais même pas?

-Hé bien je...

-Attention, voilà, viande de siffleur pour mademoiselle, pennes pour monsieur, bon appétit les tourtereaux!

Les tourtereaux ?! Ysis saisit un couteau posé sur la table et le lança, les cheveux du serveurs volèrent au passage du coutelasse qui alla se plantait dans le mur. Le serveur fit de gros yeux, sans doute prit de stupeur. Le geste avait été rapide mais néanmoins précis, le projectile n'était passé qu'à quelques milimètres du crâne du jeune homme, qui montrait son dos aux deux amis. La marchombre fit un petit sourire ironique, l'un de ses principaux hobi mis à part le vol est tout simplement de faire sa fourbe. Elle tourna son attention vers Mathieu et repprit.

-Les idées reçues sont vraiment stupides, ne trouves-tu pas ? C'est vrai quoi, on est justes amis, des amis ne peuvent-ils plus dîner enssembles ?

La jeune femme laissa parraître un sourire malicieux, Mathieu avait les cheveux ébouriffés, cela le rendait encore plus séduisant, Ysis le préféré comme sa d'ailleurs. Sa fesait bien plus naturel, la marchombre cessa de regardait le jeune homme lorsqu'elle vit une tête connue entrer dans l'auberge.
Elle fit de gros yeux ronds et saisit une carte des menus qui se trouvait sur leur table pour se chachait derrière, elle se sentait stupide mais n'avait pas trouvé mieu. En même temps elle avait envie qu'il la voit mais d'un autre côté elle ne voulait pas le mettre en danger.

Elle prit son courage et reposa la carte sur la table, baissant les yeux vers son repas à peine commençé. Ce jeune homme étant rentré dans le petit resto n'était autre qu'Akikaze, elle leva la tête vers Mathieu en espérant qu'il ne la trouvait pas plus bizarre qu'elle ne l'était déjà. Elle sentait le regard du frontalier se poser sur elle, il était lourd, très lourd. Une larme alla s'écraser dans l'assiette de l'adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-06, 19:29

La route avait été longue, même si en chemin, le frontalier s’était acheté un cheval qui se prénommait Pelage Libre. Ce nom lui convenait d’ailleurs très bien car ses poils paraissaient tellement ébouriffés que certains hérissons n’auraient pas pu le concurrencer et sa liberté ne s’arrêtait pas qu’à sa pilosité, souvent l’étalon s’enfuyait la nuit pour revenir tard dans la matinée ce qui avait encore plus retardé le jeune homme. Cependant il avait enfin réussi à trouver l’auberge « Groupe soudé ». Il espérait maintenant retrouver Ysis qui s’était enfuie sans doute par la faute d’Akikaze…

Il pénétra dans la taverne et regarda les alentours. Ses yeux sautaient d’une personne à une autre, mais, à aucun moment, il reconnut le charme de la jeune femme. Il s’arrêta soudain sur une adolescente qui semblait vouloir disparaître derrière le menu du restaurant. Il dévisagea instantanément Ysis. Un détail perturba le jeune frontalier. Elle dégustait son repas avec quelqu’un d’autre. Un homme qui plus est. Le plus embêtant semblait que Akikaze avait reconnu ce jeune garçon. Il s’agissait sans aucun doute d’Akilo Gil’ Sayan. L’adolescent comprit soudain pourquoi la marchombre s’était enfuie. Il semblait qu’elle aimait une autre personne. Akikaze fit soudain volte-face et entama quelques enjambées vers la sortie.

Chaque pas était lourd, résonnant aux oreilles du frontalier. Il dégageait à chaque fois une fumée de poussière qui se reposait ensuite lentement sur le parquet. Une larme vint mouiller le sol. La perle chuta pendant une éternité pour finir sa course sur le par terre poussiéreux. La goutte s’éclata violement et se pulvérisa en multitude de fines gouttelettes. Il posa sa main sur la poignée de la porte avant de jeter un dernier regard en direction d’Ysis. Il se retourna et voulut franchir le seuil mes des doigts vinrent lui serrer l’épaule. Akikaze tourna la tête en direction du propriétaire de cette main et vit qu’il s’agissait de…
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu
Admin de Première Classe
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 27
Localisation : Là où le pas sur le côté l'amène...
Camp : l'Empire
Métier : Professionnel
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-06, 22:09

Mathieu, pas dupe pour un sous, avait tout saisi du manège d'Ysis. Du moins, il avait tout compris sauf la raison du comment et du pourquoi sa jeune interlocutrice tentait de se cacher.
Il était aussi évident qu'un nez en pleine figure que la jeune femme tentait désespérement de se dissimuler aux yeux du nouveau venu, un jeune homme assez beau qui plus est.

Le reste... Mathieu n'eut même pas à réfléchir.
Etant lui-même amoureux, connaissant cette sensation mieux qu'aucun autre, il sut en un clin d'oeil environ ce qui se passait.

Au départ, il faillit se tromper en pensant que la jeune et belle Ysis se cachait de l'inconnu, qu'elle connaissait et ne souhaitait pas voir car elle ne l'aimait pas.
Mais franchement, cela ne ressemblait pas du tout, mais alors là pas du tout au caractère déterminé de la demoiselle. Elle qui lançait des couteaux aux serveurs lorsque ceux-ci dépassaient les limites ne se laisserait pas faire par un simple jeune homme.
Non, il y avait autre chose.
C'est la larme d'Ysis qui finit de convaincre Mathieu. Il semblait à ce dernier ne jamais avoir vu un visage aussi triste, une émotion aussi forte et désespérée et une délicatesse aussi sombre.
Il en eut lui-même des frissons dans le dos.
C'est à ce moment-là que le jeune type tourna les talons, disparaissant dans l'obscurité de la nuit.
La porte de la taverne claqua derrière lui dans un bruit de mort et un courant d'air glacé s'engouffra du même coup dans la pièce.
L'ambiance semblait geler sur place.

Regardant Ysis dans les yeux, Mathieu lui tint ce discours:


-Je ne sais pas ce qui se passe, Ysis, mais je pense qu'il t'aime. Je ne sais pas qui c'est, mais il t'a vu avec moi. Je suis persuadé que son coeur est autant déchiré que le tien. Je te dis ça en tant qu'ami...

Mathieu ne voulait pour rien au monde dicter la morale à sa toute nouvelle amie, non, il désirait juste l'aider.
Après tout, les amis servaient à ça...

_________________



L'admin derrière Mathieu est méchant, mais pas méchamment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysis
::Modo::
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 24
Localisation : Là où la brume me guidera..
Camp : Le mien
Métier : .: Marchombre :.
Date d'inscription : 10/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-07, 15:00

-Je ne sais pas ce qui se passe, Ysis, mais je pense qu'il t'aime. Je ne sais pas qui c'est, mais il t'a vu avec moi. Je suis persuadé que son coeur est autant déchiré que le tien. Je te dis ça en tant qu'ami...

Ysis lui sourit et se leva, elle courut pour rattraper Akikaze et lui posa la main sur l'épaule [Si Mathieu me parle c'est qu'il n'a pas bougé, je suppose], le jeune homme se tourna vers la marchombre qui l'enlaça amoureusement. Ne pouvant se retenir plus longtemps elle leva le visage vers lui et l'embrassa avec passion, puis elle lui carressa la joue tout en lui soufflant à l'oreille :

-Tu m'as manqué, je t'aime, Akikaze.

La jeune femme esperait de tout coeur qu'il ne lui en voulait pas, qu'il l'aimait et surtout, qu'il ne croyait pas la même chose que le serveur. Car certe, Ysis appreciait beaucoup Mathieu, elle serait même sous le charme si elle n'avait rencontré Akikaze. Mais voilà, Mathieu était un ami, le frontalier était plus, et rien n'y changerait.

L'adolescente avait peur qu'il la repousse, la meprise, oui, Ysis avait peur. Pour la première fois de sa vie, la jeune marchombre avait peur, peur de ce qu'on appelle l'amour. Pas l'amour parental ou fraternel, ni l'amour que l'on ressent pour un ami, celui là était différent et de loin, le plus effrayant. Mais pour la première fois de sa vie également, Ysis était amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-07, 15:41

Après ce long et savoureux baiser, Akikaze fixa Ysis dans les yeux. Il venait de comprendre qu’il avait fait une grave erreur dans laquelle il aurait pu la perdre. Et ceci semblait impensable. Il s’essuya les yeux aux larmes venantes et se noya une nouvelle fois dans l’océan gris de la marchombre. Oui, il s’éperdit encore une nouvelle fois pourtant il ne s’en laissait jamais. Il revint sur terre après une bonne dizaine de minutes à se regarder et prit la parole :

«Moi aussi… Désolé j’ai été stupide, aussi bien avec Kormir qu’avec Akiro alors s’il te plait pardonne-moi. Et je ne veux plus jamais nous voir nous séparer. »

Il baissa les yeux, honteux d’avoir réagi comme il l’avait fait. Ysis s’était collée à lui et une immense chaleur avait monté en lui cependant le rouge ne vint pas épouser ses joues. La joie et non la gêne s’installait en lui. Il passa sa main dans ses cheveux et contempla son merveilleux visage. Il restèrent ainsi un long moment puis Akikaze décida de s’expliquer avec Mathieu pour s’excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu
Admin de Première Classe
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 27
Localisation : Là où le pas sur le côté l'amène...
Camp : l'Empire
Métier : Professionnel
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-07, 23:03

Mathieu, comme on s'en doute, avait sourit intérieurement lorsqu'Ysis s'était levée d'un bond, quittant l'auberge à la suite de son bien-aimé...
Soupirant d'un air rêveur, le Dessinateur hésita à s'en aller, luii aussi. Cette petite histoire lui avait donné une envie folle de revoir sa toute belle à lui.

Siam... Une déesse incarnée, une fleur des champs et un parfum sauvage. Et dire qu'elle l'aimait, elle aussi.
Et dire que leur dernière conversation parlait du mariage. Et dire qu'elle avait crié "oui" devant toute la foule de Frontaliers ahuris...
L'instant avait été magique et faisait partie des moments que Mathieu chérissait et gardait précieusement à la mémoire, et cela jusqu'à sa mort, même jusqu'à sa vie après sa mort, si du moins ça existait.

L'adolescent sourit, l'esprit ailleurs.
Yisis serait sans doute bien occupée, le reste de la soirée.
Peut-être...? Oui, c'était faisable. Et oui, il en crevait d'envie!

Akiro Gil'Sayan se prépara à faire son pas sur le côté. Il ne s'attendait pas à revoir Ysis de sitôt, et s'ils devaient se revoir, elle savait où le trouver.
Rassemblant ses forces, notre ami se prépara à s'ouvrir au don. Il comptait rejoindre Siam, histoire de lui remettre le présent qu'il lui avait acheté dans la matinée, juste avant qu'il ne rencontre Ysis.

Mais quelque chose retint son attention au moment où il allait pénétrer dans les Spires, et il arrêta son geste. Mathieu allait s'en aller comme un voleur, sans payer le repas. Heureusement qu'il se souvint à temps de la note!
Sortant de sa poche un billet, Mathieu le déposa près de son assiette.

Un dernier regard autour de lui et il s'en irait rejoindre sa dulcinée pour de bon!

_________________



L'admin derrière Mathieu est méchant, mais pas méchamment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysis
::Modo::
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 24
Localisation : Là où la brume me guidera..
Camp : Le mien
Métier : .: Marchombre :.
Date d'inscription : 10/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-16, 11:44

Ysis était contre son amoureux, les yeux fermés, la tête remplit de rêves. Elle était heureuse ainsi et n'avait pas envie de bouger, mais il le fallait. Or elle rouvrit les yeux et vit par la fenêtre Mathieu, il se préparait sans doute à faire un pas sur le côté vu son air concentré.

L'adolescente sourit à Akikaze et d'un pas précipité se dirigea vers l'auberge. Et puis quoi encore ? Il n'allait pas partir sans même lui dire aurevoir quand même !! La marchombre entra donc, et sans prévenir enlaça chalheureusement son ami. Elle se remit en face de lui et dit.

-A bientôt Mathieu. Tu sais, j'envie ton amoureuse...

Elle laissa quelques secondes passaient pour que le jeune homme se rende bien compte de ce qu'elle avait dit et continua.

-C'est vrai quoi, ce collier est vraiment superbe !!

Ysis fit un petit sourire malicieux...

[Je sais plus quoi écrire, je suis trop crevée : Collège, planche à voile, rdv chez orthodentiste, solfège et violon. Tout sa en une journée... -_-"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-16, 19:09

Akikaze s'étonna de voir la jeune marchombre s'en aller à vive allure. L'éclair pénétra dans l’auberge avant de disparaître du champ de vision du frontalier. Ce dernier resta quelques secondes debout à attendre il ne savait pas trop quoi puis décida de rejoindre la séduisante jeune femme qui l’avait fait traversé une grande partie de l’empire. Il se demanda pourquoi un tel héros comme Akilo Gil’ Sayan avait entamé une solide amitié avec Ysis. Peut-être était-il tombé sous le charme. Cela semblait bien possible puisque le frontalier n’avait lui non plus pu résister à Ysis. D’ailleurs il était plutôt fier de pouvoir surpasser le grand héros des livres au niveau de l’amour. Il savait désormais que la jeune marchombre le respecterait jusqu’à la fin. Il paraissait euphorique à cette idée surtout que ce sentiment était bien sûr réciproque.

Une fois entré à l’intérieur de la taverne il aperçut son amoureuse seule. Un sourire malicieux qui glissait entre ses lèvres. Il la contempla une nouvelle fois. Il ne pouvait s’empêcher de contempler une beauté pareille. Il rougit légèrement quand elle décida de se tourner vers lui. Le jeune homme lui sourit. La jeune femme fit de même. Il s’approcha et lui murmura dans l’oreille qui semblait vouloir se cacher derrière ces magnifiques cheveux argentés:


« Viens nous allons partir, aux plateaux d’Astariul j’ai cru comprendre que tu recherchais ton frère. Je souhaiterais t’aider. »

Il lui sourit encore une fois avant de se perdre inlassablement sur les pupilles aux messages profonds de son interlocutrice. Il resta bien longtemps à l’admirer. Il rêvait. Soudain il se ressaisit et saisit la main douce et fine de la marchombre. Il semblait que le paradis venait de lui tomber dessus. Il était aux anges. Une chaleur parcourue d’un puissant sentiment de passion s’installa en lui. Ses yeux verts brillaient. La sensation dévoilait une grande douceur chez Akikaze. Ce dernier ne pensait plus au passé ou au futur, il vivait pleinement dans le présent.
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu
Admin de Première Classe
avatar

Nombre de messages : 1845
Age : 27
Localisation : Là où le pas sur le côté l'amène...
Camp : l'Empire
Métier : Professionnel
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-16, 19:09

Au moment où notre ami allait s'ouvrir au don et prénétrer les Spires, Ysis entra dans la taverne et s'avança vers lui.

Mathieu releva la tête et lui sourit, heureux de tout de même pouvoir lui dire au revoir. S'enfuir sans demander son reste ne le tentait pas, mais il avait cru ne pas revoir son amie de sitôt.


-A bientôt Mathieu. Tu sais, j'envie ton amoureuse...

L'expression qui s'afficha à cet instant sur le visage du jeune homme démontrait bien ce qu'il pensait. A vrai dire, il n'y comprenait pas grand-chose... Il lui semblait qu'Ysis venait de retrouver l'homme de sa vie, ainsi comment pouvait-elle se montrer aussi audacieuse en déclarant qu'elle enviait Siam? Perplexe, Akiro Gil'Sayan ouvrit la bouche pour répondre quelque chose, puis la referma très vite, ne sachant vraiment pas quoi dire.
Elle était très belle, ainsi, souriante et heureuse, et Mathieu ne s'était pas attendu à telle réaction. Surtout qu'il aimait Siam et qu'Ysis le savait très bien.


-C'est vrai quoi, ce collier est vraiment superbe !!

Captant enfin où son amie voulait en venir, Mathieu éclata de rire. D'un autre côté, le jeune homme se demandait avec insistance comment Ysis était au courant. Après tout, il n'en avait pas parlé...
Il laissa libre cours à sa joie durant un moment, puis redevint sérieux.


-Merci, j'espère surtout que ça lui plaira... Passe du bon temps, Ysis, et à bientôt, peut-être!

Sur ce, il eut un dernier sourire et disparut.

[Hj: Ce n'est rien miss, t'inquiète... Moi aussi c'est court Wink]

_________________



L'admin derrière Mathieu est méchant, mais pas méchamment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysis
::Modo::
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 24
Localisation : Là où la brume me guidera..
Camp : Le mien
Métier : .: Marchombre :.
Date d'inscription : 10/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-21, 08:20

Ysis vit Akikaze entrait dans l'auberge, elle le regarda quelques instants jusqu'à ce qu'il lui chuchote à l'oreille.

-Viens nous allons partir, aux plateaux d’Astariul j’ai cru comprendre que tu recherchais ton frère. Je souhaiterais t’aider.

-Oui, j'ai déjà rassemblé quelques vivres, mais avant de partir il faudrait mieu que l'on se repose, le voyage sera long et perilleux. De plus il faut rassembler une équipe, enfin, nous verrons cela après, pour le moment allons déjà nous promener.

Le jeune homme lui saisit la main et elle ne put s'empêcher de sourire, elle qui avait pourtant tant de mal à montrer ses émotions... Avec lui elle ne pouvait rien cacher, ou très difficilement. La marchombre entraîna Akikaze à l'exterieur, les étoiles les narguaient de là haut tandis que leur reine, la Lune, les observait. La voûte celeste était plus que sublime. Ysis avait toujours aimé la Lune, sans doute son instinct de louve ? Enfin, pour le moment elle était avec son homme et rien, non rien, ne pourrait perturber ce moment si parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En chemin   2007-03-22, 22:33

Akikaze approuva avec joie l’idée de la promenade. Ses yeux brillaient d’euphorie, il avait enfin retrouvé la jeune marchombre. Son visage laissait apparaître allégresse qui augmentait à chaque seconde. Ils marchèrent donc entre les rues étroites de Al-Jeit, main dans la main. Une chaleur incontrôlable montait à l’intérieur du corps du frontalier pas après pas. Il rougissait à vue d’œil cependant il n’en voulait rien paraître sous prétexte qu’il faisait soudainement chaud. Ysis ne se dupa pas et elle souriait. Le jeune homme se rendit compte que son petit jeu ne marchait pas. Il se contenta d’effectuer un sourire lui aussi. Quelques fois, tout à son habitude, il se noyait dans le regard immense et gris de la jeune femme. Ces moments étaient uniques et inexplicables tel était la joie dans laquelle ils se baignait. Pour rien et vraiment rien au monde, il aurait changé de place même si la vie de l’empire semblait enjeu. Sa place lui paraissait comme la plus belle du monde et elle l’était certainement. Ils s’arrêtèrent un instant sur un banc face à une fontaine qui ornait l’une des principales rues de la capitale.

Akikaze fixa de ses yeux verts le visage d’Ysis. Il enroula son bras autour de l’épaule de la jeune femme. Il ferma les yeux puis s’approcha du visage de la marchombre. Ils s’embrassèrent longuement tandis que la fontaine coulait toujours accompagnée d’un clapotement régulier. Les gens qui passaient ne les regardaient quasiment pas, habitués aux jeunes adolescents s’enlaçant sur les bancs publics d’Al-Jeit. Seuls les plus jeunes enfants, intrigués, osaient poser un œil sur eux. Ces petits pouvaient constater que ce merveilleux couple dégageaient un amour parfait. L’intensité qui se présentaient autour d’eux semblaient être saisissable telle elle était forte.
Revenir en haut Aller en bas
Ysis
::Modo::
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 24
Localisation : Là où la brume me guidera..
Camp : Le mien
Métier : .: Marchombre :.
Date d'inscription : 10/11/2006

Curriculum Vitae
Métier: Marchombre
Rang:

MessageSujet: Re: En chemin   2007-04-01, 06:53

-J'ai déjà préparé les vivres, demain soir il faudra trouver des hommes et femmes aux compétences suffisantes pour nous aider. Mais il est déjà tard, nous ferions mieu d'aller dormir, ne crois-tu pas ?

A peine la jeune femme eut fini sa phrase que minuit sonna à l'horloge de la ville. Le clapotis de la fontaine se fesait entendre, la voûte céleste les éclairait tandis que de rares personnes passaient par là. Seule une chose ne pouvait rendre l'endroit romantique : Le ronflement bruyant de Kormir. Néanmoins cela la fit légèrement rire, le loup se comportait en vieux pépére fatigué qu'il était, alors qu'il pouvait, lorsqu'il le voulait, être une bête sanguinaire sans merci...
N'arrivant pas à lever le jeune homme du banc, elle décida d'aller à l'auberge toute seule, étant persuadée qu'il la rattraperait. Mais à quelques mètres de la rue menant à l'auberge en question, Kormir, qui l'avait suivit, se mit à grogner férocement. Ne comprenant pas elle se pencha vers lui puis se métamorphosa en louve. Le loup noir se mit à courire en direction d'une ruelle sombre à l'air menaçant, un rayon d'argent le suivait de près...

[On continue dans les ruelles ? A moins qu'il n'y ait des ruelles sombres dans le quartier commerçant d'Al-Jeit. ><" Toi qui voit.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En chemin   2007-04-02, 13:12

[Ouais on continue dans les ruelles d'Al-Jeit. Mais je vois où tu veux en venir avec ta ruelle ><, désolé pour le retard...Bye Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En chemin   

Revenir en haut Aller en bas
 
En chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Chacun sa route chacun son chemin ? [ Libre 1 Personne ]
» Quand on est perdu, on demande son chemin. [TERMINE]
» Chemin détourné
» AU Creux du chemin noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Les boutiques-
Sauter vers: